Projet de constitution européenne

Un long (et bon) article de Netlex à propos du projet de constitution européenne. J'en profite pour créer une catégorie Europe, un sujet qui me passionne depuis longtemps et dont l'absence totale lors de la campagne présidentielle n'a peut-être pas été, selon moi, étrangère à la défaite de Jospin. Mais il n'aura pas été le seul à nous assourdir par ce silence inquiétant des politiques sur un sujet des plus cruciaux.

Je m'efforce de passer sur cette facilité de douter que nos politiques puissent jamais faire avancer l'Europe, eux qui ne savent déjà pas montrer une réelle capacité à diriger le pays, qu'ils soient de tel ou tel parti d'ailleurs. Ce serait renier la politique, et la politique est bien plus que les hommes qui gouvernent à un instant donné. Mais que penser de ceux, qui n'osent ou, pire, ne savent rien nous expliquer à propos de l'Europe ? Vous me direz qu'ils ne savent déjà pas expliquer les retraites, alors l'Europe... Mais que dire des citoyens qui ne savent pas raisonner sans passion sur les sujets qui fâchent ? On tourne en rond. Continuons donc les uns les autres à jouer à "tout le monde il est con, tout le monde il est pas gentil" et quand la France sera définitivement classée dans la catégorie "nuisible, sans intérêt", l'Europe aura au moins réglé son problème de surcharge pondérale.

8 Comments

quelle problematique et quelle conclusion pourrait-on avoir par rapport au projet de constitution europeenne

Peut-être quelques pistes chez Netlex.

Bonjour,

Je viens de mettre en ligne un site qui permet la recherche textuelle et l'établissement de correspondances entre les articles du Traité Constitutionnel, afin que la lecture en soit facilitée.

Voir : http://noriaweb.free.fr

Cordialement,

jcm


"Personnellement, je suis opposé à tout référendum"

"C'est un mauvais instrument parce qu'on lie tout à tout, dans un référendum."

"Il y a deux formes de démocraties. Il y a les démocraties directes et les démocraties représentatives. Moi je suis partisan de la démocratie représentative et les référendums n'ont pas de place dans cette forme de démocratie (...) Les élus doivent décider. C'est pour cela qu'ils ont été élus."

Frits Bolkestein, 6 avril 2005, sur France Inter

********

Il y en a qui ont dû regretter de l’avoir invité… Voilà un techno-bureaucrate qui tient peu de cas de la souveraineté populaire (fondement de la démocratie) ! Quel aveu ! Par ses propos, il illustre à merveille tout le danger de la technocratie bruxelloise pour les démocraties européennes et la liberté des peuples européens.
Non à leur « démocratie » à la sauce Frankenstein. Non à leur constitution européenne !

Fritz > associer Bolkestein (la directive) au projet de constitution alors que les deux n'ont strictement rien à voir, et Bolkestein (l'homme) à Frankenstein (ouh, j'ai peur !), voilà bien des arguments à deux balles qui me renforcent dans la conviction qu'il faut voter oui !

Tu hurles au loup sur la démocracie, mais tu fais de la démagogie de bas étage, voilà qui donne de l'eau au moulin des partisans de la démocracie représentative.

A propos de l’intervention de Chirac sur TF1…

Quel est le bilan de cette Europe là ; le niveau de vie des Français en chute libre, l'explosion du chômage plus qu'ailleurs, une France dans les derniers de la classe au niveau des salaires, la libre délocalisation des emplois... C'est cela le nivellement social par le bas "à la bruxelloise". Et que dire avec un élargissement à 25 et bientôt plus encore ; bientôt, le niveau du smic actuel ce sera du luxe...

Voilà sur quoi les jeunes Français voulaient sensibiliser leur Président. Triste spectacle de voir un Chirac paniqué, les yeux apeurés appelant à l'aide, étonné et alarmé par cette confrontation inattendue à la réalité sociale de la jeunesse française, problème aigu sur lequel il n'est manifestement pas très impliqué, ni mobilisé...

Et ces jeunes Français répétaient à juste titre la même question au premier oui-oui de France ; "qu'est-ce que la constitution va changer à cette situation?" Eh bien, étant dans l'impossibilité de répondre (la bonne réponse est "rien", la constitution européenne c'est la continuité dans l'échec) il bottait à chaque fois en touche, se complaisant effrontément dans le mensonge pendant 2 heures. La seule fois où il a dit vrai c'est lorsqu'il a dit ; "même si le NON gagne, je reste".

Chirac, incapable d'appréhender la situation de la jeunesse de son pays et d'apporter des solutions issues de la constitution européenne (il n'y en pas) se contentait de leur dire ; "vous qui êtes au chômage, qui avez un emploi précaire ou sous-qualifié par rapport à vos diplômes, qui êtes sous la menace de délocalisations,... vous devez être fiers de cette Europe et ne pas avoir peur"! Sans commentaire...

Pour le 29 mai, il faut dire aux Français :
"N'AYEZ PAS PEUR DE DIRE NON !"
Le camp de la peur n'est pas celui que Chirac et autres dénoncent ; les peureux ce sont les partisans du OUI. Ce sont eux les résignés, ils ont jeté l'éponge en étant favorables à la constitutionnalisation de cette Europe bureaucratique et de son marché sans âme qui échoue socialement, humainement. Ce sont les oui-oui qui ont peur de changer d'Europe.

La France en disant NON ne sera pas comme le dit Chirac le "mouton noir" de l'Europe ; la France sera au contraire une locomotive européenne pour le changement. Et contrairement à ce que prétend Chirac, la France entraînera dans son sillage d'autres pays européens.

29 mai 2005 : N'AYONS PAS PEUR DE DIRE NON !

AFP du 16/04 :

[ Bernard Bot, le chef de la diplomatie des Pays-Bas, où la population sera consultée sur la Constitution le 1er juin dans la foulée des Français, a en revanche plaidé pour que "tous les 25 pays" de l'UE "s'expriment sur ce traité".

"Seulement après, à la fin de tout le processus", les 25 pourront déterminer "qui a été contre, qui a été pour, pour quelles raisons certains pays se sont prononcés contre et si nous pouvons, dans la mesure où cela s'avèrerait nécessaire, changer quelque chose à ce traité", a-t-il estimé. ]

Encore un argument bidon du OUI qui vole en éclats. On les entend partout les partisans du OUI, dont Chirac récemment, qui nous jurent une renégociation impossible. Force est de constater que certains partenaires européens n'ont pas du tout la même analyse...

Ici notre partenaire batave fait tomber d'un coup deux mensonges du oui-ouisme français ; d'une part il nous dit que la France ne sera pas le seul des 25 à dire NON (Chirac par exemple nous avait pourtant assuré que nous serions "le (seul) mouton noir" et d'autre part il est tout à fait possible d'amender cette Europe. Une Europe moins bureaucratique, plus démocratique et respectueuse des libertés des états et des peuples européens.

Encore un coup dur pour le OUI frileux ; osez l'Union européenne du changement et du progrès, votez NON !

EXCLUSIF !
DECOUVREZ LE NOUVEAU FILM DE CAMPAGNE DES TENORS DU OUI
> http://www.network54.com/Realm/constitution_europeenne/chirac1.gif

mensuelles Archives

Recent Entries

  • Steve Jobs

    "Remembering that I’ll be dead soon is the most important tool I’ve ever encountered to help me make the big choices in life. Because...

  • Your privacy on MOTOBLUR by Motorola

    After the Nokia Ovi Store carelessness, it's now Motorola who's allowing strangers to get access to your private information on their MOTOBLUR portal. Exactly like...

  • How to resume a broken ADC download

    (I'm documenting this trick for myself to remember, but it can be useful for others…) Apple, on its Apple Developer Connection site, has a bad...

  • WTF is this ‘myEventWatcherDiv’ doing in my web?

    All of a sudden I started to find the following line in most of the web pages I was browsing, including ones I made where...

  • Your privacy on Nokia Ovi Store

    My friend Adam Greenfield recently complained about the over-engineering culture at Nokia: I was given an NFC phone, and told to tap it against the...