Test 2 : Le blogeois est une tête de noeud

Comme on m'a reproché de trahir mon pays, que dis-je ! la francophonie toute entière, en publiant en anglais, je vous offre ci-dessous quelques morceaux choisis de What Makes A Fuckhead de David R. Kendrick, traduits par votre serviteur. Pour les plus djeunes qui pensent que les weblogues ont toujours existé, je précise que ce texte a été écrit à une époque où l'IRC et Usenet (newsgroups) étaient les espaces principaux de discussion sur Internet.

Qu'est-ce qu'une tête de noeud ?

On ne peut pas reconnaître une tête de noeud à son adresse de courriel, ou son site web ou même les groupes de discussions que cet individu fréquente. Une tête de noeud est une personne qui, à travers un comportement répété lors de ses échanges avec d'autres internautes, montre certaines caractéristiques et une incapacité ou une réticence à changer ou modifier son comportement afin de se conformer au code de conduite appelé "nétiquette".

L'internaute tête de noeud débarque dans une discussion ou un débat, indéfectiblement convaincu de la justesse et de l'impériosité de ses propos. Par exemple, le non-tête de noeud se joindra prudemment à une discussion, lira les commentaires précédents et offrira son opinion sensément. La tête de noeud déboule sans considération quant à l'état du débat, ou pour ses participants.

Lorsque la tête de noeud est mise en question, elle va citer quelques références mirifiques pour justifier et blinder son opinion. Remise en question, la tête de noeud va généralement se fâcher et refuser d'étayer ses références, par des évitements du style "je l'ai déjà dit, et ça devrait te suffire !"... La tête de noeud a présenté une opinion capitale qui, dans sa tête (de noeud), doit être définitive et ne souffrir aucun débat, et la tête de noeud sera incapable de comprendre pourquoi les autres internautes n'acceptent pas son opinion comme acquise.

Les têtes de noeud invoquent fréquemment la persécution comme ligne de défense. Ils peuvent prétendre qu'ils sont mis à l'écart à cause de leur point de vue impopulaire, ou qu'ils sont victimes d'une sorte de nébuleuse "politiquement correcte". Ces déclarations tentent d'éluder la véritable cause de leur mise en question -- qui est leur comportement anti-social lui-même -- en diabolisant la réaction à leur comportement.

La tête de noeud défendra son inflexibilité en disant "j'ai le droit de penser ce que je veux", et "j'ai le droit de participer à cette discussion". Dans le monde égalitaire de l'IRC et de Usenet, la tête de noeud a raison [Note : ce point ne me paraît pas valable sur les weblogues]. Mais la tête de noeud découvrira que les autres participants, qui n'apprécient ni sa présence ni ses contributions, utilisent des outils pour l'ignorer [Note : prévoir un billet sur l'implémentation dans les commentaires de weblogues de fonctions de filtrage anti-tête-de-noeud, par exemple à la Slashdot]. Ces outils n'existeraient pas s'il n'y avait pas de têtes de noeud.

Vous pouvez compter sur une tête de noeud pour hurler à la censure à la moindre atteinte à sa prose. Vous pouvez compter sur la tête de noeud pour vous injurier lorsqu'elle est sûre que vous ne l'écoutez plus. Mais il ne viendra jamais à l'esprit de la tête de noeud d'aborder les sujets et les gens d'une autre manière, et jamais, ô grand jamais, qu'elle pourrait éviter les endroits qui lui sont hostiles. Cette incapacité à se retirer discrètement est une des marques distinctives de la tête de noeud.

Les têtes de noeud sont vouées à une cause, se servir elles-mêmes; et elles sont motivées par la seule opinion de leur propre supériorité. Toute autre cause ou opinion leur est secondaire. Les non-têtes de noeud peuvent changer d'avis de temps en temps, ou soutenir puis abandonner des causes au cours de leur vie, selon les nouvelles informations assimilées ou lorsque les circonstances changent. La tête de noeud, cependant, change d'avis et d'opinions comme de chemise.

Les têtes de noeud changent d'amis selon leurs besoins, s'alignant avec ou s'opposant à d'autres têtes de noeud apparemment sans raison historique ou simple sens commun. En fait, il n'est pas rare pour les têtes de noeud d'être en guerre à tel endroit et alliés quelque part ailleurs. Des interlocuteurs rationnels peuvent accepter de ne pas être d'accord, mais le manque d'attention et de loyauté permet à la tête de noeud de se battre avec ses amis et de se rallier à ses ennemis tellement facilement qu'il est difficile de distinguer les uns des autres. Mais cette versatilité en fait un imbécile indigne de confiance et un allié de peu de foi -- une tête de noeud, donc.

La tête de noeud peut faire preuve de toutes ces caractéristiques [note : je ne les ai pas toutes traduites], de quelques unes, ou de seulement l'une d'elles. Certains peuvent aimer une tête de noeud comme un frère, d'autres peuvent penser que leur frère est une tête de noeud. Ce qui est incontestable c'est que, parmi toute l'humanité, il y a des gens avec lesquels vous voudriez ne jamais avoir à faire, et ces gens-là, à travers toute l'histoire, sont les têtes de noeud.

Je laisse au lecteur, à titre d'exercice, le soin de déterminer si des têtes de noeud participent aux discussions sur ce site. Ce faisant, le lecteur s'attachera à ne pas se comporter lui-même comme une tête de noeud.

12 commentaires

aucun commentaire??? Est-ce que tout le monde se sent visé par ce message? C'est ce que je me demande aussi... quelque part, je me sens assez visé par ce message. C'est pas très gentil, ça Padawan...

xx, c'est très intelligent ça comme commentaire. Et puis c'est vraiment pertinent dans le contexte. Et c'est très courageux de dire ça de façon anonyme.

Décidément, cette expérience dépasse mes espérances les plus folles. Je sens que ça va faire un bon billet prochainement...

Dites, je peux faire un texte constructif ? Je demande parce que ça pourrait être mal venu sur ce billet.

À la lecture de ce texte que je n'hésite pas à comparer à l'inénarrable « Qu'est-ce qu'un troll ? » d'uZine, il me vient à l'esprit que, finalement le trolleur/TDN (je ne vois pas la différence, y en a-t-il une?) est une personne qui a besoin d'action. La polémique est un combat, où on dépense de l'énergie (que le fond de la polémique soit vide de sens n'a aucune importance. Si j'étais Freudien, je dirais que le TDN satisfait un besoin du Ça).

Il serait intéressant de comparer la fréquence de trollisme dans les sociétés en pays (la majorité du monde occidental) et dans les zones en guerre ou pauvre. Je ne crois pas que la différence de niveau d'éducation soit réellement un obstacle à la comparaison.

Je suis convaincu que l'homme a primairement besoin de se battre, que ce soit avec son cerveau (scientifique), son cœur (ONG), son corps (soldats, sportifs) ou simplement sa parole (rhéteurs divers, qu'ils soient chanteur ou trolleur)

Le trollisme, un palliatif à la guerre ?

moi personnellemont je trouve ce texte sensationnel ,il est vrai je crois que l on se comporte tous quelque fois comme une tete de noeud mais il ne faut pas etre toujours une tete de noeud ,ayez de l ouverture d esprit et soyez vous meme

@demo rester sois meme > si on est tete de noeuds on reste tete de noeuds ... et comme le dit padawan, devenir tete de turc, ou tete de nègre (allusion au bon gateau encrouté de chocolat et fourré de creme au pralin "molle" ;-)

Peut etre que le blogeur (seul) est plus porté à se comporter de façon plus émotionnelle (à se lâcher), qu'il le ferait dans un groupe reel. néanmoins, comme le rappelle l'auteur du post, un groupe réel à ses regles de fonctionnement implicicites et explicites,(etiquettes, canons, ..) la blogosphère a aussi ses net-regles, et pour aller plus loin, le dialogue à distance demande encore plus de "rigueur" Je suis tout a fait conscient que l'on ne peut être au top à chaque visite sur la toile, cependant, je crois qucil est bon et pedago. de rappeler les règles de bon fonctionnement, ... pour ne pas finir avec une tonne de tarte à la crème sur la tête.

En quoi "David Dubuc" sera-t-il plus citoyen que "giraphe2006" ?

L'anonymat c'est mal ? Mais mon grand, tu as beau me donner ton nom, l'adresse de ton site web et ton avis sur les grandes choses de ce monde... Pour moi, tu restes un anonyme !

C'est quoi ce refus de l'anonymat ? C'est pour pouvoir me reconnaître dans une soirée mondaine ? Pour pouvoir mieux me repérer ? L'important c'est ce que je dis ou ce que je fais ici et maintenant, pas qui je suis ou de quoi j'ai l'air.

C'est facile sur le web, de décliner sa "vraie identité" et de tricher sur qui on est.

Mais cétroporible c'est tout moi ! Faut vite que j'en parle à mon psy lol !!! Donc un troll ce serait un sportif ou un artiste frustré, sans le talent, en manque de reconnaissance... Pour faire court un mal baisé ! Intéressante analyse.
Y'a juste un truc qui colle pas : je suis plutôt bien baisé et même très bien et j'en souhaite autant à tout le monde ;-)

Voilà la vraie fermeture, Saint-ELM qui
ramène (ramone) tout à lui, incapable de quitter des yeux le centre de sa vie. Suivez son regard... Oh ! Une...
Oui enfin on ne parle que de ça en apparence...
Mais je reviens à l'essenriel.
Voir la tête de noeud confrontée à la nétiquette, c'est certainement à filmer, car il manque la mimique.
Excellent texte, qui me donne envie d'y revenir, je sais qu'elle est longue ! avec un esprit que j'aime.
Et il n'existe qu'un remède pour être capable de s'intéresser à la nétiquette, un début d'humilité.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes