Test : les blogeois, c'est tous des cons

La blogeoisie est en émoi, elle s'étripe à coup de commentaires assassins autour de billets politiques (quelle horreur !). Pour tirer la pelotte, vous pouvez commencer , et et suivre les commentaires.

Avant de me décider à publier sur certains sujets qui me tiennent à coeur, et la politique en fait partie car tout est politique (n'est-ce pas ?), je crois que je vais devoir faire un test sur ce site.

1. Tâtons la température :

Pierre Poujade est mort aujourd'hui. Il a eu droit à un mot gentil de Jean-Marie Le Pen. Zut alors, qui va dire un mot gentil quand Le Pen va passer l'arme à gauche ?

2. Lâchons un pavé dans la mare :

José Bové ne pourra vraisemblablement pas se rendre à Cancun, la justice n'est pas favorable à sa sortie du territoire pendant qu'il purge sa peine aménagée. Bové en conclut que c'est une décision politique qui signifie que la France est pour la mondialisation sauvage et la destruction de la planète (c'est plus ou moins ce que je viens de l'entendre dire sur ce conglomérat droito-impérialo-capitaliste LCI). Le manager du McDonalds de Cancun respire. Pensez-vous que Bové va dire au Procureur de la République d'aller se faire cuire un oeuf de poule génétiquement modifiée et élevée en batterie, et prendre l'avion quand même ?

16 commentaires

lol. Oui. Il aurait fallu que tu nous fasses part de ton émoi a propos de la mort de pierre Poujade. Là, ca aurait fait un malheur : indignation, decapité sur les blogolistes, procès sur des posts avec ligne de discussion interminables. Ca ca aurait mis la blogosphère à feu et à sang.

Mais bon, tout le monde n'a pas les mêmes objectifs. Donc I Love your blog François.

Oh, mais c'est mon nouveau pote, Laurent ! Je voudrais te poser une question qui me trotte dans la tête depuis longtemps: si j'allais arracher les cultures de José Bové (en admettant qu'il cultive encore quelque chose) parce que ses prises de position ne me plaisent pas et parce que j'estime que son action anti-OGM est un danger pour l'humanité, est-ce un acte de vandalisme ou une action politique justifiée ?

Et tant qu'à faire, deuxième question: tu ne trouves pas un peu contradictoire que, d'une part, on reproche aux plantes GM d'être stériles (le fameux gêne terminator) et que, d'autre part, on leur reproche de pouvoir, peut-être, éventuellement, hypothétiquement s'hybrider avec d'autres plantes ? Alors, stériles ou non, les OGM ?

Si d'autres ont des idées sur le sujet, surtout, qu'ils ne se gênent pas pour me le faire savoir.

bybye

Aahhh.. on rentre clairement dans de la polémique, là... finalement, ça vient... tout doucement. (Je devrai peut-être essayer ce genre de stratagème pour booster mon audience!)

je me permet quand même de plonger un orteil dans le bourbier pour une petite réponse à melodius : la question n'est pas de savoir si ce que fait Bové dans les champs de maïs est du vandalisme ou de la politique, mais précisément de se demander si ces champs de maïs représentent un danger.

A partir du moment où l'Homme (surtout le scientifique, en fait) a eu les moyens de faire quelque chose, il l'a essayé... Nucléaire, chimie, expérimentations plus ou moins barbares... et manipulations génétiques. Réclamer un minimum de prudence et une période d'expérimentation, ça ne fait jamais de mal.

PS : et merde, j'ai plongé trop profond

Que voulez-vous, dès lors que Laurent accuse les libertariens d'être des sauvages tout juste capables d'invectiver les autres, je fais mon petit possible pour le détromper. :-)

Bon, human target, bel effort, donc si je te comprends bien, tu applaudis des pieds et des mains si je vais arracher les cultures de Bové et "démonter" (ouhhhhh, le charmant euphémisme) le siège de la Confédération Paysanne, dès lors que j'estime qu'il est un dangereux obscurantiste et une menace pour l'humanité et que je ne fais qu'exprimer mes idées et sauver la planète ? Non ?

Tiens, à ton avis, si on avait appliqué le "principe de précaution" à la découverte du feu ou à la roue (combien de morts sur les routes tous les ans ?), ça aurait donné quoi ?

ciaociao !

Je me permets aussi de mettre le doigt dedans. Le progrès est en général accompagné par une prise de risque (depuis les vaccins jusqu'aux avions en passant par le feu...). On pourrait aujourdhui proner la fin de l'utilisation du feu car il provoque des degats enorme sur les forêts, les voitures, les appartements et dans l'atmosphère par exemple, même s'il permets à la planête entière de se taper de la mergueze au barbecue. Personne ne prendrait cela vraiment au serieux en dehors de quelques ecologistes extrêmistes je pense.

Donc, la seule reelle question est qui est à même de l'apprecier ? José Bové, les laboratoires, les multinationales, les etats, le citoyen...

Mais aussi, qui est à même de definir "la zone de risque" que nous sommes prêts à prendre ? est il reellement possible de statuer sur un sujet pareil ?

La question du brevetage est moins delicate à regler je pense, elle fera un fil de discussion moins long ;-)

Go Go Go

melodius, tu peux même venir arracher mes plants de basilic dans ma cuisine, mais il va falloir me convaincre un minimum que c'est dangereux pour la planète!

A mon avis, le problème n'est pas vraiment ce que fait Bové, mais plutôt ce que font les scientifiques qui s'amusent à planter des maïs mutants... on a déjà pas mal de preuves du danger des pesticides sur la faune et la flore dite parasite (les espèces à éliminer devenant de + en + résistantes).

Je ne suis pas contre les OGM, mais il faudra qu'on me démontre que ça marche, et pas avec une étude validée par l'huissier Matire Gonzo.

Quant à José Bové, tu peux aller arracher son potager si tu veux, car si je ne me trompe pas, il fait du Roquefort suffisament bio pour être considéré comme arme chimique aux USA...

Ton discours me fait penser à une campagne de pub EDF qui nous apprenait qu'on avait des grille pains nucléaires...

Toute innovation technique a du bon et du mauvais...

human.target, rassure-toi, ton basilic est en sécurité et tu pourras encore manger beaucoup de tortellini al pesto.

Le premier problème, comme tu le subodores, c'est que Bové et ses comparses s'autorisent à utiliser la violence pour arriver à leurs fins, faute de parvenir à se convaincre suffisamment de gens que leurs idées sont les bonnes et se faire, que sais-je moi, élire pour mettre leurs idées en pratique ? Ca ne manque quand même pas de piquant pour des gens qui n'ont que le mot "démocratie" à la bouche.

De plus, si tu te renseignais - même moi je l'ai fait, c'est donc que c'est REELLEMENT à la portée de tout le monde - tu saurais que la plupart des scientifiques sérieux dont c'est le domaine de spécialisation affirment, en substance, qu'ils ne font qu'accélérer un processus aussi vieux que l'agriculture et qui est responsable de la création de la plupart des plantes consommables.

En d'autres termes, il n'y a pas de danger, et tu peux manger du tofu GM sans aucun risque (sauf celui que je refuse poliment de venir manger chez toi si tu mets du basilic dessus, mais je présume que ça ne gâtera pas le sommeil)

Permets-moi, pauvre naïf que je suis, d'accorder plus de crédit aux affirmations de ces braves gens qu'à celles d'un moustachu à tendances terroristes, qui instrumentalise les peurs irrationnelles des gens afin de mieux combattre la mondialisation-ultra-libérale-et-tous-les-vilains-qui-ne-songent-qu'à... heuh, on-sait-pas-trop-quoi-mais-lui-il-sait-et-ce-sont-des-salauds.

Finalement, je te signale qu'un des principaux intérêts des OGM est précisement d'utiliser moins de pesticides. C'est-y pas sympa, ça ?

Crois-moi, la plupart des méchants libéraux et libertariens de mon espèce ne sont pas actionnaires de Monsanto (soupir...) et s'il devait s'avérer que les OGM étaient réellement dangereux, suite à un débat scientifique sérieux, et non au chantage de pitres à tendance vandale, on n'en voudrait pas non plus.

Allez, à te lire vieille branche (bio j'espère ?)

Ah, tu dois être content, mon traître préféré, tu as plein de nouveaux petits copains... Merci qui ?

Les OGM actuels ne présentent pas d'intérêt pour personne sauf pour leurs créateurs. Ils n'améliorent pas la qualité du produit, les rendements obtenus ne semblent pas meilleurs et la diminution de l'utilisation des pesticides est toujours à démontrer. Les insectes semblent s'y habituer et développer une résistance.
Et en plus, ça fait vendre des herbicides produits par les même sociétés.
Désolé, j'appelle ça pas ça un progrès mais une opération marketing du style meilleur et amélioré.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes