Interlude

J'ai fait une promesse un peu difficile à tenir le 11. Un agenda chargé (mais intéressant, avec réunion impressionnante de la belle-famille autour du concert d'un de ses membres éminents), pas beaucoup de sommeil, un sujet brûlant, un sérieux passage à vide qui bloque l'inspiration, la préparation de notre voyage dans les Amériques, tout cela m'a empêché de dérouler le fil de mon weblogue comme je l'avais prévu (car de temps en temps, il y a une logique dans le tissage de mes billets).

Et ma meilleure moitié -- pour qui il va falloir que je trouve une tournure moins elliptique, je serais tenté d'emprunter une licence poétique pour le copain ici ou le lapin -- qui n'est pas là ce week-end.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Je vous rassure, il est parti se faire bichonner au Club Med de Forges-les-Eaux aux frais de la princesse. Mais après 14 ans, on peut encore mal dormir seul dans son lit.

Bon, je me décide à le pondre ce billet, oui ou pacs?

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes