ParisCarnet, deuxième

Finalement les rencontres de blogueurs, dans le vrai monde bien réel (pour ça, la rue Saint Denis, c'est du réel), c'est bien. Au début, ça fait un peu peur, quand on ne connaît personne. Timidité quand tu nous tiens. Finalement, pas d'effet starisation (il y en a qui se font des films, parfois), les wikistes sont toujours en groupe mais la blogeoisie côtoie l'anarchie dans la joie et la bonne humeur. Dans tout ce petit monde, même les plus virulents blogueurs sont civilisés une bière à la main. Méditez ça, je pense qu'il y a des guégerres de la blogeoisie parisienne qui pourraient trouver là un terrain d'armistice facile.

Pour ma part, j'ai eu d'agréables surprises, et rencontrer l'autre François (encore un petit coup à son GoogleRank) et le Petit Padawan n'en fût pas la moindre.

Mais l'inconvénient des soirées mousse, c'est que même après un litre de bière, il fait un peu faim à la sortie. Direction le métro, Dogs ne fait plus de chiens chauds à cette heure-ci, et j'ai beau avoir avoir les crocs, il me reste assez de dignité pour éviter le Quick (alors que le Petit Padawan, moins).

Fait incroyable : à droite du bar, il y a un cyber-café. Eh bien il n'y avait pas un blogueur dedans ! Et en rentrant dans le RER, je suis tombé sur un nouveau portillon-qu'aime-pas-les-billets aux Halles (vive le progrès).

Les autres comptes-rendus, avec photos, plus drôles et plus complets sont ici.

3 commentaires

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes