Arnold

Entendu ce matin par la France d'en haut, d'Hubert Védrine exactement, qu'il ne faut pas exagérer l'élection d'Arnold Schwarzenegger au poste de gouverneur de la Californie parce que, côté politique, les américains, ils ne sont pas comme nous (la preuve, on peut être désigné président en étant celui qui a eu le moins de voix). M. Védrine en rajoute une couche en précisant que n'étant pas né aux E.-U., Arnold ne peut pas se présenter aux élections présidentielles, donc tout ça n'a que peu d'importance.

Entendu ce soir par la France d'en bas : "Est-il vraiment pire que Raffarin ?"

C'est ça la force d'Hollywood. La Californie a beau être bien loin, ils sont tellement doués côté illusion qu'ils arrivent à nous faire oublier nos propres turpitudes.

En attendant, je sais comment déclencher une procédure de recall contre le nouveau gouverneur. C'est très simple, il suffit de ressortir contre lui le dossier des meurtres en série de Sarah Connor.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes