Port'Nawak aussi

20six.fr a besoin d'argent et en cherche, un tantinet maladroitement (je souligne) :

[...] dès lors que les coûts sont de plus en plus élevés pour faire fonctionner 20six, nous avons décidé d'introduire de la publicité sous forme de bannières sur chaque weblog. Ces bannières contiennent actuellement une pub pour 20six (20six-Tell Your Story!). Dans les prochaines heures, nous allons la remplacer par des pubs sélectionées par Google Adsense (http://www.google.fr/intl/fr/ads/).

Faire de la pub sur 20six est une épreuve pour nous, mais si nous pouvions gagner quelques Euros, cela nous aiderait à faire fonctionner le système et payer l'hébergement de vos pages et images sur les serveurs. Donc, quand vous verrez une bannière de pub, cliquez dessus, et 20six pourra rester gratuit !

Je vais offrir gratuitement une prédiction à 20six. Ca va durer un mois, le temps que Google gagne un peu d'argent, puis vous allez recevoir un email lapidaire qui dit, en substance, qu'à la suite d'abus manifestes du système spécifiquement interdits par le contrat AdSense, vous pouvez vous assoir sur la rémunération des pubs de l'ensemble du domaine 20six.fr.

C'est Port'Nawak aussi, c'est chez 20six.fr.

Enfin, je vous en parle "juste comme ça", hein ! A vot' bon coeur, m'sieurs dames.

4 commentaires

Effectivement, c'est totalement contraire au contrat AdSense. Ils doivent vraiment être au bout du rouleau chez 26... Les prochains à pleurer, U-Blog ?

Google fait payer les pubs AdSense au nombre de clicks, pas au nombre d'impressions, et reverse une partie de cet argent au site affilié. On a donc trois parties prenantes : Google, l'annonceur, l'affilié.

L'annonceur, qui paye au click, veut attirer des prospects intéressants qui vont générer du chiffre d'affaire. AdSense les intéresse parce que les pubs sont censées correspondre au contenu de la page où elles s'affichent pour augmenter la probabilité que leur cible va voir une pub qui les accroche. Ils n'ont pas du tout envie que l'on clique juste pour faire tourner le compteur.

A contrario, l'affilié a, a priori, intérêt à ce qu'un maximum de gens clique sur les pubs.

Pour ne pas effrayer les annonceurs et limiter l'enthousiasme des affiliés, Google doit s'assurer que le système n'est pas perverti et a bordé le service de conditions draconiennes qui lui permettent d'annuler un contrat de manière unilatérale à la moindre suspicion de comportement anormal. Ca commence par la surveillance du nombre de clicks (par exemple plus d'un click sur la même pub à la même page par la même adresse IP).

Du coup, l'affilié pas trop idiot qui ne veut pas faire sauter son contrat AdSense fera exactement le contraire de ce que vient de faire 20six, il demandera à ses visiteurs de se comporter normalement vis-à-vis des pubs et de ne surtout pas en abuser.

"Les pages Web ne doivent pas contenir d'incitations, de quelque nature que ce soit, à cliquer sur les annonces. Ces incitations incluent toute invitation à cliquer sur les annonces ainsi que la présentation des annonces sous un angle autre que "Liens commerciaux" ou "Publicité"."
"Toute méthode permettant de générer artificiellement et/ou frauduleusement des clics est strictement interdite."
"You shall not, and shall not authorize or encourage any third party to: (i) generate fraudulent impressions of or fraudulent clicks on any Ad(s), including but not limited to through repeated manual clicks,"

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes