Gueulez moins, votez plus

Ou la réécriture, politiquement correcte, de mon coup de gueule de jeudi.

Le droit de vote, en France, est un droit et n'est pas, juridiquement, une obligation. Le vote est toutefois un devoir civique, en d'autres termes, un devoir moral de citoyen.

Ne pas voter n'est pas seulement une marque de votre désintérêt pour le personnel politique, mais de votre désintérêt pour la démocratie. L'abstention ne favorisera pas le renouvellement du personnel politique. Au contraire, il envoie le message aux plus médiocres des politiques que la majorité du peuple est apathique et qu'ils n'ont aucun effort à faire pour s'améliorer. Elle décourage également les nouvelles vocations, lorsqu'avec 50% d'abstention 21 millions d'adultes leurs disent qu'ils n'en ont rien à faire. Si vous pensez que le personnel politique se moque de vous et que votre réaction est de ne pas participer à leur sélection, les démagogues et les menteurs n'ont rien à craindre.

Si l'offre politique ne vous convient pas, votez blanc. Voter blanc, c'est dire que l'offre ne vous convient pas mais que, lorsqu'elle répondra à vos attentes, vous répondrez présent. Depuis une loi du 30 janvier 2003, les bulletins blancs sont décomptés séparément des autres bulletins et leur nombre est communiqué dans les résultats. Nous verrons ce soit et la semaine prochaine si les médias font leur travail en communiquant ces chiffres, sinon en leur donnant une importance au moins égale à ceux de l'abstention.

Et voilà pourquoi votre fille est muette, ou pourquoi environ vingt millions d'adultes en France devraient gueuler moins et voter plus.

Petite revue de presse :

  • Vie publique : le droit de vote est-il un devoir ? -- "Le vote n'est pas un devoir d'abord par principe. Si le vote est un droit, on peut, comme tout autre droit (ex : liberté de réunion ou d'association), ne pas l'exercer. Il pourrait sembler paradoxal de transformer un droit aussi essentiel en contrainte."
  • Patrice Meunier, dans Libé : Ne pas voter est un crime contre la démocratie
  • Jean-Claude Arbona dans la Nouvelle République, Le devoir de voter : "Le risque existe que l'abstention devienne la première force politique du pays. Et c'est grave. La démocratie française est fondée sur le gouvernement par et pour le peuple. Si celui-ci s'en désintéresse en dédaignant de choisir ses représentants, le système perd de sa valeur et de son autorité."
  • Morgan, Hemisphair : "[...] ne pas voter, c'est s'exclure volontairement de la démocratie. A quoi bon aller manifester contre le résultat des urnes quand on ne se déplace même pas jusqu'aux isoloirs ? Il convient de rester cohérent."
  • La mairie de Sallaumines rappelle une évidence : "Le droit de vote n’est pas acquis par tous, aussi profitez du vôtre" et en profite pour informer sur les scrutins de ces prochaines semaines et ce que sont les conseils régionaux et généraux
  • vous trouverez aussi une explication encore plus détaillée chez David Madore

Bon, eh bien il a cessé de pleuvoir, direction le bureau de vote...

5 commentaires

Tout à fait d'accord.
La preuve, *mon* droit de vote n'est pas acquis alors qu'il le devrait (Et je ne sais pas pourquoi. è_é - Et tout le monde s'en fout.).

Bonjour tout le monde, je dois faire un dossier avec preuves à l'appuis et articles de presse sur : "un citoyen doit-il voter ?" "le vote, droit ou devoir ?"

Si vous avez déjà effectué des dossiers similaires ou bien que vous connaissez des sites qui pourraient m'aider, s'il vous plait, aidez moi parce que là sur le net j'ai pas trouvé grand chose !

merci d'avance !

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes