Chacun cherche son chat

Une pensée pour un Matoo esseulé.

Un de ses commentateurs nous prouve que, décidément, le temps est relatif. Non, deux ans ce n'est pas gigantesque, c'est beaucoup et tellement peu à la fois. Si ça vous paraît beaucoup, profitez-en bien, moi j'ai l'impression que mes quinze ans de vie commune avec Philippe sont passés à la vitesse de l'éclair, et je ne saurais trop comment je réagirais dans pareille situation. Je mentirais en disant que le temps est un allié fiable, le temps n'est l'allié fidèle que de la mort (désolé pour cette sombre pensée).

Une bonne nouvelle cependant, Matoo nous promet de relancer son weblogue.

Chat esseulé craint l'ode froide ?

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes