Matoo

Ce soir j'ai abandonné mon homme à ses réflexions pour aller dîner avec un charmant félidé qui m'a emmené dans l'usine-terrasse du Marais (les Marronniers) où je n'avais pas mis les pieds depuis une décennie (des rares avantages de vieillir, on peut jouer les blasés sur quelques pseudo monuments du gay Paris). J'ai apprécié ce moment. L'angoisse c'est toujours de savoir si ça a été réciproque, nous nous sommes quittés un peu abruptement quand j'ai attrapé mon métro au vol. J'espère que je ne vais pas me prendre un coup de griffe par weblogue interposé. En plus le garçon a des connections jusque dans le bureau en face du mien, il va falloir que je surveille mes arrières... ;-)

P.S. : bon courage pour le déménagement, il te faudrait des bottes de sept lieues.

4 commentaires

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes