Les machines à voter homologuées en France

Le ministère de l'intérieur vient d'homologuer une nouvelle machine à voter, le modèle "Point & Vote" de la société espagnole Indra Sistemas. Je n'ai pas trouvé d'information sur cette machine, car leur site web ne fonctionne pas avec Safari et Google ne connaît "que" 11 résultats sur "Point & Vote". J'ai par contre trouvé une référence à un autre modèle nommé PaperVote Plus promu par Indra lors d'un trade show en 2002 qui fournit une trace papier et qu'ils qualifient eux-mêmes de "scanner de scrutin papier dernier cri" (si je traduis à peu près bien "state-of-the-art paper scan ballot solution").

A noter qu'il s'agit de la troisième machine homologuée, après le modèle 2.07 de Nedap et le modèle iVotronic de RDI Consortium (sources : ministère de l'intérieur, agrément de la machine RDI).

En cherchant des informations sur l'iVotronic, j'ai découvert que son promoteur américain fait des gorges chaudes de son modèle AutoMark, lui aussi à bulletin papier, mais en insistant sur le fait qu'il s'adresse aux handicapés. Dommage, parce que pour moi, voter sans trace papier vérifiable, voilà un vrai handicap démocratique.

Tous les fabricants de machines à voter ne sont donc pas absolument sourds et aveugles. Il reste à convaincre leurs clients, c'est-à-dire nos gouvernements, qu'une trace papier vérifiable et infalsifiable est un minimum vital pour une démocracie.

[Merci à BoB pour le lien LégiFrance]

5 commentaires

Je suis entièrement d'accord avec vous. Des machines à voter électroniques sans aucune trace papier serait un recul démocratique gigantesque.

Personne ne semble s'offusquer que l'on puisse remplacer des urnes transparentes au contenu à peu près vérifiable, par des machines totalement hermétiques. Il est CERTAIN qui si on laisse une possibilité de fraude, à moyen terme, il y en aura.

Ce que dit Olivier est d'autant plus vrai que parmi les motifs d'annulation du scrutin, il y a le fait que l'urne ne soit pas transparente.

Le site de la Ville de Vandoeuvre donne quelques infos sur les machines INDRA, certes en reprenant l'argumentaire commercial du constructeur.
http://www.vandoeuvre.fr/mairie/pages/fr/851.htm

Cela étant, le site ne mentionne pas s'il y a accès au code source du système.

Quoiqu'il en soit, il y a une trace papier à Vandoeuvre. C'est un début.

Ceci dit, l'information sur le déroulement du vote manque de clarté. On ne sait pas si le ticket est externe (délivré à l'électeur) ou/et interne à la machine (de fait lisible à travers une vitre par l'électeur).
http://www.vandoeuvre.fr/mairie/pages/fr/855.htm

D'autre part, on peut noter qu'il est fait de façon récurrente référence à l'agrément du Ministère de l'Intérieur dans le discours des élus des différentes villes concernées par le vote électronique afin de garantir la fiabilité des systèmes. Pour avoir parcouru le document technique de référence, un agréement ministériel est loin d'être une panacée et l'éventualité d'une inflation de contestations n'est pas exclue.

A Brest, où les machines NEDAP furent utilisées lors des régionales et cantonales de mars dernier, heureusement qu'il y a eu beaucoup de tolérance de la part des électeurs.
http://www.teagauche.org/teag/democratie/vote_electronique/baga.htm

Quoiqu'il en soit, une annulation ayant pour objet un mode de scrutin non contrôlable ni par les électeurs, ni par les délégués des candidats permettrait enfin d'ouvrir véritablement le débat.

S'il suffit d'ouvrir le bal... Y'a qu'à demander.

Sur un des sites de la commission européenne, je viens de découvrir que le gouvernement hollandais avait mis en Open Source les codes de sa "machine à voter par internet". Déjà un bon point positif ! Lire sur : Source code of Dutch Internet voting software made public en anglais.

Bonjour,

jai travaillé ce jour (le 29 mai) pour indra en tant qu'intervenant.
Je n'ai aucun parti pris sur la société ou ses concurrents.
A savoir, que la journée où j'étais à été un vrai succès, le vote s'est déroulé sans anicroches et les electeurs avaient bien leur récepisse de vote (sur imprimante thermique externe)

La machine est fiable à 100%. je ne fournirais pas d'explciations sur le fonctionnement du pc (vous avez mon mail pour ça).

En tout ca, à part le pris du pc, c'est un matériel très sur...et les électeurs ont emis des avis très positif à la fin de leur vote.
www.indra.es

La comission à accès au code source, obligatoire pour l'agrement du ministère de l'intérieur.

La carte d'electeur ne peut être utilisé qu'une seule fois, il faut qu'un asseseur la formate pour qu'elle soit de nouveau operationelle.

Ensuite pour des infos complémentaires il y à ma boite mail, je ne sais pas si j'ai le droit d'en dire plus.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes