Coup de calgon +1

Coup de calgon :

Hier soir, je me suis couché. Bon ok, rien que de très banal. Et puis, j’ai été sauvagement pris d’une langueur hallucinante, submergé par une grande vague de tristesse. J’étais tout seul et j’avais envie d’être avec quelqu’un. J’avais envie de serrer mon mec de deux ans que j’ai plus dans mes bras, et m’endormir en son giron. Mais j’étais tout seul avec mon armoire agonisante (mais presque reconstituée, j’ai fini par jeter les trucs que j’avais oublié de monter lol), et personne pour me consoler, pour me bercer, me faire sentir que je n’étais pas seul.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes