Passage à vide

Bon, eh bien il va falloir que je confesse quelque chose, j'ai comme un gros passage à vide là, côté écriture. L'inspiration dans les chaussettes, pas envie, un peu de lassitude, je n'arrive pas exactement à cerner le problème. En temps normal, un truc comme le papier "Noce gay pour petits-bourgeois" de Benoît Duteutre dans le Libé de mercredi m'aurait gonflé à bloc pour un joli billet sur les écrivains homosexuels dont la sexualité (planquée) résume totalement le talent, mais là, même pas. Même la quantité indécente de billets politiques en retard et les élections ne me débloquent pas.

Côté boulot par contre, ça carbure plutôt bien. Ca doit être ça, bloguer ou bosser, il faut choisir ;-).

Non, sérieusement, au mois de mai j'ai crevé mon plafond de statistiques alors que je n'ai jamais aussi peu écrit ici. Comme quoi, la quantité n'est pas tout.

5 commentaires

Ah, c'est pour ça que tu comptais sur moi sur le sujet Benoît Duteutre ;-)
Une blogopause, ça n'a jamais fait de mal à personne.

Non ce n'est pas pour ça, tout simplement pour savoir si tu l'avais lu et ce que tu en pensais dans la mesure où ça te concerne directement ;-).

Oui moi aussi j'attendais que tu dise quelque chose sur Benoît Duteutre et son article choquant.

Mai a été assez creux pour pas mal de monde.
Prend donc une blogpause, tant que ça n'est pas du (blog)blues

[commentaire totalement hors sujet, en plus de ressortir ironiquement des méthodes de spam qu'il voudrait dénoncer]

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes