PA

Ce portrait de Dorian Gay par Matoo m'a bien fait rire :

Il n’est pas rare de voir des messieurs se rajeunir pour rester dans la course pénienne, et ainsi cette fatidique trentième année est rarement atteinte, voire jamais dépassée. C’est tellement classique de tchater avec un type, et d’arriver chez lui pour se rendre compte sur le pas de la porte que le gars a abusé de la machine virtuelle à remonter le temps de cinq, dix ou même quinze ans !!!

Enfin, à deux ans de la "ménopause des gays", je commence à rire un peu jaune...

Le week-end dernier j'ai aidé celui que j'ai encore du mal à appeler "l'ex" à déménager dans son nouvel appartement. Dans le vide et le bazar laissés à la maison, entre autres endroits, j'ai retrouvé cette photographie :

J'avoue être resté quelques secondes devant, interloqué, et un peu rêveur et nostalgique aussi. Je n'ai que très peu de photos de moi (de nous aussi, maheureusement) et j'avais complètement oublié celle-là, prise à Nice en juin 1992. En fait j'ai tendance à fuir l'objectif ou, plutôt, pour moi, le mauvais côté de l'objectif.

Mais bon, je pourrais toujours l'utiliser sans mentir sur un point : c'est bien moi sur la photo ;-). Avec une petite annonce du genre :

Jeune homme, bonne trentaine, bon état général, cherche l'amour et plus si affinités.

Avis aux amateurs, un seul modèle unique en stock, à saisir. Pour plus d'infos, vous pouvez explorer ce weblogue !

Allez, au diable la coquetterie, voici une photographie fraîche du padawan :

CRW_4313nb.jpg

14 commentaires

Comment ça "vieux", eh Rosalie, faut pas pousser pépé dans les orties !

Laurent, c'est parce que la prise est meilleure ? ;-).

"La ménopause des gays", cher François, si ma mémoire est bonne, est une expression d'Edmund White (dans "La tendresse sur la peau" ?), et son personnage la fixait à trente ans. Auquel cas, tu as passé le cap depuis un moment !... Sans vouloir te fixer... Tu restes très joli quand même ! Bisous de derrière l'objectif. (Moi, j'aime les deux côtés.)

Euh, te "vexer", pas te "fixer". (Pourquoi suis-je toujours dyslexique sur un clavier ?)

Rassures-moi, c'est purement informationnel là, ce n'est pas une proposition malhonnête ?

Parce que je ne suis pas insensible au charme marin... ;-)

[J'espère que les lapins ne se baladent pas dans le coin.]

Et bien j'en apprends de belles...
Laurent et François, dans mon bureau SVP !

Sont où les prises téléphoniques ?

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes