Justice : les zhonnêtes gens et les djeunes

Maître Eolas a publié un de ces petits billets essentiels et terrifiants sur les dessous des tribunaux pour enfants. J'ai eu du mal à décrocher de la lecture des notes de Pierre Brice Lebrun dont voici deux extraits, où l'humour cache tant bien que mal la déception face à l'inadaptation du système et parfois (souvent ?) l'iniquité de la justice face aux jeunes :

Le "meneur" dit que la société l'a rejeté et que la détention n'avait pas de sens.

-- J'allais pas recommencer, je ne suis pas dangereux, j'aurai pu réparer...

-- Vous vous sentez victime ou coupable ?

-- Les deux, mais plutôt victime : c'était seulement une blague...

-- Elle aurait pu mal tourner ...

-- J'aurais pu passer le bac, j'étais un bon élève, c'était seulement une blague, j'ai été traité comme un criminel.

Pour finir, une broutille : le vol par une bande d'ados d'une Ford Fiesta. On peut déjà en déduire que ces jeunes manquent d'imagination et probablement de savoir-faire : les Ford sont les voitures les plus faciles à voler, si on se croise un jour, je peux vous montrer comment. À force, en audience, on apprend deux ou trois p'tits trucs. Encore faut-il avoir envie de voler une Ford, mais, j'en connais bien qui en achètent !

A lire.

2 commentaires

Celui là fait particulièrement mal :

Florent voulait une cigarette, l'ado, dans la rue, la lui a refusé, il lui a cassé la tête causant une ITT supérieure ou égale à huit jours, en l'espèce dix jours.
[...]
- Vous avez quel âge ?
- Seize ans demain.
- Pourquoi lui avez-vous refusé une cigarette ?
- Je ne fume pas.

Elle m'a assez estomaqué cette question du juge, comme s'il devait avoir une bonne raison de refuser de se faire taxer une clope et que le jugement pouvait en dépendre. La réponse est parfaite.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes