Décorticage à froid de Métrobus c) Ouvaton

L'affaire Métrobus c) Ouvaton ressort du placard grâce à Me Eolas qui la décortique, puis se fait allumer dans ses commentaires et par Eve la fée, et répond à la critique.

Au risque de me faire allumer, je trouve son argumentaire (qu'il a pris soin de corriger pour atténuer un jugement de valeur sur la forme coopérative d'Ouvaton) tout à fait défendable (ce qui pour un avocat est un minimum, non ?). Même si je sais combien il est difficile pour les protagonistes d'Ouvaton de regarder leur affaire aussi froidement (mais la seule façon de se chauffer avec le droit, c'est de brûler un Dalloz).

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes