Comment faire des économies avec un blog

J'aurais pu titrer ce billet "comment faire peur à une SSII avec un blog", ou "comment faire le café avec un blog" mais ce ne serait naturellement pas très charitable.

Le mois dernier, lors de la dernière sauterie Six Apart organisée par Loic, j'ai parlé des différents usages que nous faisons de la plateforme Movable Type chez Capgemini, et pas seulement pour faire des blogs. Carlos Diaz du groupe Reflect, a minimisé ces "détournements" d'un outil dont l'intérêt, selon lui, "se situe autour du blogging et pas ailleurs". Je suis évidemment d'un tout autre avis, et j'ai bien noté en son temps l'apparition de la signature "Publishing Platform", plateforme de publication, sous le logo de MT.

J'ai repensé à cet épisode récemment, après avoir "détourné" MT pour en faire un système de feed-back qui nous sert en ce moment même pour recueillir et traiter les commentaires du test interne de notre nouveau site web. Le système fonctionne parfaitement et est en fait l'embryon d'une gestion de formulaire de contact en ligne. Quelques heures de réflexion et de travail, et me voilà muni d'une sorte de mini système de gestion de relation client. Si j'avais dû faire développer un système équivalent par une SSII (ou même en interne), ça m'aurait pris plus de temps, sans parler du coût.

Je persiste et signe, donc. Reléguer les plateformes de publication comme Movable Type au pilotage de simples blogs, c'est passer à côté de nombreuses applications qui sont à la portée de non informaticiens. C'est précisément l'un des (rares) bons côtés de l'informatique que de mettre à la portée du vulgaire des technologies qui ne lui étaient pas encore accessibles. Comme par exemple la création de sites et la gestion de contenu web, secteur jusqu'ici fort lucratif pour certains informaticiens qui, je le crains, vont devoir à l'avenir se trouver d'autres terrains de jeu pour céder la place aux concepteurs et gestionnaires de sites qui auront de moins en moins besoin d'eux.

Les blogs, je les aime aussi pour ça.

3 Trackbacks

Où comment utiliser un blog pour en faire autre chose qu'un simple blog... Reléguer les plateformes de publication comme Movable Type au pilotage de simples blogs, c'est passer à côté de nombreuses applications qui sont à la portée de Lire la suite

J'avais d�j� blogg� sur le d�veloppement Web, notamment ici et ici. Padawan a �crit un billet sur l'utilisation de Movable Type chez Cap Gemini, pour des utilisations qui d�passent largement le cadre du blog. Ca n'est � mon avis qu'un autre exemple... Lire la suite

[ Une débauche d'outils...] depuis [Cup Of Tea] Blog sur 29 avril 2005 14h17

Oppossum maintient depuis janvier 2004 son site web sous Movable Type. Un bon exemple d'utilisation productive d'un outil utilisé au delà de sa fonction première. Cela fait écho à un vieux débat Padawan VS Groupe Reflect, où en gros, Padawan ra... Lire la suite

9 commentaires

Je suis venue aux blogs (et à blogger) en cherchant un outil simple de publication en ligne pour faire passer en webzine une newsletter.
Je sais le potentiel de ces outils, je sais ce que je voudrais en faire, y compris au travail, mais quand ma collègue est encore au stade du boulier, je préfère laisser tomber. Il n'y a pas que les SSII qui coutent cher et mettent des batons dans les roues :p

Je suis parfaitement d'accord avec toi.

En ce qui me concerne et alors que je commence à réfléchir à un investissement (humain ;) dans le web — cette fois à titre professionnel — je m'aperçois qu'avec ce que je connais de dotclear (peu importe l'outil ce qui compte c'est qu'on le maîtrise un minimum) j'ai des projets qui dépasse largement le blogging pour un coût que je peux parfaitement assumer...

Certes, un outil de blogging, MT en tête peut être vu comme le CMS qu'il est, mais il ne faut pas pour autant oublier que ce sont des outils de gestion de contenus assez orientés. Ils rencontrent rapidement leurs limites et s'avèrent inadaptés face à des CMS plus classiques (et il n'en manque pas).
Cela n'empêche pas de "détourner" de leur sens initial ces outils pour faire autre chose et c'est d'ailleurs une démarche stimulante et fructueuse. Pour autant, il faut aller au bout de la logique de séparation entre la techno et ce que l'on en fait pour avoir un choix technologique démysthifié et dépassionné, fondé sur une approche rationnelle. Evidemment, si l'objectif est de se situer dans le buzz entourant telle ou telle techno, c'est autre chose.
Bref : détourner MT pour faire autre chose : oui à condition que cela aie un sens. L'appropriation par les utilisateurs de l'interface d'édition peut en être un ;-)

Alexis,

quelles sont les fonctionnalités que tu recherches dans un CMS et que tu ne trouves pas dans un outil de gestion de carnet Web. [Personnellement, je considère que c'est la même chose.]

Mon cher Padawan, qu'il n'y ait pas d'équivoque entre nous, je suis entièrement d'accord avec ton propos et je te rejoins totalement sur le fait que le blog peut etre employé à d'autres choses qu'un carnet Web. Ce que je voulais dire c'était que ces détournements ne constituaient pas en soi une révolution, meme si de nombreuses SSII ou agences Web commercialisent encire aujourd'hui cette autonomie de gestion très chère...

Lors de cette conférence le débat m'a semblé justement très orienté techno et ce j'ai souhaité exprimer, peut-etre de façon peu limpide, c'est que les usages du blogging en terme d'échanges, de relations nouvelles avec le lecteur, la capacité à initier et poursuivre des discussions me semblaient plus novateur. En cela, je pense que les entreprises, au-delà de la fonction technologique, devrait réfléchir aux nouveaux usages que le blog induit pour leurs activités en interne comme en externe.

Il y a peu j'ai tenu une conférence devant des directeurs marketings IT prestigieux, ils sont tous assez circonspects devant ces nouvelles pratiques et ce nouveau mode de discussion avec leurs cibles. Ne plus simplement raconter de belles histoires mais accepter l'échange avec des clients contents ou mécontents, accepter que l'on parle d'eux sans eux ou avec eux, faire preuve de transparence, libérer la parole en interne... tout cela constitue de grandes transformations qui doivent etre digérées et intégrées.

Voilà, j'espère avoir été plus clair dans mes propos, nous memes chez groupe Reflect nous nous employons à détourner la technologie du blog pour en faire autre chose qu'un simple bloc note interactif mais ce qui nous motive avant tout c'est de trouver de nouveaux usages, de nouvelles formes d'échanges et de communication.

A bientot et près pour poursuivre cette discussion.

En réponse à Rosalie.

Il n'est pas pertinent de faire de la comparaison de CMS en soit, tout dépend du projet et des usages qui sont attendus. J'entends notamment que l'interface d'administration proposé par certains outils n'est pas nécessairement des plus évidente pour des non-initiés.
Cela étant et à chaud, 4 points me viennent à l'esprit : :
- l'étendue des possibilités en terme de droits (niveaux de contribution, modération limité ou non à certaines sections par exemple)
- le versionning
- la gestion des thèmes/mots-clés, en terme de possibilités d'arborescences et de segmentation en groupes distincts
- la gestion SIMPLE des documents joints, images et autres éléments d'enrichissement associés à un contenu

on parle de cet article dans la newsletter Le Monde - lettre check-list - Jeudi 28 avril 2005.
;-)

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes