Eglise catholique, le cadavre bouge encore

La stratégie de momification de l'épiscopat catholique dans une vision moyenâgeuse du monde a donc payé, puisqu'il n'aura pas fallu plus de 24 heures au Vatican pour se choisir un pape qui fera passer Jean Paul II pour un dangereux gauchiste.

A la tête hier de la Sainte Inquisition (renommée depuis Congrégation pour la doctrine de la Foi, ça le fait mieux), donc déjà bien connu pour son progressisme, même tout jeune(1), le cardinal Ratzinger était l'éminence grise(2) de Jean Paul II en matière de conservatisme. Le commentateur d'Euronews ironisait d'ailleurs hier sur le fait que Benoît XV avait, je cite, "tourné le dos au modernisme". On peut imaginer qu'il aura maintenant les coudées franches pour terminer de confire l'église catholique dans une rigidité cadavérique de bon aloi. J'attends avec impatience la béatification dans la foulée de Jean Paul II et Pie XII (qui avait suivi les activités sportives et socioculturelles du petit Benoît XVI et de ses camarades avec la bienveillance qu'on lui connaît).

On pourrait être tenté de croire qu'avec un épouvantail pareil (juste pour rire, et sans une once de charité chrétienne, voir Ratzinger vs. la famille Adams, Ratzinger/Hannibal ou Ratzinger/Palpatine) ses positions seront tellement caricaturales qu'elles embarrasseront ses propres partisans (comme l'effet repoussoir qu'a eu Christine Boutin pendant la discussion sur le PaCS), mais il faut toujours se méfier des fanatiques, surtout quand ils sont à la tête d'un état, et surtout quand ils sont vos ennemis déclarés. Je ne trouve en effet rien de rassurant à constater que d'un côté l'on fait pression sur les candidats à l'Europe pour qu'ils respectent les droits de l'Homme et suppriment les discriminations de leur législation, y compris en matière d'homosexualité et, de l'autre, mon pays qui se prétend république laïque met ses drapeaux en berne, envoie ses préfets à la messe et diffuse les obsèques du pape sur sa chaîne parlementaire, alors que ce dernier pensait et que son successeur pense toujours que les homosexuels sont des malades et une menace pour la société.

C'était ma rubrique "connaissez vos ennemis". La semaine prochaine je reviendrai à un programme plus orthodoxe, par exemple pourquoi le site du Vatican ne respecte pas les standards web.

(1) il n'a sans doute pas eu vraiment le choix à 17 ans. Comme le dit Pierre, c'est au moins la preuve que l'infaillibilité papale n'est pas rétroactive.
(2) alors qu'on dit qu'il assumait plus ou moins largement la charge du pouvoir à la fin du règne de JP2, j'imagine qu'il doit être heureux comme un pape maintenant (pouf pouf).

3 Trackbacks

L'élection du nouveau pape suscite une vaste couverture médiatique (ce matin, sur la rubrique "Monde" de Yahoo Actualités, 36 des... Lire la suite

C�est curieux comme j�ai not� que l�extr�me droite et la religion s�accordent bien ensemble. L�extr�me droite juive parle d�une Terre promise au peuple juive, et bien �videmment, pour eux tout musulman y est interdit et doit �tre expuls� manu militari.... Lire la suite

La blogosph�re ne pratique pas la pr�somption d'innocence. Le nouveau pape Joseph Ratzinger, alias Beno�t XVI, est coupable : la blogoprocuration a fait l'inventaire de son pass� de cardinal conservateur, et il n'y a plus l'ombre d'un doute, ... Lire la suite

9 commentaires

Pour les drapeaux en berne, il n'y a pas d'astérisque introduisant une nuance (raison diplomatique)... oubli ?

Je suis très choqué par les préfets envoyés aux églises, en revanche.

Ah ah, les drapeaux. On n'a pas vraiment exprimé la même ferveur au prince de la principauté immobilière (enfin, disons que par une pirouette de langage coutumière à notre cher gouvernement on a essayé ensuite de prétendre que les drapeaux c'était pour Raigner et plus pour JP2). Et que je sache, l'état du Vatican ne nous a jamais retourné la politesse à la mort de Mitterrand. Tu apportes en fait de l'eau à mon moulin, l'Etat français fait des courbettes diplomatiques à un état qui bafoue les droits de l'Homme (outre que le fait que ce soit un état reconnu est déjà un scandale en soit).

Pour ceux et celles que cela branche, voilà quelques affiches à imprimer et à disséminer dans sa ville, histoire de ne pas laisser le dernier mot à l'affligeante fanfare médiatique environnante, qui fairait passer l'Opus Dei tout entier pour un club d'amis de la liberté: Jean-Paul II, assassin ; Benoit XVI, un ultra-réactionnaire.

J'ai adoré ce message : je l'ai affiché dans les locaux du journal auquel j'ai l'honneur et l'avantage de collaborer.

Je suis atteré par un tel tissus de conneries. Ayez l'honneteté de vous renseigner avant de débiter des conneries car la tant-accusée infaibilité papale ne s'exerce largement pas sur tout ce qui touche à son pontificat. Dans un certain sens je suis heureux d'un tel aveux de haine de la part d'un antipapiste puisque c'est gravé dans le marbre du Web et pourra etre ressorti en temps utile.

"c'est gravé dans le marbre du Web et pourra etre ressorti en temps utile"

Oh mon Dieu, j'ai peur ! Ca me rappelle le Borgne et son "je m'en souviendrai !" ou les délateurs du temps de Vichy.

Décidément, la charité chrétienne n'est plus ce qu'elle était :-).

Déchaînez-vous, l'Eglise a gagné, vous n'y pouvez rien...! :-)

Souriez, à défaut de vous convertir, au lieu de voir tout en noir... Peut-être pourrez-vous aussi changer le monde au lieu de la charger de votre aigreur.

VICTOIRE!

AMDG

[spam religieux supprimé, parlez de cul ici ci vous voulez mais j'ai mes limites en matière de sectes]

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes