Télédéclaration 2004

Ouf ! Profitant d'une acalmie (qui doit durer jusqu'au week-end, profitez-en si vous ne l'avez pas encore fait) j'ai enfin réussi à entrer sur le site de télédéclaration de Bercy, à révoquer mon certificat pour la n-ième fois (c'est tous les ans le même cirque, on ne leur a pas appris SSL à Bercy visiblement), à obtenir un nouveau certificat (pour la première fois ça a fonctionné directement avec Safari alors qu'avant il fallait s'y reprendre à deux fois avec redémarrage du navigateur, ils font des progrès), et à remplir toutes les cases. Ou presque, au dernier moment j'ai un doute sur la case Sarkozy, j'ai donc laissé la dernière page avant envoi en attente, j'espère que je ne serais pas accueilli demain par un message d'erreur et obligé de tout ressaisir [suite : évidemment il y a une notion de durée de session, il m'a donc fallu me ré-authentifier mais heureusement l'application avait conservé toutes les données, j'ai seulement dû cliquer dix fois sur "suite" pour arriver à la dernière page de confirmation].

Sur la première page, en plus des quinze tonnes d'images en pseudo 3D à la c... noix qui composent 99% du poids de la page web (très malin vu le nombre de gens qui cherchent à s'y connecter), il y avait un bandeau défilant avec marqué quelque chose comme "ce site est disponible 24h/24 7j/7". Je suis content de l'apprendre, vu que ça ne fait que trois ou quatre semaines que j'essaye en vain d'y accéder.

Sinon ils se sont bien amusés pour la mise en page de la déclaration, on croirait presque remplir une version papier, c'est bien fait et je n'ai pas eu de surprise. Par contre je n'aime pas le système typique des licences en ligne, il faut accepter une sorte de contrat avant de commencer la déclaration. N'ayant pas d'imprimante sur le Mac que j'utilise à l'instant j'ai cliqué sur leur bouton "Imprimer" et créé un PDF, pour me rendre compte à la fin que comme ils utilisent une frame (il faut vraiment être con retardé pour utiliser des frames en 2005 pour présenter du texte), je n'ai que le bandeau avec les boutons, sans le texte dudit contrat :-(.

Il ne leur reste plus qu'à embaucher un ergonome et à virer les consultants qui leur ont vendu un serveur d'application forcément très cher parce qu'il y avait les mots "mission critical" et "scalable" dans la proposition commerciale, et ils finiront bien par avoir un système qui fonctionne.

12 commentaires

Personnellement, je n'ai eu aucun probleme : mon certificat installé l'été dernier a bien fonctionné et j'ai télédéclaré sans encombrement puisque effectué le mois dernier dès réception de la feuille verte. Quelle idée saugrenue d'attendre tous le dernier moment ;)
Sinon, coté design, je suis pas technicienne, mais je trouve ca merdique aussi :p

Le gouvernement a le devoir de maintenir la France en tête des producteurs mondiaux de spacer gifs et de cellules de 1px.
Il en va de l'indice de productivité blahblah. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils font tout en java.

Blague à part, je recherche encore une application serveur en Java qui scale vraiment. Jusque là, de mon point de vue d'utilisateur, je n'ai toujours pas rencontré de site en java qui ne soit furieusement lent. Ils recréent trente fois leurs classes avant de présenter une page ?

Mais Michel, tout le monde sait que PHP ce n'est pas de l'entreprise-grade software, au contraire de Java ;-).

"Pas assez cher, mon fils", ce n'est pas pour vendre des voitures qu'on aurait dû l'utiliser comme slogan...

C'est vraiment pitoyable qu'on en soit encore avec des frames et des abérations de spacer.gif et à utiliser des tableaux fantomes pour faire de la mise en page.

C'est aussi ridicule d'avoir des pages si lourdes, alors qu'un bon graphiste couplé avec un bon intégrateur HTML/CSS feront un design à la fois joli et rapide. Pour ce genre d'application, c'est d'importance critique d'avoir des pages légères.

En même temps, si le prestataire qui héberge le site facture au traffic, multiplier par 5 le poid des pages, c'est multiplier par 5 le prix d'hébergement ... ;-)

Pour ce qui est de java, je suis assez d'accord avec Michel, ... compter 2 Gigas de RAM pour chaque visiteur attendu ;-). Je suis toujours terrifié de voir des sites qui tournent péniblement avec 2 Go de RAM sous Java, et qui, a nb de visiteurs et fonctionnalités égales, tournent très bien sur 256 Mo de RAM en PHP.

Ca reste cependant une bonne initiative. Il est très important que l'administration se mette à offrir ce genre de service via internet et aquière petit à petit un savoir faire concernant les services via web. Tout le monde a beaucoup à gagner à pouvoir s'adresser et interragir avec l'état via les media électroniques.

Disons que le seul argument qui justifierait l'usage de Java sur le web est celui de l'uniformisation entre un frontend online et un backend offline.

Mais à quoi sert d'avoir des SGBD intelligents si on ne les utilise qu'avec un seul système à la fois ?
Une voie à explorer serait celle de Java offline, PHP/Rails/mod_perl/mod_python online. Il n'y a aucune raison de lancer la grosse machinerie pour afficher des pages de markup. Surtout quand la majorité est statique.

Euh François les consultants ne seraient pas de tes collègues par hasard ? :-)

Sinon même galère que toi pour me connecter, et même histoire autour de moi. J'ai beau chercher, je ne comprends pas pourquoi ils ont besoin d'un certificat spécial avec un autre algorithme de crypto qui fonctionne dans une applet java ...

Le truc stocké est bien du pkcs-12 que j'ai réussi à importer dans mon navigateur, et donc le certificat peut parfaitement servir à faire de l'authentification SSL ...

Bref. Pourquoi faire simple ...

> Euh François les consultants ne seraient pas de tes collègues par hasard ? :-)

Je ne crois pas, sinon ça marcherait évidemment du tonnerre (ahem) ;-).

> et donc le certificat peut parfaitement servir à faire de l'authentification SSL

Et même, c'est idiot le certificat client. On s'en sert une à trois fois par an, et ça te scotche à une seule machine physique. Dès que tu as le malheur de vouloir faire quelque chose depuis un autre ordinateur, il faut révoquer ce fichu machin !

Je ne voudrais pas internir à chaque fois pour "balancer" mais c'est apparement développé par une boite qui comme commence par "STE" et qui finit par un "RIA"...

Le certificat ne te scotche pas à vie à une machine physique. Si tu cherches un peu tu peux trouver le fichier qui contient ton certificat, le prendre le mettre sur une autre machine et l'importer dans un nouveau navigateur. C'est la seule manière pour que ta déclaration en ligne ait une valeur légale.

Pour ce qui est du site qui rame. Ca va etre refait par Atos avec Jboss...
http://linuxfr.org/2004/07/13/16799.html

Aurélien > à combien estime-tu le nombre de contribuables qui sont capables de trouver le certificat puis de le ré-importer sur une autre machine ?

effectivement il y a du mieux pour Safari puisque c'est la première année que j'ai pu me passer de Exploser Mac. Par contre je n'ai pas pu réaliser la dernière étape : signature électronique… Quand je lance l'opération il me balance une pop up avec une progress bar qui reste coincé à 0% même après plusieurs essais!! Bien sûr pas de mail pour avertir le support…
Il me reste plus qu'à envoyer un mail à mon centre d'impôt :(

j'ai constaté l'évolution pour Safari par contre la dernière opération qui consiste à obtenir la signature électronique ne fonctionne pas chez moi, à la hotline il me dise "recommencer sans saisir de caractères spéciaux…".

Il me prenne pour un âne…

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes