Et maintenant, que fait-on ?

A chaque fois que j'ai entendu un noniste prétendre qu'on avait pondu ce traité en catimini sans écouter les citoyens, je me suis demandé "mais où était-il pendant les travaux de la commission conduite par VGE ?" Sauf erreur de ma part, la dite commission a été louée pour sa transparence, et j'aimerais bien savoir combien de ces brillants nonistes, en bons inspecteurs des travaux finis qu'ils sont, ont participé à ses travaux pour les influencer à la source. Evidemment, le citoyen moyen a toujours le sentiment qu'on fait tout dans son dos, sentiment exacerbé par le manque de confiance qu'il a envers ses représentants. Je crois que la fantastique erreur politique de Chirac a été de placer sur le terrain de la démocratie directe un pur produit de la démocratie représentative (et ce n'est pourtant pas la première fois qu'il se brûle en jouant avec le feu).

Et maintenant qu'une majorité de français a décidé de casser le jouet, que fait-on ? Il paraît qu'hormis quelques nationalistes bas du front, les français demeurent pro-européens. Mais il paraît aussi que personne n'a confiance dans les partis de gouvernement. Si j'en crois Etienne Chouard, des lendemains populaires, fusionnels et orgasmiques nous attendent :

Ce que ce Non massif rend possible, c’est la création d’une entité européenne voulue et organisée par les peuples eux-mêmes, sans les tenir à l’écart. C’est beau, et je suis sûr que ça peut séduire de nombreux partisans du Oui.

C'est joli et séduisant, lyrique même, sur l'écran en tout cas. Mais concrètement, il compte faire comment M. Chouard pour aboutir à une entité européenne voulue et organisée par les peuples de 25 pays ? Rien qu'en France, ça ne va pas être de la tarte. Je flaire comme une légère difficulté (euphémisme) et pourtant je sens confusément qu'il s'est passé quelque chose de nouveau, plus qu'un intérêt record pour un suffrage, une envie citoyenne de s'approprier le débat et la réflexion trop longtemps accaparés par les "professionnels" de la politique. J'ai déjà cité le blog collectif Publius, mais des projets comme le wiki NotreConstitution.net et le duo blog/wiki bilingue (français/anglais) Talkeuro marquent une volonté d'agir en dehors des clous de l'arène médiatico-politique. Ils ont en tout cas mis le doigt sur quelque chose, et j'espère qu'ils vont continuer leur travail de réflexion (et trouver des synergies plutôt que faire la même chose chacun dans son coin). Car ils pourraient bien être le point de départ de cette action populaire chère aux voeux de M. Chouard. Sinon, c'est à désespérer de la démocratie, sans parler du rôle "moteur" de la France en Europe !

21 commentaires

L'Europe, elle va attendre. Elle va attendre de voir comment ça se passe dans les 25 pays et elle va attendre de savoir quel président et quel parlement les français vont maintenant se choisir. Il ne faut donc pas attendre quoi que ce soit à ce niveau si ce n'est voir si la barre des 4 pays qui disent non est franchie (à partir de 5 le traité est mort).
Il y a donc une bonne nouvelle dans cette histoire, c'est que la présidentielle a commencé, que la discussion ne fait que commencer. Elle sera centrée sur les questions ouvertes par le référendum et mettront donc au centre le modèle social et économique que la France veut pour elle-meme, de meme que ce qu'elle attend ou pas de l'Union Européenne. Dans cette histoire, nous sommes au moins face à nos problèmes et c'est à nous de les trouver.
Pour le reste, je ne vois pas quelle crédibilité a notre modèle social actuel avec 100Md€ de déficits, 10% de chomeurs peut encore etre un modèle pour les autres ? J'aimerai que les partisans du Non me disent aussi dans le rejet du libéralisme ce qu'ils mettent à la place en terme de modèle de société...

@Alexis : le Keynésianisme. Et vous savez quoi ? C'est encore du capitalisme. Si, si... rappelez vous vos cours d'histoire : le new deal, les trente glorieuses tout ça...

@Padawan : pour une fois les citoyens ont pu influer directement sur une décision importante concernant leur avenir. C'est forcément plus intéressant que de confier les clefs à quelqu'un en croisant les doigts pour qu'il nous conduise où l'on souhaite...

Et maintenant, que fait-on ?

On démenage.

Plus sérieusement, je pensais aussi naïvement que les français étaient pro-européens et puis les sondages que l'on peut trouver me font mentir, ils sont français avant tout et tout débat/référendum sera stérile tant que leur belle France ira mal, désespérant.

Quant aux initiatives venant du peuple, c'est beau mais je n'y crois malheureusement pas trop.

Cher François,

La petit collectif de NotreConstitutionPointnet ne demande qu'une chose: ne pas travailler dans son coin et faire synergie le plus possible avec la blogsphère de tous bords à laquelle elle a tenté d'apporter un service aussi neutre et efficace que possible. Toutes les propositions, les neurones et les petits doigts pianotant agilement sur le clavier sont les bienvenus pour envisager la suite des opérations... La réflexion en cours sur NCPN irait dans le sens de placer toute cette aventure sous l'égide que l'article I-50 du projet de Traité, qui voudrait que tous les documents communautaires, quels que soient leur support, soient rendus disponibles au public.

Le moins que l'on puisse dire est que la première version de Constitution telle qu'elle a été soumise à référendum, et le processus qui a prévalu à sa rédaction, n'ont pas vraiment respecté la règle de transparence et d'accessibilité en question!

A l'avenir donc, une piste d'action collective assez intéressante pourrait consister à militer pour cette transparence de façon à inviter tous ceux qui entreprendraient une nouvelle rédaction à l'appliquer à eux-mêmes en priorité ;-)

Qu'en dites-vous?

Olivier > j'espère que vous n'avez pas pris ma remarque sur les synergies comme une attaque. J'ai eu l'occasion de discuter à la fois avec le projet NCPN et Talkeuro et j'ai dit la même chose aux deux à savoir que vous avez intérêt à travailler ensemble ;-).

maintenant moi je propose qu'on fasse des crèpes, c'est sympa à faire et tellement bon quand on met plein de nutella dessus..

sinon on peut aussi essayer de faire une omelette géante qui irait de Paris à Marseille.. hein qu'en pensez vous?

(idée stupide de dernière minute.. et si on arrêtait de croire qu'un peuple devrait gouverner un pays? pire qu'un peuple devrait gouverner 25 pays..)

Non non je ne mes sens pas du out outragé ;-)
Simplement comme beaucoup de ceux qui se sont engagés dans NCPN, je suis un peu épuisé et j'ai une montagne de boulot en retard. Nous avons besoin de renfort. L'avenir de NCPN est complètement ouvert. Ceux qui on une idée sur la question peuvent l'exposer ici, ou bien venir sur: http://notreconstitution.net/index.php/EtMaintenantQueFaitOn%3F
Si tu as un contact chez Talkeuro, n'hésite pas à leur faire savoir que nous sommes prêts à travailler avec eux dans la mesure de nos maigres ressources individuelles...

"ous sommes prêts à travailler avec eux dans la mesure de nos maigres ressources individuelles"

LOL, c'est déjà fait et *il* va apprécier (il est tout seul le pauvre, c'est Gavin Bell, blog Take One Onion).

J'ai pas été invité à participer aux travaux de la commission.
On ne m'a pas proposé de me faire représenter.
C'est donc un travail qui a été fait par un groupe de gugus auto proclamé sans aucune légitimité préalable.

Il me semble donc normal qu'on puisse noter en toute impartialité le résultat de leur travail.

Ben la note la voila !

Ils auraient eu l'intelligence de nous faire élire une constituante, ils auraient eu la légitimité.
Ils auraient pu argumenter que c'était un compromis.
Ils ont choisis la mauvaise méthode, tant pis pour eux.

Si cela nous permet au final d'obtenir une Europe démocratique tant mieux.
Sinon tant pis.

bertrand a-t-il été déchu de toute citoyenneté d'un Etat membre? A tel point qu'il n'a pas de représentant parlementaire? Parce que la Convention était pourtant majoritairement composée d'élus des différents peuples. Et je doute qu'un seul de ces élus l'ait été, élu, par autoproclamation (à moins qu'on me cache des choses).
En tout cas, on ne me reprendra plus à voter pour Pervenche Bérès dans ma circonscription, celle qui a insisté pour que la partie III figure dans le traité, avant de se déclarer noniste pour tranquillement trouver honteux qu'on constitutionnalise cette partie III.

Oli, elle existe et elle a vraiment fait ça Pervenche Bérès ? Parce que si c'est vrai, pour répondre à Bertrand, c'est simple : on n'a qu'à faire une petite réunion, genre buffet campagnard, avec les 42 millions d'électeurs et c'est bon, on arrivera bien à se mettre d'accord et tout le monde sera content ;-).

Vaut mieux lire ça que d'être aveugle !

Pervenche Bérès, oui, elle existe. Mieux, elle était tête de liste pour la région Ile-de-France aux Européennes de l'an passé, aux côtés d'Harlem Désir, pour le PS.
Une recherche sur google confirme son rôle sur la partie III:
http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-3232,50-652890,0.html

Colère et déception, voilà qui résume mon sentiment personnel à l'issu de ce référendum. J'en dis plus sur mon blog.

cf. L'Europe confisquée
http://djbox.typepad.com/the_digital_jukebox_weblo/2005/05/leurope_confisq.html

De quelque côté que l’on puisse avoir voté le 29 mai, le NON s’est bien concrétisé en pratique comme une immense victoire des mouvements nationalistes européens, qui se délectent tous du vote français. J’ai même lu qu’en Europe de l’est, certains nationalistes avaient manifesté devant des ambassades de France pour exprimer leurs remerciements à ces sacrés français.

Ces mêmes nationalistes faisaient clairement état de leurs intentions futures quant à la construction européenne ! ! !

(cf http://bullemauve.blogspot.com/ et http://pestiside.hu)

J’ai entendu dire que les souverainistes étaient les passagers clandestins du non de gauche. Ils sont maintenant non plus au fauteuil, mais aux commandes de l’Europe

(Je me suis planté de page, je remets mon commentaire ici)

De ce que j'ai lu, c'est que ce sont les groupes européens sociaux-démocrates et verts qui ont demandé à Giscard d'accoller la partie III au Traité, dans un souci de "transparence".
Pervenche Béres a participé aux travaux avant de retirer son soutien, jugeant l'ensemble affaibli à force de compromissions.
Il y a avait une page acerbe sur ouisocialiste.net liant 2 articles de P. Béres à un an d'intervalle, elle n'existe plus d'après le moteur de recherche.

Je crois que les nonistes actifs ne feront rien du tout. Car aucun d'entre eux ne sont d'accord et beaucoup suggère à Chirac d'aller re-négocier. Ben ils peuvent toujours penser qu'après la baffe qu'il vient de prendre il va tendre l'autre jour mais là, je crois qu'ils rêvent.
Quand je lis le sondage Louis Harris set que je constate en page 7 du document pdf que 77% des partisants du non pensent qu'il y a trop d'étrangers en France, j'ai du mal croire qu'ils sont pro-européen. Je ne vois pas comment on peut faire à la fois les choses ensembles et chacun chez soi. C'est contradictoire dans un projet politique.

François, j'ai passé un mail à Gavin Bell (Talkeuro) comme tu l'as proposé. Cf. http://notreconstitution.net/index.php/GavinBell
Résultat: calme plat! Sans doute est il aussi épuisé..
Si tu as l'occasion d'enfoncer le clou, n'hésite pas.
O

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes