Qui sera le prochain premier ministre ?

Pour les commentateurs que j'écoute, il n'y a aucun doute, Jean-Pierre Raffarin va pouvoir prendre de longues vacances dès aujourd'hui ou demain. Profitons donc de ces quelques heures d'attente pour un petit pronostic, en amateur, de la course à Matignon.

Si j'en crois les défilés à l'Elysée, c'est Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin qui tiennent la corde. Un choix difficile (c'est un euphémisme) voire cornélien pour notre cher président.

J'ai toujours considéré Raffarin comme le porte-seau idéal de Chirac. Dévoué, pas contrariant, vent debout pour protéger son président en toutes circonstances, beaucoup plus drôle devant un micro ou une caméra qu'Alain Juppé dont il a toutes les qualités sauf l'intelligence. Que du bonheur pour notre cher président, donc.

Et c'est là où le choix devient difficile. Si Chirac veut continuer à couler 22 mois tranquilles avant les prochaines élections générales, Dominique de Villepin fera un parfait petit soldat dans la continuité de ce qu'est Matignon : le premier secrétariat de cabinet du président. Mais s'il nomme Nicolas Sarkozy, il devra subir une cohabitation avec sa némésis politique, à la fois rival et jumeau. On voit tout de suite le cauchemar, Sarko le grand vizir complotant pendant 22 mois pour devenir calife à la place du calife Chirac. L'enfer (et puis on a du mal à les imaginer en Haroun el Poussah et Izonogoud ces deux-là, hein ;-) ?). Non, si Chirac président a bien retenu les leçons de son prédécesseur François Mitterrand, il ne choisira Nicolas Sarkozy que si cette nomination peut plomber les chances de succès de ce dernier à la présidentielle de 2007.

Mais tout cela est bien trop rationnel. En fait, Nicolas Sarkozy a besoin d'un peu de temps pour régler ses problèmes de divorce. Et que deviendrait ce pauvre Dominique de Villepin s'il devait quitter le gouvernement, lui qui, dit-on, ne s'est jamais présenté devant le suffrage universel ? Pour toutes ces raisons hautement stratégiques et parfaitement déconnectées du scrutin de dimanche (on vous a déjà expliqué que ce n'était pas un plébiscite, et qu'il fallait voter oui, mais vous n'écoutez pas), je pense que de Villepin va récupérer le bail de Matignon.

Et vous, sur quel cheval allez-vous parier ?

P.S. j'aime beaucoup le principe de "non emmerdement" de l'Elysée dans ce billet d'Emmanuel, qui parie sur Borloo : bal des prétendants à Matignon, deux morts.

10 commentaires

Pour le plaisir du jeu, je vais miser 10 dollars sur Sarko dans la troisième. De toute façon, ça fait à peine deux euros, alors ;-)

c'est bien vu. Je suis tenté par DDV aussi, mais Sarko est tout à fait capable de renverser Chirac à sa manière tout en divorçant d'avec sa femme.

De ce que j'ai lu, c'est que ce sont les groupes européens sociaux-démocrates et verts qui ont demandé à Giscard d'accoller la partie III au Traité, dans un souci de "transparence".
Pervenche Béres a participé aux travaux avant de retirer son soutien, jugeant l'ensemble affaibli à force de compromissions.
Il y a avait une page acerbe sur ouisocialiste.net liant 2 articles de P. Béres à un an d'intervalle, elle n'existe plus d'après le moteur de recherche.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes