Petite moquerie de blogueur à l'attention des journalistes de France Info

J'entends ce matin après 10h un journaliste de France Info en direct du salon du Bourget nous répéter que l'A380 a atterri piste 27 (information que j'avais déjà entendue à 7h30), une piste "éloignée des regards du public" et qu'il est impossible de s'approcher de l'avion parce qu'il est sévèrement gardé par la sécurité.

Le problème c'est qu'il a atterri piste 7, comme prévu, et que mon ami Philippe, journaliste de son état et rédac chef d'avions de ligne, vient de m'appeler sur le thème "Devine d'où je t'appelle ?". Je devine sans problème, il est évidemment juste sous l'A380, qu'il n'a eu strictement aucun problème à approcher.

Donc soit Philippe est un fin limier, soit le journaliste de France Info est un manche (à balai, désolé, elle était trop facile à faire), l'un n'excluant d'ailleurs pas l'autre (Philippe est, effectivement, un fin limier).

Loin de moi l'idée que les blogueurs soient tous des journalistes, mais il est clair que tous les journalistes n'en méritent pas le titre.

1 Trackback

Tête d'affiche depuis avions de ligne sur 12 juin 2005 18h21

Je reviens de l'aéroport du Bourget où je me suis rendu ce matin afin d'être présent pour l'arrivée de l'Airbus A380. C'est vers 9 heures 40 que le géant des airs s'est majestueusement posé sur la piste 07, et... Lire la suite

2 commentaires

Je ne vois pas bien l'intérêt de parler du numéro de la piste, est-ce réellement une information. Sans doute pour céder à cette tentation de citer un chiffre pour faire vrai, pour renforcer le contenu informatif du sujet. Mais en parler et se tromper, surtout pour France Info qui s'est alors tompé en boucle, alors chapeau.

Le blogueur n'est pas journaliste, le blogueur est le poil à gratter du journaliste. C'est un auditeur actif, qui donne son avis, qui critique, le travail de l'éméteur en est changé, c'est certain.

Tout à fait. A posteriori le message que j'ai reçu de ce journaliste était "l'avion va atterrir à l'abri des regards et on ne peut pas l'approcher". La réalité c'est que l'avion a atterri au vu et au sus de tout le monde et est accessible à qui veut bien s'en donner la peine.

Le résultat c'est que j'ai l'impression que le journaliste de France Info n'était même pas présent au Bourget, ou qu'il était au bistrot d'en face et qu'il avait mis son blabla dans la boite à l'avance tout en prétendant faire de l'information en direct. En résumé, de la non-information, et fausse en plus, ce n'est pas sérieux pour un media professionnel.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes