L'ère de la publication personnelle

J'étais invité la semaine dernière par Factiva à participer à un panel intitulé "Blogs, RSS, technologies émergentes, CGM (Consumer Generated Media) : quels sont les vrais enjeux ?". De ce que j'ai pu entendre de la part de Factiva et de ses clients présents, et s'il fallait encore en douter après la décision de Yahoo! de juxtaposer les blogs aux sources traditionnelles dans Yahoo! News, la blogosphère est désormais fermement installée sur le radar des veilleurs, même si les outils sont encore un peu jeunes, dirons nous, face à la quantité d'information publiée et la difficulté à la qualifier.

Le problème peut se résumer ainsi : il se publie de plus en plus d'information (et de façon explosive sur internet) or le temps disponible pour agir concrètement à partir d'une nouvelle information (le "time to market") a tendance à décroître furieusement. Les outils de recherche actuels commencent à montrer leurs limites, puisque (selon Factiva) les veilleurs passent désormais plus de temps à chercher de l'information qu'à l'exploiter. En d'autres termes, la bande passante des internautes créateurs de contenus est très largement supérieure à celle du monde de l'intelligence économique. Mon petit doigt me dit qu'on va assister, dans les deux prochaines années, à d'intéressantes batailles sur le marché des outils de veille sur internet. J'avais déjà écrit il y a six mois ce que je pensais de la gestion manuelle des abonnements RSS et de la mort prochaine des agrégateurs tels qu'on les connaît, l'avenir appartient à ceux qui arriveront à construire des plateformes d'abonnés à partir desquels ils pourront faire du filtrage collaboratif d'information.

J'ai été agréablement surpris de constater qu'on a dépassé le stade "les blogs polluent Google" et que la question de la crédibilité se pose aussi bien pour les blogs que pour les média traditionnels (ou pour les blogueurs et les journalistes, la discussion avec Yann Chapellon, directeur général du Monde Interactif, a été très intéressante). J'ai émis quelques réserves sur les termes évoqués de "journalistes citoyens" (le journalisme est un métier) et de CGM. Je comprend que les entreprises soient tentées par l'appellation Consumer Generated Media, qui montre la vision de leur côté de la lorgnette. Du côté des blogueurs, je doute que la majorité se définisse comme des consommateurs, ou du moins que cela soit leur motivation première à tenir un blog (ce serait passer à côté d'autres dimensions importantes qui touchent à la société, à la politique et j'en passe). Je lui préfère de loin l'appellation de publication personnelle (Personal Publishing).

L'ère de la publication personnelle sonne-t-elle le glas des media de masse ? J'en doute, mais elle est bien là et ces derniers l'ont bien noté. Quant aux relations publiques et au marketing de masse, c'est une autre histoire...

P.S. à propos de CGM, on parle rarement dans ces conférences de Skyblog. C'est dommage, parce que la seule vue de la page d'accueil du plus grand hébergeur de blogs d'ados en France donne à réfléchir (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :


3 commentaires

Je suis un blogonaute et au vu du succès de ce nouveau médium, je suis perdu dans la masse...
Je suis vil, alors je me fait un de pub sur les blogs qui sont de loin meilleurs que le mien.
Si ma conduite ne te semble pas trop ridicule, passe
me voir: http://jashugan.tooblog.fr

Je me suis "amusé" à recenser les annuaires de fil RSS (et donc implicitement de leurs contenus)ayant une fonction de Ping, et il y en a plus de 70 (mais peu francophone), et j'ai également trouvé 5 services qui « Ping » automatiquement les annuaires

(voir l'article: http://net.com.virale.over-blog.com/article-1078972.html )

Si l'on regarde bien, un annuaire RSS avec la fonction de Ping, n'est ce pas plus performant qu'un moteur de recherche ?
- Cela indexe le contenu,
- C'est immédiat (pas les moteurs),
- et c'est plus économique, il ne scanne que sur publication (le ping).

Et Google dans tout ça ...

Didier

Tous les nouveaux moteurs, et même Google maintenant avec Blog Search indexent soit directement à partir d'un ping, soit indirectement (en regardant les services de ping), soit en absorbant le fil RSS à intervalle régulier pour voir ce qui est nouveau (Google). Question économie, oui le ping est plus pratique mais un moteur qui sait respecter un code NOT MODIFIED est tout à fait acceptable. La grosse différence dans les deux cas c'est que pour le ping c'est le blogueur (et les spammeurs) qui donnent ordre au moteur d'aller les voir, dans l'autre c'est le moteur qui choisit ce qu'il va indexer et quand.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes