UMP : après le spam, la contrefaçon ?

Stéphane note que l'UMP a enregistré une belle brochette de mots-clés chez Google :


"racaille", "police", "voitures brulées", "politique","communistes", "écologiste", "souverainiste", "ministère de l'intérieur","pompier", "banlieues", "émeutes","François Bayrou", "centristes", "Vincent Peillon", "Montebourg", "Cambadélis", "Robert Hue", "PCF", "communistes", "Arlette Laguiller", "LCR", "voitures brûlées", "trotskiste, "riots", "racaille", "violence", "voyous", "clichy", "gauchiste", "jospin", "socialiste", "neuilly", "incivilité", "démocratie", "sécurité", "insécurité", "sécuriser", sécuritaire", "délinquant" et "délinquance" sont déjà selectionnés.

Par contre gaullisme, Chirac, république, Villepin, économie, dialogue social, syndicat ne semble pas être des bon produits d'appels.

Quand des entreprises utilisent des marques concurrentes pour se faire de la publicité sur leur dos grâce à AdWords, elles se font régulièrement condamner (avec Google) pour contrefaçon (j'en parle ici, ici et ). Et quand c'est un homme ou un parti politique qui utilise le nom de ses adversaires, ça s'appelle comment ? Je ne sais pas si c'est légalement condamnable, mais moralement c'est petit, très petit. Décidément, certains prouvent qu'ils ne reculeront devant aucune bassesse pour arriver à leurs fins.

P.S. les publicités AdWords ne coûtent à l'annonceur que lorsqu'on s'en sert. Alors n'hésitez pas à cliquez dessus, vous aiderez à dépenser le budget pub de l'UMP.

P.S. 2 : sur ce billet d'Alexis Mons je relève cet article d'Ipsos qui commence par : "La publicité politique moderne commence au moment où s’arrête la propagande politique, c’est-à-dire après la seconde guerre mondiale." et parle de l'interdiction de la publicité politique. Ici ça me paraît plutôt être de la propagande politique, dont le seul côté moderne serait le web !

10 commentaires

Ça ne marche plus avec racaille ; le mot qui lui colle la poisse ? Mais le reste fonctionne. Je vais tout tester et tout cliquer. C'est l'UMP qui paie… À noter que maintenant sur certains mots la pub apparaît en tête de résultats. À mon avis ça doit être plus cher :-)

François,

Au delà du problème de la contrefaçon, je me demande si cette pub google ne risque pas de démontrer la fragilité d'une campagne de ce type, du moins pour certains cas particuliers aussi polémiques que peut l'être celui-ci.

Cette histoire de pub UMP a déjà fait le tour de la blogoshère, et plus généralement de l'internet français (voire même francophone). Je pense qu'un grand nombre d'entre-nous, ne vont pas se priver de cliquer à tout va, histoire de plomber un peu le budget com de l'UMP. Mais que ce passerait-il si ce mouvement était un peu plus coordonné : imaginons une centaine d'internautes qui tous les matins, se fait une centaine de clics sur deux ou trois mots clés...
Ne peut-on pas ainsi imaginer (au moins en théorie, je ne connais pas assez le fonctionnement des ads google...) ruiner complètement l'efficacité de la campagne : le budget est dépenser en clics inutiles.

J'imagine que le shéma pourrait se répéter pour d'autres campagnes.

Voilà peut-être un tuyeau à refiler aux antipubs, c'est sans risque, légal et pas cher...

Ceci dit, je ne fais peut-être qu'enfoncer une porte ouverte et ré-inventer l'eau tiède...

Arnaud, nul besoin d'enfoncer une porte qui a été grande ouverte par ton adversaire ;-).

Cliquez sur la pub Sarkozy mes enfants, cliquez...

> "moralement c'est petit, très petit".

Je trouve inadmissible de se moquer de la petite taille de Monsieur Sarkozy !

"Utiliser le nom d'adversaires, c'est du brandsquatting. Et c'est une technique de spam..." > l'UMP utiliser une technique de spam ? Ce serait incroyable. (Pouf pouf :-P)

C'est domage, j'etais parti pour plomber le budget com de l'ump mais plus aucuns mot ne marche....

Vite ! donnez en moi plein !!

Oups ! "insécurité" et "sécurité" marchent encore... je me demande bien pourquoi ? Par contre "solidarité" pas trop, "fraternité" ca ne les concerne pas, "égalité" ...tien pour ca ils ne sont pas pret à payer. Ah, pour le mot "liberté" ils sont présents, mais c'est vrai que grace à eux je me sens libre de les traiter d'éscros, de voyous ou ... bon, finalement je me demande si sa vaut la peine de se mettre au même niveau que notre bon ministre de l'interieur que je félicite d'ailleur pour sa politique de fermeté avec les banlieux : je me sens maintenant bien plus en "sécurité".
A noté que je n'ai pas vu, au cours de ma brève investigation, d'autres partis politiques pret à payer google pour être référencé à part l'ump... et c'est peut être plus louable, mais malheureusement surement moins éfficace.

En fait si vous réfléchissez bien, ce n'est pas l'UMP qui paye mais vous et moi, l'état francais, car l'UMP fera plus de 5%, et sa campagne sera donc remboursée par l'état...
Donc bon, faites un peu preuve d'intelligence, laissons des sous à l'état pour autre chose.

par contre vous pouvez couler les petits candidats à coup sur avec cette technique, pour peu qu'ils aient mis un plafond généreux dans adwords.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes