Haine et indifférence coupables

"Midnight Express" en Tunisie écrit Laurent, "À vomir de dégoût, de honte, de rage, et de désarroi" dit Houssein. Une "histoire dingue", un "témoignage édifiant des conditions de détention tunisiennes, ainsi que du respect des libertés essentielles" pour Matoo.

Pour tous ceux qui continuent à se demander pourquoi certains d'entre nous restent vigilants, parce que la haine gratuite de la différence continue d'écraser et de détruire des vies humaines, dans l'indifférence coupable, ici, des autorités françaises. Pas plus tard qu'hier quelqu'un me racontait comment un ami à lui, français, avait échappé de justesse à la prison au Maroc pour le même motif, mais avait été expulsé en devant laisser tous ses biens là bas.

Mais bon, entre copains, n'est-ce pas Monsieur le Président, on ne va se fâcher pour si peu ?

3 commentaires

Un peu facile la dernière phrase (allusion à Chirac). Il aurait fallu citer d'autres responsables politiques français qui entretiennent de bons rapports avec la Tunisie et son gouvernement. Delanoé par exemple ?

Bonne remarque, j'aimerais bien savoir ce que M. Delanoë pense de cette affaire. Sinon une grosse nuance, il est né en Tunisie alors ça crée des liens, alors que l'autre il est aux commandes et c'est purement une question de "real politik".

http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Pour moi les politiques sont tous coupables de leurs silences face aux graves affaires.
Delanoë, Chirac, Sarkozy tous ne suivent pas la moralité. Ils ont aussi abandonnés en Tunisie, la jeune Sameh Harakati. Des hommes qui ne méritent pas leurs postes.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Billets plus ou moins similaires

Archives mensuelles

Notes récentes