Blogueur de seconde zone

Mise à jour importante : dans un communiqué de presse (20/1/06), Gilles de Robien, qui avait signé la révocation de Garfieldd, indique qu'il révisera sa décision à la suite du recours gracieux déposé par le proviseur.

J'ai horreur d'ajouter des billets dans cette catégorie, et je sais que ce ne sera malheureusement pas le dernier. Quand Laurent a commencé à s'interroger tout haut, j'avais deviné de qui il parlait mais pas ce qui allait se passer. Un proviseur révoqué pour avoir publié sous pseudonyme des morceaux de sa vie, privée et professionnelle, est victime d'une cascade infernale : délation, jugement homophobe en petit comité, exécution sommaire en place publique (le ministère de l'éducation nationale communique a posteriori, et Libération se roule dans la fange).

J'étais un lecteur du blog de Garfieldd, et je n'y ai jamais vu trace de pornographie. Kozlika et Veuve Tarquine non plus, toutes deux mères de famille et qu'on peut difficilement soupçonner de manquer de jugement à ce niveau, et qui toutes deux confieraient leurs enfants à ce proviseur qu'on traîne plus bas que terre.

Laurent Gloaguen, avec d'autres plumes de blogueurs et de leurs lecteurs-commentateurs, ont réussi un tour de force : fédérer un mouvement autour de ce proviseur (avec une pétition qui rassemble 800 signatures au moment où j'écris ce billet), dénoncer l'arbitraire de cette nouvelle "grande muette" qu'est l'Education Nationale, mettre certains journalistes le nez dans leur caca, prévenir un ministre qu'il s'est fait rouler dans la farine. Cette irruption-éruption soudaine et douloureuse des blogs sur le devant de la scène marque je crois une étape dans l'ère de la publication personnelle, où des frontières en matière de liberté d'expression et de médiatisation vont devoir bouger.

En attendant, cette lamentable affaire laisse une victime sur le carreau, et j'espère de tout mon coeur que non seulement il tiendra le choc mais qu'injustice sera réparée.

Laurent maintient une sélection très complète des billets sur cette affaire, je retiendrais ceux-ci en particulier :

Un proviseur révoqué (II)
Lettre à Gilles (un billet absolument époustouflant de Me Eolas, si le cabinet de Gilles de Robien ne fait rien avec ça c'est à désespérer)
Protestation contre Libé
Libération corrige le tir (ils leur faudra tout de même deux tentatives avant de comprendre leurs erreurs, mais le journaliste aura le courage de s'excuser pour sa méprise)
Interview de Garfieldd par Pointblog (où Garfieldd se garde de préjuger de l'homophobie de ses juges)
Un Proviseur révoqué pour homosexualité ! (où SOS Homophobie a moins de doutes que Garfieldd sur le caractère discriminatoire de la sanction)
Le billet p0rn0graphique du jour (un billet de Garfieldd, exhumé du cache de Google par Kozlika, qui nous promet une série quotidienne pour montrer le ridicule de ce qualificatif)
Proviseur révoqué : les réactions des blogueurs par TF1/LCI
Le cas Garfieldd à l'épreuve du droit de la fonction publique
Du sentiment d'injustice
Dignité et moralité (Versac se demande si le fond de l'affaire n'est pas l'intolérance de l'EN au regard critique que Garf pouvait lui porter sur son blog)
Un "proviseurgate" ? se demande Cyril Fiévet sur Pointblog, en soulignant le retard d'une institution sur l'évolution des moyens d'expression, et au fond de la liberté d'expression

Un commentaire

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes