Edwige Antier compare homoparentalité et nazisme

Ne pas qualifier d'homophobie ce qui peut s'expliquer plus simplement par de la pure stupidité :

T.T « Il ne faudrait donc pas parler d'homosexualité aux jeunes enfants » ?

Edwige Antier : « C'est aux parents de savoir ce dont ils veulent parler à leurs enfants. L'éditeur n'aurait-il pas dû préciser que c'est un livre avec avis parental ? Imaginez que des homosexuels voient leur enfant choisir un livre nazi dans une bibliothèque jeunesse ! Vous trouveriez cela normal ? »

Quand Patrick Bloche a exprimé son désaccord sur le récent rapport sur la Famille et dit qu'une certaine droite organise un véritable cordon sanitaire autour de l'homoparentalité, il est resté très mesuré.

Mein Kampf d'Edwige Antier c'est tous les mercredi matin sur France Inter, et ça vaut son pesant de psychologie à deux balles.

55 commentaires

François, je vais être direct : qu'est-ce que tu fous à écouter encore Inter ? Ce n'est même plus divertissant, tu n'as aucune excuse. Ce serait comme écouter Finkielkraut pour s'exercer à la réflexion intellectuelle. Culture est à peu près préservée à part ça, fais un tour…

Rire :-), l'habitude sûrement, mais j'écoute plus France Info qu'Inter. On peut vraiment se réveiller avec France Culture ?

Elle est même pas psy elle est pédiatre...
Je me demande si elle a des enfants elle-même pour donner autant de "bons" conseils en matière d'éducation.

Elle est peut-être pédiatre, mais elle se présente comme étant diplômée de psychopathologie de l'enfant... :(

diplômée de psychopathologie de l'enfant
Bizarre ce n'est absolument pas mentionné dans son cv... et y'a pas de trous pourtant. Science infuse?
Enfin bon quand on l'a lit ça ressemble plus à de la psycho de comptoir ce qui n'est pas rassurant.

Ce qui est moins rassurant encore c'est de savoir que si nous sommes capables de ne pas prendre pour argent comptant « tout ce qui est dit dans le poste par une spécialiste » ce n'est pas le cas de tout le monde. Et après, va-t-en ramer à l'envers...

Moi je n'ai rien contre les homos, mais je penser qu'un enfant pour se construire, a besoin de son père et de sa mère. Un homme et une femme.

Johaan > Moi je pense que pour se construire un enfant a besoin d'un ou plusieurs parents qui l'aiment et qui l'éduquent, afin d'en faire une personne digne d'être connue. Je me fiche de savoir combien de parents (1, 2 , 3 ou plus), ou leur sexe.

Des parents hétéros ne garantissent pas des mauvais traitements, autrement ça se saurait.

J'aurai répondu : "Imaginez que des homosexuels voient leur enfant choisir un livre d'Edwige Antier dans une bibliothèque jeunesse ! Vous trouveriez cela normal ?"

Edwige A. est doltoiste militante, c'est-à-dire para-lacanienne comme les trois-quarts du personnel psy en France. Autrement dit (dé)structurée par un charlatan égotiste (JL) lui-même inspiré par un névrosé affabulateur (SF). Et on s'étonne que les Français aillent mal...
voir ici (l'avant-dernier § en particulier)
Ceci dit, elle a trente ans d'expérience clinique et je trouve qu'elle dit souvent des choses pertinentes malgré tout. Dans le cas d'espèce, elle a manifestement dérapé, mais on ne fait pas toujours ce qu'on veut avec son inconscient...

Elle se dit diplomée de psychopathologie...

Est ce à dire qu'elle transforme les enfants en psychopathes?

Affaire à suivre.

Dolto était bien... il y a 20 ans.
Edwige était peut-être bien aussi il y'a 20 ans ;)
Bientôt Pernoud sur la sellette (J'élève mon enfat, etc...) ?

J'aurai bientôt l'occasion de rencontrer Mme ANTIER, mais dans un cadre réservé et professionnel où mes positions doivent tout-de-même rester mesurées. Seriez-vous intéressés pour que j'essaie néanmoins de lui transmettre un petit recueil de vos réactions, tant de spécialistes que de citoyens?

J'ai toujours porté mes enfants à l'africaine (je suis française pure souche)il n'y a pas de poussette, biberon ou lit à barreaux chez nous, j'ai allaité 2 ans 1/2 chacun de mes enfants, étant bébé il n'y avait pas de pleurs car ils étaient allaité et porté, maintenant (ils ont 15, 6 et 3 ans) je suis à l'écoute des sentiments de mes enfants et je les respecte comme des adultes tout en mettant des limites (et oui c'est compatible). Chacun de nos enfant ont dormi environ 2 ans dans notre chambre et il n'y a pas d'inceste, de problème de couple ou autre bétise de ce genre, nos relation se passe dans une autre pièce. Mes enfants ne sont pas différents des autres alors pourquoi crier contre les conseils d'Edwige Antier. Vous êtes vous avec vos envies d'éducation et vos besoin beaucoup de pédiatre, pédopsy etc à la télé parle de votre éducation (Rufo par exemple) alors pourquoi critiquer quelqu'un qui représente une autre façon de voir, est ce qu'il ne peut pas y en avoir pour tout le monde où est-ce que c'est cela le manque de tolérance ?

@vilanael : je ne vois pas le rapport avec le sujet. Je suis quelqu'un qui n'apprécie pas les raccourcis comme celui que j'ai pointé, ni la psychologie à deux balles (je maintiens) que j'entend proférer dans cette émission à intervalle dangereusement régulier. La critique est libre et j'apprécie les autres façons de voir. La preuve, vous pouvez venir me critiquer ici et apporter la contrdiction.

Je suis désolée, mais j'ai beau lire et relire le commentaire de départ, je n'y vois rien d'homophobe, ou alors il manque le contexte.
Voici ma lecture : si un couple d'homosexuels voyaient leur enfant choisir un livre sur le nazisme dans une bibliothèque jeunesse, ce ne serait pas normal, parce que cela signifierait qu'il s'intéresse à une idéologie profondément homophobe, et que peut-être il l'est lui-même. Les parents homosexuels devraient donc parler d'homosexualité à leur enfant avant qu'il se le fasse expliquer par n'importe qui, par exemple par un nazi ou un bouquin sur le nazisme.
Selon ma lecture, ce commentaire est plutôt pas du tout homophobe...

Sinon, j'adore Edwige Antier, car enfin elle ouvre une porte pour les mamans qui veulent simplement écouter leur instinct dans l'éducation de leurs enfants, et qui n'osent pas le faire par crainte du regard extérieur (on a tous autour de nous des gens bien pensants et plus intelligents que tout le monde qui nous répètent inlassablement des trucs du style : ne le porte pas, ne le berce pas, laisse-le pleurer, ne dors pas avec lui,... sinon tu vas en faire un enfant gâté. Alors que l'instinct maternel dicte justement l'inverse de tout ça).
Donc merci Edwige, et continue à nous rassurer, nous les mamans qui décidont d'élever nos enfants à l'inverse de la pensée globale actuelle, qui décidont d'être plus proches de nos enfants et plus humaines...

J'abonde dans le sens du dernier message. Je suis moi même maman et Edwige Antier m'a énormément aidé à être plus près de moi même dans ma maternité.
Aussi, je suis pour la critique, et surtout lorsqu'elle est utile... hors là, que représente la psychologie pour vous qui ne serait pas à "deux balles"?
Edwige Antier, ainsi que de nombreuses personnes s'investissent pour essayer de rétablir le calme, dans notre vaste monde. Et je suis bien heureuse des idées positives qui sont mises en relief.
Maintenant si ce n'est qu'un propos que vous remetez en question, bien... ravie de cette mise en commun et j'espère que vous aurez avancé sur votre interprétation de départ.
Pour ma part, j'avoue que cette citation ne m'inspire rien...

Bien à vous,

Et bien Laurent, merci pour cette perle de sagesse dont tu nous fais part. Merci d'eclairer ainsi le debat et de tous nous reconcilier!
Pour ma part, j'ai bien envie de te faire un proces pour incitation a la haine et au mepris de ceux qui ecoutent et apprecient les emission d'Edwige Antier. Et puis aussi un peu pour misogynie, aussi n'est ce pas? Bon treve de plaisanterie.
Je trouve un peu facile d'accuser Edwige Antier d'homophobie tout simplement parce qu'elle s'oppose au fait que les homosexuels puissent devenir parents. Elle ne se cache pas d'avoir une vision conservatiste et traditionnelle de la famille, mais ca n'en fait pas une nazi pour autant. Je trouve aussi facile de l'accuser ainsi. Avec des extraits de compte-rendus d'emissions, on peut faire dire n'importe quoi a n'importe qui!

Il est rare de trouver quelqu'un dont l'intégralité des propos nous convienne. J'adore Edwige Antier pour sa vision très "naturelle" du rapport mère-enfant, qui nous délivre de l'éducation bien-pensante et rigoriste post Jean-Jacques Rousseau. Mais je n'adhère pas à sa vision de la famille recomposée (notre cas chez nous) ni à sa vision sur les familles monoparentales.
Cela ne m’empêche pas de la respecter et de la recommander à mes copines enceintes.

Une chose aussi auquel je n’adhère pas c’est le fait de fustiger tout ce qui s’oppose à notre mode ou choix de vie.
Ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord avec le format de famille monoparentale qu’on doit se faire traiter de la sorte de tout les noms. Elle donne son avis et le défend.

L’utilisation du nazisme était sans doute malheureuse et si vous lui en parliez, j’imagine qu’elle s’en excuserait.

Il est triste de voir que les gens qui réclame à corps et à cris la tolérance sont souvent ceux qui en font le moins l’usage.

L’homosexualité n’est pas une maladie, ni un accident de la vie. C’est un « état d’être » au même titre que l’hétérosexualité, que vive plus ou moins bien un grand nombre de gens nous entourant.
Attaquer violemment d’homophobie toute personne qui apporte un doute sur la bonne marche d’une famille monoparentale me semble identique à tous ceux qui traitent d’antisémitisme les gens qui ne sont pas d’accord avec les actes du gouvernement israélien (exemple permettant de rester dans le thème seconde guerre mondiale).
Ce qui n'est pas mon cas, ayant dans mon entourage un de ces familles monoparentales ou l'éducation se passe super bien.

Et les nanas qui l’écoutent ne sont pas toutes des connes. L’esprit est fait pour s’en servir, il permet de réfléchir sur ce qu’on entend et de faire ses propres choix et sa propre opinion.

Donc messieurs, apprenez à l’utiliser, votre esprit, vous n’en serez que gagnant !!

Nathalie, au risque de vous surprendre, je suis d'accord avec vous. Enfin à 99%, parce que j'assume ma réaction contre la sortie homophobe d'Edwige Antier, qui contribue à maintenir cette idée que l'homosexualité est un tabou, avec une comparaison très, très malheureuse (euphémisme). Mon expérience, et votre réaction qui consiste finalement à banaliser ses propos (la comparaison avec les actes du gouvernement israélien ne tient pas, je suis un homo, les propos d'EA me touchent et me blessent directement, pardonnez-moi d'avoir des réactions épidermiques quand on me blesse), montrent qu'en 2006 il est encore et toujours nécessaire de faire la chasse à l'homophobie. Parce que c'en est, que vous l'admettiez ou non.

Sinon j'ai souvent écouté EA, je ne l'ai pas découverte juste à l'occasion de sa saillie, et comme vous le faites justement remarquer, chacun peut se faire sa propre opinion. Son dérapage n'a fait que confirmer la mienne.

Ton opinion est la bienvenue, François, et j'ai trouvé intéressant d'avoir ton point de vue.

Concernant Laurent, je n'apprécie pas de me faire traiter de conne, mais je ne prends pas cette qualification. Pour envoyer tant d'agressivité, je ne pense pas qu'il faille être bien dans ses baskets... alors bien plein de bonnes choses pour toi.

Excellente continuation à tous!

Dès que j'entends Edwige Antier sur Inter je me précipite sur le bouton Off de ma radio et... Je coupe le son !

Je déteste cette vieille pédiatre acariâtre, quand je l'écoute j'ai l'impression de régresser dans les années '70, sous Giscard !

Beurk...

Vous n'aimez pas edwige antier car elle remet en cause tous les bons vieux principes de beaufs, son non la fessée, son oui à l'allaitement pendant 2 ans, etc etc

Houla, c'est même plus à côté de la plaque là, c'est carrément martien ce dernier commentaire.

Salut,

je ne sais pas qui est E. A. mais j'adhère à 100% à cette remarque: Attaquer violemment d’homophobie toute personne qui apporte un doute sur la bonne marche d’une famille homoparentale me semble identique à tous ceux qui traitent d’antisémitisme les gens qui ne sont pas d’accord avec les actes du gouvernement israélien (exemple permettant de rester dans le thème seconde guerre mondiale).


Dans le débats sur l'homoparentalité (qui durent déjà presque 10 ans, vu le fait que je parle plusieurs langues, j'ai pu suivre ce débat dans plusieurs pays (hollande, UK, Australie, US, Espagne, Belgique, France, Afrique du Sud), j'entends toujours les mêmes arguments, les défenseurs de l'homoparentalité jouent facilement les vierges éffarouchées, sont hypersensibles et blessées par les arguments des opposées.
Les défenseurs obscurantisent volontairement le débats avec certains groupes (voire athés opposés, homosexuels opposés, scientifique ou leader d'opinion homosexuel athé et opposé). Ils préfèrent entrer en débats avec des conservateurs de préférence croyants, reducteurs, hétérosexuels.
C'est plus facile plus reducteur et plus noir et blanc. Ce débat manque de sincérité intélectuelle.

Bref, je ne suis pas pour la majorités des homoparentalités. La plupart des hommes ou femmes homosexuel/le/s ne sont ni plus ni moins capables que les hétérosexuel/le/s dans l'éducation des enfants.
On n'y peut rien que la nature est faite ainsi, (aller demander à toute femme qui se voit confronter à une grossesse non désirée)et en plus depuis des siècles déjà des millards des mots ont été prononcés ou écrites sur le sujet bon parent/mauvais parent hétéro.

Un autre point que je veux soulever et que dans des conditions parfaites chaque être humain est capable d'être bon parent. Mais la vie est imparfaite....
Beaucoup d'homosexuel/le/s ont eu du mal à s'accepter (et je n'adhère pas tout à fait à la théorie que c'est entièrement dû à la société), ils ont difficile à faire le deuil de leur vie imaginée au départ.
Peu d'homosexuel/le/s issu/e/s de famille d'origine occidentale, doivent craindre pour leur intégrité physique suite à leur orientation sexuelle au sein de leur famille. Pourtant le jeune ou moins jeune homo/lesbo n'assume pas directement ce qu'il/elle sent.
Ca explique en partie cette hypersensibilité pour l'homophobie. (cfr. jeune immigré qui voit partout du racisme parfois fondé parfois non).
Cette blessure, cachée lors du coming out, façe à la pression du groupe, It's GAY to be GAY, resurgit avec cette question d'enfants oui ou non.
deuxio, il n'y a pas que les gays/lez qui font le deuil d'enfants. (cfr prêtre, personne atteint du cancer, femme trop occupée par carrière, etc...)
tertio: je n'entends jamais parler de divorce gay et les conséquences pour les enfants, pourtant des bibliothèques entières ont été écrites sur ce sujet concernant les enfants des hétéros)
quartio: j'aime bien certains défenseurs parlé de 'la peur de la diversité et l'altérité' des opposés. Mais je me souviens d'un certain novembre 2005 où des débats houleux ont eu lieu sur maintes forums internet sur le lien polygamie/violences urbaines, j'avais l'impression que 89% de la France semblait être sidéré par la polygamie.
Quinto: L’homosexualité n’est pas une maladie, ni un accident de la vie, et ni un « état d’être ».
Les médias nous envoyent de nouveaux mythes concernant les gays. Ils/Elles s'aiment énormément et profondément et pour cela veulent absolument fonder une famille. Et cet enfant évidemment va être très très heureux avec deux parents si aimant, si attentionné....(et hop un petit coup de violon sirotant).

Pour qoui ce besoin de conformisme si excarcébé!!!!

Les homos comme les hétéros ont un désir d'enfants inspiré par plusieurs raison et causes les uns plus complexes que les autres (instinct, narcissisme, égoïsme, création de lien, peur d'être abondonné, altruïsme, ...)

Bon bref, incendier moi, tuer moi, parce que je ne suis pas d'accord avec vous.

Lisa

Tiens un cas d'école du commentaire qui ne commente rien du tout mais embraye sur un mot-clé (ici homoparentalité) pour fourguer son discours que la Bloguerie entière attend.

François, si tu avais la gentillesse de glisser le mot « endives » dans un billet (genre : « Machin, qui n'a rien posté depuis sa boulette, était blanc comme une endive », ça serait cool : j'ai une recette d'endives au jambon du tonnerre à placer dans un commentaire (ou sinon, des boulettes aux pignons aussi, ça peut le faire).

« Machin, qui n'a rien posté depuis sa boulette,
était blanc comme une endive »

Mais comment tu connais le sujet de mon prochain billet toi ? ;-)

OUf, merci kozlika de cette esquive parfaite après ces mails particulièrement exaspérants de toutes ces nanas qui ne légitiment leur maternité, qu'en se tournant vers une soi disante nature immuable... Ah la nature ! l'argument majeur de tous les racistes, colonialistes depuis la nuit des temps, et bien sur des contradicteurs de la parentalité homo. On en est encore là ! L'homosexualité "contre-nature", une "déviance" du bon ordre naturel, un désordre, une maladie quoi!!! Bien sur pas une seconde on ne se pose la question de la nature de l'homme. C'est quoi la nature chez l'homme? Qu'est ce qui est naturel au fait? Baiser un mec quand on est une nana? alors faire un enfant "naturellement" c'est quoi? un acte de reproduction? Un instinct ? Bon alors on reste purement et simplement des animaux...Et encore... vu que les animaux dissocient aussi sexualité et reproduction ... C'est clair, EA, elle est super cool, avec "sa vision naturelle du rapport mère enfant", et puis c'est cool aussi d'élever ces enfants "à l'africaine", tout le monde sait que les africains sont plus "naturels" que les occidentaux ! comme si ils n'avaient pas de culture ! C'est du reste pour ça qu'on les a colonisé, réduit en esclavage pendant des siècles, pour leur amener les bienfaits de la civilisation, non?? Et oui, "la nature est ainsi faite" que ça légitime toutes les dominations, que cela fait passer les règles construites par des hommes (les normes culturelles) pour des lois de la nature .... c'est vrai pour se reproduire il faut un donné biologique de base, mais ensuite la traduction de ce donné est toujours culturelle, accouché d'un môme ne suffit pas à devenir mère, dans pas mal de coins de la planète, les géniteurs ne se confondent pas du tout avec les parents... Alors bon les conneries d'instints, de naturel, tout ce genre de trucs, pour moi c'est des discours de fachos !!

Je crois que vous faites toute une montagne de pas grand chose. Madame E. A. a juste voulu dire que des enfants en pleine construction ont besoin d'accompagnement face à certaines lectures qui peuvent les heurter et que s'ils ne sont pas accompagnés par quelqu'un qui leur explique les choses, cela peut les marquer pour longtemps. Qu'il s'agisse d'homosexualité, de nazisme, de chasse à courre,de pornographie ou de n'importe quel comportement atypique, cela revient au même; pour comprendre, l'enfant a besoin d'explications et pour avoir des explications, le livre seul ne suffit pas. Il faut, aux côtes de l'enfant, un adulte aimant qui écoute ses questions et sachent y répondre pour qu'il n'y ait ni blessure ni traumatisme. Je crois que c'est la seule chose que cette dame ait voulu dire. Il faut aussi arrêter de monter au créneau pour tout et rien et interpréter les propos des autres en les déformant. Quant aux attaques personnelles, elles n'apportent rien au débat...

Edwige Antier casse de vieilles recettes, mode d'emploi de la parenalité, pour en donner de nouvelles. Comme si etre parent était mesurable: Pour etre parent pas de recette, juste un dosage bienveillant au quotidien. E. Antier se prend pour Dolto, qui Elle n'a pas théorisé.

Pour ma part, je n`ai pas bien compris le sens de la citation d`EA, hors contexte je la trouve juste pas claire. Mais je ne serais effectivement pas surprise qu`EA soit contre l`homoparentalite...Je suis maman d`un petit de 2ans et en attend un autre. Je suis hetero mais n`y vois pas un gage de ``bonne `` parentalite et trouve que l`homoparentalite est dans la logique de l`evolution de la societe tout comme la monoparentalite. Le pb des arguments contre l`homoparentalite c`est qu`il se heurtent vite au familles mono...et que derriere se cache la plupart du temps une homophobie latente genre ``oui, c`est pas une maladie mais quand meme faudrait pas exagerer..``. Pour ma part, je suis assez d`accord avec l`appellation ``jeunes connes`` pour une grande partie de la nouvelle generation des mamans et leur desir de perfection a tout crin. Certains conseils de EA m`ont aide, j`en ai rejete totalement d`autres, certains conseils de Rufo ou de Grandsenne m`ont plus concaincue. Les ayatollahs de l`allaitement me gonflent (j`ai allaite 4 mois), et EA est tout de meme culpabilisatrice sur pas mal de choses. Les 2 autres sont bcp plus verses sur la liberte de choix des mamans, avec des conseils pour les aiguiller. D`une facon generale le remplacement d`un dogme (l`ultra-feminisme des annes 70, rejetant la maternite) par un autre (le retour de la mere instinctive naturelle et sacrificielle, a l`ecoute totale du besoin des enfants) me gene. Et je crois aussi que grace aux bruleuses de sous-tifs des annees 70, on a quand meme beaucoup avance, meme si on a encore du mal a concilier vie maternelle, sociale, amoureuse et professionnelle.Je crois que l`on peut ecouter differents avis et faire confiance a son propre opinion, sans avoir besoin de se choisir un ``gourou``.

Ah oui et puis...moi aussi j`en ai ras-le-bol du retour de la mere nature et ses vieux relents nauseabonds. Elever, porter, dormir avec ses enfants comme les africaines, les nourrir au sein jusqu`a 3 ans, le retour des couches lavables...Mais bon sang, si l`OMS recommande l`allaitement long dans ces pays c`est principalement PARCE QUE y`A RIEN a BOUFFER et que l`eau est IMPROPRE a la consommation. Dans nos contrees, les bb peuvent boire l`eau du robinet jusqu`a plus soif, on a la chance d`avoir eradique les maladies graves grace a l`hygiene et aux vaccins, la plupart des gens (sauf exceptions helas encore tres frequentes)ne s`entassent pas dans une seule piece: alors non, on n`est pas OBLIGEES de dormir avec bb ou de l`allaiter. Et bravo pour le mail sur la difference homme-animaux et l`apport de la civilisation et de la culture.
Enfin sur le desir d`enfant: on peut voir dans le mariage et le desir d`enfants des homos un besoin de conformite, mais que dire de 80% de la population hetero? Moi aussi je ne suis pas du tout mariage, et jusqu`a recemment je n`aurais jamais pense avoir des enfants (et bravo au courage de ceux qui resistent). et moi aussi ma 1ere reaction de voir les homos faire comme les heteros conformistes a ete ``ah non, pas eux, ils vont pas s`y mettre aussi?`` Mais en fait, en y reflechissant, pour pouvoir etre anticonformiste, ne faut-il pas d`abord avoir le choix d`etre conformiste? donc avoir acces aux memes droits?

Ce qui est intéressant dans tous ces mails, c'est de constater que tout le monde part en vrille et s'érige en dictateur avec sa propre morale et ses propres convictions qui sont bien loin des propos d'EA! Comme je l'ai déjà dit dans un précédent mail, madame EA a juste voulu dire que les parents ont le droit (et peut-être même le devoir) d'accompagner leurs enfants face à certaines lectures qui pourraient susciter des questions chez leurs enfants. Pardonnez-moi de le dire, mais l'homosexualité et, de ce fait, l'homoparentalité, ne sont pas des normes, loin de là(la norme étant simplement définie par ce qui est pratiqué par le plus grand nombre). J'accepte tout à fait l'homoparentalité, mais comment l'expliquer à mes enfants, et à quel âge? C'est à moi d'en decider et pas à d'autres et je n'aimerais pas que mes enfants lisent un livre sur ce sujet et risquent de mal le comprendre, d'en être choqué ou marqués d'une façon négative sans que je le sache. Si j'estime que ce sujet convient à des jeunes enfants (ce qui n'est pas encore certain), je le ferai moi-même et si je trouve un livre qui puisse m'aider à mieux les informer, tant mieux, mais il s'agit là de partenariat livre-parent. Que les parents soient obligés de surveiller le contenu de livres dits "pour la jeunesse", je trouve cela normal que certains s'en étonnent car, que cela vous blesse ou non, l'homoparentalité n'est pas un sujet anodin pour de très jeunes enfants et un livre traitant de ce sujet, oh! combien délicat (la preuve) ne peut figurer au milieu des imagiers et autres contes de fées comme s'il s'agissait d'un sujet ordinaire. L'homoparentalité n'est pas "ordinaire" et elle mérite donc discussion et explication avec son enfant. Et si un parent ne souhaite pas aborder ce sujet avec ses petits , c'est son droit et ce n'est pas à un éditeur de prendre sa place pour parler, "de force" pourrait-on dire, de ce sujet à des enfants qui ne sont peut-être pas prêts à entendre ce genre de chose. EA a raison de dire que celui-ci (l'éditeur)aurait dû préciser que les parents doivent être présents pour accompagner cette lecture. De même, peut-être, que des parents homosexuels aimeraient mieux être présents auprès de leurs enfants pour leur parler du nazisme et du sort réservé aux homosexuels à cette époque plutôt que de leur laisser découvrir cela tout seuls, avec tous les risques d'incompréhensions et de blessures que cela peut représenter pour eux. Maintenant, si vous voulez parler de la qualité de l'eau dans le monde, du droit de la nature ou de la prétendue connerie des uns ou des autres, c'est votre droit à tous, mais cela n'a rien à voir avec les propos d'EA!

Je vous invite à lire la définition de la loi de Godwin (lien ci-dessous). Ce faisant, E.A. s'est exclue elle-même du débat. Sujet qui devrait être discuté tout à fait normallement, si seulement des imbéciles ne faisaient pas ce genre de comparaisons, en trouvant ça normal, puis en cherchant des excuses foireuses quand ils se rendent compte de leur idiotie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_godwin

La bonne Edwige Antier vient d'être condamnée ce jour à une amande et à de la prison avec sursis pour avoir détourné des fonds destinés à l'aide à l'enfance via l'association de son mari.
Il faut espérer que dorénavant, les chaînes TV et radio la prieront de réserver sa logorrhée inepte et homophobe aux seuls clients de son cabinet qui persisteront à la considérer comme une référence en matière de pédiatrie.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-31602276@7-354,0.html
« Edwige Antier, pédiatre et chroniqueuse de radio, a été condamnée mardi à Paris à six mois d'emprisonnement avec sursis ainsi qu'à une amende de 15.000 euros pour avoir recelé des fonds détournés par son mari au détriment d'une association d'aide à l'enfance. » N.B. il s'agit d'une jugement de 1ère instance, et elle indique vouloir faire appel.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-931424@51-931524,0.html
J'aime le lapidaire « La pédopsychiatre, assise sur un brin de notoriété grâce à une nichée de livres sur les bébés, une émission sur France-Inter et un poste de première adjointe à la mairie UMP du 8e arrondissement », le journaliste du Monde était en forme !

déridons nous et voyons le bon côté des choses: Edwige Antier aura au moins offert une leçon d'investissement monégasque...gagner 170000euros avec pour tous frais 15000 euros !!! Peut être la leçon suivante sera d'investir chez endemol pour le juteux contrat d'un reality show sur un groupe d'enfants en attente de dons d'organes enfermés dans une crêche où de grands secrets seront à découvrir tels "mes parents sont lesbiennes bigames" ou "mon grand père capte radio Paris par ses plombages et une faille spatio temporelle".Fin du divertissement...Tout ça aura sa réponse après l'appel...du 18juin!!!!

@soudoplatov : elle a été condamnée à 15000€ de dommages (le dixième de ce que le parquet avait réclamé), en PLUS du remboursement des sommes détournées, de ses frais d'avocat et de six mois de prison avec sursis. Comme investissement, ça se pose là.

Il evident cher François qu'elle paiera EN PLUS.Bien prompt à donner des leçons et à prendre les autres pour des idiots! ....Comme certains à accepter des cadeaux honteusement chers au soir d'élections!! Mais il faut savoir lire entre les lignes et même y ajouter une dose d'humour de mauvais goût,certes.

@ soudoplatov : « Bien prompt à donner des leçons et à prendre les autres pour des idiots! » c'est pour moi ça ou Edwige ? Parce que j'avoue que la blague de l'investissement monégasque j'ai pas compris et que malgré tout le mal que je pense des idées de la dame, j'aime bien qu'on garde un peu d'objectivité sur les faits.

Il y a longtemps, j'avais un jeu : "jouons avec edwige antier" ; j'écoutais son émissiion sur F Inter, et je comptais les minutes avant qu'elle ne dise une grosse crasse contre l'école laïque ; bon , en écoutant pas tous les mercredis, que les mercredis où j'avais une heure à tuer en corrigeant des cahiers, la minute meurtrière était la numéro 18 !

bref, tous les mercredis, dès la 18° minute, ça partait en vrille contre l'éducation nationale ... pas respectueuese de l'individualité des petits "nos petits" qu'elle disait, ne les menat pas assez sur la voie de la curiosité, le plaisir de la découverte .... et j'en passe ....

...

outre les messages homophobes de madame antier, c'est tout un esprit de tolérance, d'ouverture d'esprit, de culture qui se disloque peu à peu .... le brassage "psy" de ces pseudos émissions "éducatives" finit toujours par atterrir dans ma classe avec des reproches glacés ...

que les pédiatres fassent leur boulot de pédiatre ... et vérifient leur compte en banque ... moi, j'ai pas les moyens de ne jamais regarder le mien ...

cerise84

Je suis tout simplement sidérée de toutes ses attaques sur les mères à qui ont reproche maintenant d'etre à l'ecoute de leur "nature". Mais qu'est ce qui vous dérange tant vous les bien pensant défenseur de homoparentalité. Etes vous si ouverts d'esprit que vous le croyez. La question ici me semble t'il est le bien être de l'enfant que personne ne perdent ça de vue . Je n'ai pas forcé ma fille à têter et lui laisse toujours le choix à bientôt 2 ans (ma fille n'est jamais malade comme par hasard). J'ai du faire face à toutes sortes de critiques que j'ai trouvées typiquement françaises et très rétro(vivant à l'étranger actuellement)Quant à l'homo parentalité que l'on pose la question aux enfants,les premiers concernés : quant à moi je préfère une famille homoparentale épanouie à une famille heteroparentale perturbée.

Je rappelle à tous que Mme Antier a été condamnée à de la prison avec sursis et 15000 euros d'amende en juillet 2007 pour recel de detournements de fonds d'une association d'aide à l'enfance. certes elle a fait appel et se dit innocente.
Etonnant non ?

Edwige, Edwige, elle s'en fout! elle se fait blanchir par l'UMP, (qui entre nous voudrait bien s'en débarraser), mais en détournant 160000 euros de l'assoce qu'elle gouvernait, remarquez c'était une association pour les l'aide aux enfants, là c'était le sien qu'elle aidait à construire sa petite entreprise, elle en rembourse 15000, ça vaut quand même le coup de mettre la main à la pâte. Vous êtes sur que c'est pas Mado la Niçoise ?

Bonjour,
puisque nous sommes en présence de gens particulièrement éclairés qui ont travaillé sur ce sujet depuis de nombreuses années, comme Mme Antier et qui savent parfaitement de quoi ils parlent, qu'ils ont fait leur propre thérapie comme tous bons psy, la bonne question est peut être : pourquoi elle me dérange tant, Mme Antier ?

Mme Antier sait sans doute en partie seulement de quoi elle parle. En partie seulement, le problème c'est la déformation de son propos par le prisme de ses convictions personnelles qu'elle voudrait faire prendre pour une vérité gravée dans le marbre. Votre vérité, Mme Antier, vous pouvez vous en faire un suppositoire. Trois fois par jour, matin midi et soir, jusqu'à cédation des symptômes.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes