Gandi v2 - première mue

Gandi vient de faire peau neuve. Ils disent Gandi v2, moi je vois surtout la première mue d'une longue série qui promet d'être très intéressante. C'est que Gandi, l'une des plus belles sociétés françaises du web, a une histoire peu banale et revient de loin.

Le site de Gandi n'avait pratiquement pas bougé depuis 1999. La machinerie derrière pas vraiment non plus, vu de l'extérieur, et les "vieux" clients se souviendront peut-être de cette offre d'emploi pour un poste de développeur web qui laissait espérer quelques changements longtemps attendus. Las, Gandi.net était resté un excellent exemple du dicton américain : "if it ain't broke, don't fix it!" (Si c'est pas cassé, faut pas y toucher).

C'est pourquoi je la trouve plutôt modeste dans sa communication, la nouvelle équipe de Gandi. Prudents, sans doute pour ne pas décevoir après une gestation sans résultats immédiatement apparents, ils présentent leur nouveau site sur leur blog sans parler du travail qu'ils ont dû abattre derrière pour reprendre l'existant et le faire évoluer. Si vous croyez qu'ils se sont contentés d'un nouveau logo et d'un relookage — même si on passe d'un coup du web 0.2 au 2.0 ;-) — vous êtes très loin du compte !

Enfin, et c'était l'une des craintes que j'avais exprimées lors de la vente par ses fondateurs, le contrat moral qui m'a fait devenir client en 2001 est maintenu et même renforcé par le soutien affiché à des projets alternatifs* selon une philosophie qui me plaît bien :

Gandi est, et veut rester, une alternative crédible pour tous ceux qui veulent être présents sur le Web. Nos clients nous permettent ainsi de nous rendre utiles, en apportant à notre tour un soutien à des entreprises qui - acteurs du Web ou non - vivent cette aventure face à des monopoles installés.

Ca, ce n'est pas du web 2.0 à deux balles. Pensez-y avant d'aller enregistrer vos domaines chez des vendeurs sans scrupules pour économiser quelques euros.

(*) et je ne dis pas ça parce qu'ils m'ont fait l'insigne honneur de me lister dans leur blogroll entre Tristan et Olivier. Pour être tout à fait transparent, en cinq ans j'ai dépensé un petit millier d'euros chez Gandi. En échange, j'ai eu... un joli t-shirt :-).

2 commentaires

Je partage à peu près le même soulagement. Je trouve de plus la navigation moins ardue, mais je regrette que l'on n'aie plus le choix du paiement par carte: une seule banque aujourd'hui.

@leblase : je ne comprends pas "plus le choix du paiement par carte". tu peux toujours payer par carte. Si c'est le fait qu'ils ont simplifié le process en ne te demandant plus de choisir de banque, personnellement je trouve ça plus simple. A la fin, tu payes la même chose, non ?

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes