Jean Nouvel met le feu au lac chez Nestlé

Qu'est-ce qui relâche autant de gaz carbonique dans l'athmosphère qu'une Smart qui parcourt quatre kilomètres ? Réponse : une plaquette de chocolat Cailler de Nestlé. Tapez emballage cailler dans Google, pour voir (comme ici, ici, et ici) ce qui provoque la révolte en Helvétie : le nouveau design de l'emballage des chocolats Cailler par Jean Nouvel. C'est vrai que 50 g de PET à brûler pour 100 g de chocolat à croquer, le consommateur Suisse a raison de râler.

Où l'on commence peut-être à comprendre que le dinosaure liquide, qui se raréfie, ne sert pas qu'à fournir de l'énergie et ne pollue pas uniquement via l'automobile, et qu'il faudrait un peu se préoccuper de notre usage quotidien des plastiques (vous vous êtes préoccupé du volume de déchets ménagers que vous jetez chaque semaine, maintenant que le tri sélectif est à peu près rentré dans les moeurs ?).

J'ai trouvé l'info sur Nestlé Suisse Real News, un blog de salariés contestataires (et anonymes) de Nestlé, via Pointblog. Comme quoi, les blogs de salariés peuvent faire partie du paysage d'une entreprise, qu'elle le veuille ou non !

6 commentaires

Dechets : c'est la bonne blague de Coluche : l'artichaud t'en a plus dans ton assiète quand tu as fini d'en manger que quand tu as comm ...
effectivement depuis l'instauration du tri selectif, je crois que la conscience se reveille, maintenat c'est aussi aux industries agro de revoir leur packaging de plus en plus individualisé, maintenant, quand tu devras acheter tes yaouths sans emballages, ...
A propos de prise de conscience du déchet, qu'en pensent les Marseillais ?

"emballage en plastique" ça ne veut rien dire ! c'est quoi comme plastique ? si c'est du PP ou un autre thermoplastique ça peut (et avec le tri sélectif ça sera) recyclé.

Au fait, combien de litre d'eau il faut pour faire du carton ?

Mouche, on sent la chimiste agressée là ;-). C'est du PET il me semble, non recyclable (c'était dans le billet). Chère consoeur, pense à ce que deviendra la pétrochimie quand il n'y aura plus de pétrole.

Oui, enfin, ce que personne ne semble comprendre, c'est que Jean Nouvel n'est pas un designer mais un architecte. Il a certes commis quelques pièces de mobilier, mais je puis vous assurer que designer, c'est un tout autre métier, une véritable expertise qui consiste à concevoir une forme juste, qui a du sens, dont l'usage est cohérent, et dont les matériaux sont pertinents. Le développement durable n'est pas une notion comprise de la même façon par un architecte et un designer, ce dernier ayant souvent conscience de l'impact de ses créations du fait même de leur production en un nombre d'exemplaires considérable, et dont le chemin fini la plupart du temps à déchetterie . Quand —et dans ce cas cela semble être plus que probable— le packaging coûte plus cher que le produit qu'il contient, il n'y a pas besoin d'avoir fait de longues études en création industrielle pour supposer qu'il y a sans doute un problème. Savoir que la population suisse est concernée par cela et se montre responsable en rejetant naturellement le produit me semble rassurant.
Nestlé a simplement voulu se payer un nom, une signature, plutôt que de faire appel à quelqu'un de compétant. Si cela pouvait servir de leçon à d'autres… mais je sais hélas que dans notre monde d'image, ces cas là sont de plus en plus fréquents, à quand un packaging alimentaire "dessiné" par Britney Spears ou Tiger Woods ?

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes