Pour l'égalité des droits en 2007 ?

Petite marche de santé cet après-midi. J'ai commencé par une incursion dans le monde de la pédale au magasin Bike in Paris à Montparnasse, sur les conseils d'un maître en la matière. Essai programmé pour enfourcher une bestiole de ce genre-ci ou bien celui-là.

Retour aux choses sérieuses par une remontée par l'arrière de la marche des fiertés lesbienne, gay, bi, trans comme l'appellent ses organisateurs (la gay pride pour les autres).

J'ai commencé par repérer la fin du cortège, marqué par la nuée de véhicules verts de la Propreté de Paris. Je me suis fait tirer dessus par un policier avec son gros calibre depuis le char de Flag, ça refroidit, mais c'était le but. Le char des trans était loué à "Trans Cars Express" (ou un nom comme ça, je n'invente pas). La région Ile-de-France avait un bus entouré par un cordon de sécurité rouge, très efficace puisqu'il tenait tout le monde à distance de cette forteresse roulante. Tenir ses distances semblait être également le comportement de la foule autour du char des gays UMP et libéraux (Gaylib) réunis pour l'occasion (dans l'adversité ?). J'ai découvert EnerGay, "Association des lesbiennes, gays, bi et trans des industries électriques et gazières et de leurs ami(e)s", rien que ça. Plus loin, la SNCF nous rappelait que le TGV, c'est "25 ans de va et vient" (rien que ça aussi). Bref moment de nostalgie en passant à côté du CGL et de SOS homophobie. Croisé plusieurs groupes jouant magistralement du tambour, très sympa. Ca fumait bio sur le char des Verts, où la gent féminine prépubère semblait former le gros de la troupe. Act-Up Paris a abandonné son traditionnel 38 tonnes et sa sono 10 megawatts pour un long linceul noir de circonstance et un slogan mi-figue mi-raisin "J'irais quand même danser". J'ai à peine remarqué la fourgonnette du P.S. que j'ai plus devinée par la quantité de tracts MJS et HES qui jonchaient le sol derrière elle. Pendant les trois minutes de silence dédiées aux séropositifs, malades et victimes du SIDA, et alors que j'étais coincé dans une vraie marée humaine à l'angle Saint-Germain Saint-Michel, j'ai entendu un jeune américain dire "this is the most sweatiest (sic) thing I've ever done". J'ai pensé, sans rompre le silence, "so you've not made love yet". La chose blonde et échappée tout droit d'American Pie qui l'accompagnait a répondu "I hate sweat!". Indeed. Les motards qui ouvraient la marche faisaient du bruit mais pâle figure comparés aux Dikes on Bike que j'ai pu voir à San Francisco. Le service d'ordre était apparemment assuré par des militants du PCF (du moins tous celles et ceux que j'ai vu avaient un autocollant du parti à côté de leur brassard). Derrière une voiture de police et une autre des RG, une Mariane noire et trans montée sur talons hauts ouvrait le cortège.

Au total, 2h30 à pied de Montparnasse à la Bastille. Et je n'ai croisé que deux visages connus, tous les copains ayant déserté sur le thème "place aux jeunes". Dommage, c'était plutôt une belle marche, et par beau temps en plus.

Le thème de la marche — au passage, une manifestation qui a toujours eu une dimension politique quoi qu'en dise la majorité en place chaque année — en cette année pré-electorale est "Pour l'égalité en 2007". C'est marrant, pour avoir bourlingué un peu sur le sujet, et même si seuls les imbéciles ne changent pas d'avis, j'ai tout de même infiniment plus de respect pour (et confiance en) un DSK qui s'est engagé il y a plus de deux ans que pour une Ségolène Royal dont les positions semblent désormais varier en fonction d'une arithmétique politique, alors qu'elles ressemblaient plus à des convictions bien ancrées quand elle n'était pas encore présidentiable. Quant à Nicolas Sarkozy, j'attend avec impatience la régurgitation de la digestion intellectuelle de Luc Ferry sur le sujet.

18 commentaires

A sa couleur administrative "vert Beauvau", un girophare amovible et le fait qu'elle soit remplie de gens en civil à l'air patibulaire ?

Je croyais que, par définition, ils étaient plus discrets... (Oui, naïf, vraiment.)

Il y a des moments où les gens des RG veulent être discrets, et d'autres pas. Comme lorsqu'il s'agit de compter une foule, pas besoin de manteau couleur de muraille ;-)

Effectivement une belle marche, les filles en force et beaucoup de jeunes (mais est-ce un effet secondaire d'avoir 40 ans ? En tout cas mathématiquement ca se comprend... ;-)
Blog découvert ces jours-ci... (aussi 40 ans depuis quelques jours et quelques centre d'intérets commun)

Fait amusant, le char de GayLib était également celui des Jeunes Populaires, mais aussi celui des Jeunes actifs...

Je peux te le confirmer, le SO est assuré par le PCF (depuis plusieurs années, d'ailleurs). Il n'y a pas beaucoup d'organisation qui soit capable de réunir un SO efficace, discret et rapide et vu que le PCF participe à la Marche (avec http://perso.hurdfr.org/mmenal/pcf-lgbt.jpg comme superbe autocollant ;-), c'est logique.

Delanoé est un démagogue !!!
Faire de Paris un lieu sans voiture, je suis le premier à dire d’accord.
Par contre, j’habite à proximité de l’Avenue de la grande Armée et comme un grand nombre d’habitants, pendant la coupe du monde de foot (Un truc pour les beus) se sont les klaxons tous les soirs jusqu'à point d’heure, ce qui empêche les habitants et leurs enfants de dormir paisiblement. Aucune action n’est menée contre ce fléau, alors que la loi devrait être appliqué pour que les citoyens puissent se reposer en paix. Monsieur Delanoé, ce quartier qui ne rassemble pas une majorité de vos électeurs ne sont pas contents et ceux qui avaient une petite faiblesse pour vos dispositions à réduire la circulation se montent contre votre laxisme à ce sujet.
Attendez-vous qu’un habitant saute un plomb et prenne une arme pour tirer sur tout ce qui Klaxonne ????
Évidemment, Monsieur Delanoé n’a pas d’enfants et pour cause !!!!
Deplus il aime pas les motos depuis qu’un de ses petites copains s’est fait heurté par une moto, c’est trop viril….

@jjv : bravo pour votre commentaire hors sujet, homophobe et évidemment lâchement anonyme. Je ne sais pas si Delanoë est démagogue, en tout cas vous, vous êtes méprisable.

Voilà un billet qui parle de pédale, et c'est trop rare.

L'Explorer est très bien, j'en sais quelque chose, mais le Traffic m'a l'air du modèle au-dessus.

D'un point de vue très pratique, le porte bagage de l'Explorer est soudé au cadre et supporte jusqu'à 25 kg, ce qui est énorme.

Le porte bagage du traffic sera moins résistant (mais je te déconseille de trimballer 25 kg sur le porte bagage, prends un taxi) mais il a des arceaux qui protège les rayons si tu prends des grosses sacoches de randonnée, incompatibles avec l'Explorer qui ne protège pas l'arrière des roues, ce qui est un vice de conception avec ce porte bagage renforcé.

Donc je vote pour le Traffic. PS : tu as vu le Revive ?

@Eolas : je sens que la conversation va dériver ;-). C'est bizarre, le vendeur m'a dit que l'Explorer était nettement plus haut de gamme (plus confortable, plus versatile [ayé, je l'ai placé :p]) que le Traffic, ce qui se ressent sur les prix : 500€ pour le premier, 300€ le second !

Ha ? Autant pour moi alors. Bon, ben je confirme que l'Explorer est un bon choix, sauf pour les sacoches de randonnée, où c'est un no-go. Mais pour une utilisation urbaine, pas besoin des grosses sacoches.Des petites suffisent (ou alors, les Giants qui sont rigides).

@Eolas : je découvre le Revive, il a l'air intéressant, à essayer ! Faut que je réessaye le tien à l'occasion ;-).

pas toujours compréhensible pour une personne externe mais souvent assez drole !

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes