Dixon Wilson se ridiculise en virant une salariée à cause de son blog

Le cabinet comptable Dixon Wilson inaugure ce qui me semble être une première en France : le licenciement d'un salarié à cause de son blog personnel. En l'occurence, il s'agit de Petite Anglaise. Maître Eolas est en pétard, et taille un costume trois-pièces grandiose à cette vénérable société britanique qui, si les motifs sont ceux exposés, devrait rapidement en apprendre beaucoup sur les blogs.

Si j'en crois ce que Catherine, alias Petite Anglaise, écrit dans Things fall apart, son licenciement a été précédé d'une mise à pied, une mesure généralement associée à une faute grave. La mise à pied est une mesure exceptionnelle qui doit se justifier, et là j'ai beaucoup de mal à imaginer en quoi la présence d'une blogueuse dans ses bureaux met gravement en péril la société Dixon Wilson.

Je souhaite sincèrement à Petite Anglaise qu'elle obtienne une transaction satisfaisante, sinon elle pourrait bien être à l'origine d'un des premiers jugement prud'hommaux en matière de blogs de salariés.

Lire l'article du Daily Telegraph : Wrote blog and got the sack. V bad. Will sue.

[Ce billet a une suite]

6 commentaires

En tous cas, la blogosphère est en train de leur tailler un joli costard dont ils se souviendront ! (À mettre dans la longue liste des gestions de crise pourries suite à une histoire de blog)

comme tout vieux directeur, ils croiront qu'on oubliera leur nom

ho oui on oubliera leur nom
mais le réseau et mon ordinateur : non. et il me le rappelleront comme à chaque fois que je fais une recherche sur les entreprises ou personnes avec qui je traite.

Olivier Davoust n'a surtout pas pris connaissance de l'affaire : dans un amalgame tout Garfielddien il parle de "photos dénudées" alors qu'il n'en a jamais été question dans le cas de "Petite Anglaise"...

Obsession quand tu nous tiens ...

Toute cette affaire procède d'un flou artistique très bien organisé.

Quand à parler d'obsession, je me pose en effet la question de photos "dénudés" quand on parle publiquement de photos de décolletés plongeants.
Rien de plus, rien de moins.

Photos que je n'ai pas trouvées ce jour sur le site - oui ,j'ai cherché un peu mea maxima culpa :) mais un peu seulement- ne sachant ce qui a été supprimé et remanié.

pour ma part je soutiens entièrement la décision de Dixon Wilson prise de se séparer de cette collaboratrice, mais je n'ai rien contre le fait que cette personne recoive un petit/gros chèque et fasse preuve de tous ses talents dans un univers fictionnel. C'est tout le mal que je lui souhaite.

Comment Yogi peut-il répondre le 20 juillet 2006 à 21h34 à un message posté par Olivier Davoust le 21 juillet 2006 à 01h19 ???

Ah, les mystères de l'informatique... ;-)

@Iceman : parce que Yogi ne répond pas au commentaire qu'Olivier a bien laissé APRES le sien, il fait référence à ce que j'ai écrit dans le billet suivant sur cette affaire où j'ai fait un lien vers le billet d'Olivier : http://padawan.info/fr/blogueur_dentreprise/petite_anglaise_vs_dixon_wilson.html

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes