Sacrés Christian

Sacré Christian, un excellent billet de maître Eolas, qui fait une leçon de morale à Christian Vanneste, député et actuellement seul citoyen a être poursuivi pour propos homophobes et qui cherche à modifier la loi pour supprimer ce délit, en faisant référence au Lévitique et à Voltaire dans sa proposition de loi.

Invoquer le Lévitique 101 ans et 1 jour après la loi de Séparation de l'Eglise et de l'Etat montre déjà que Monsieur Vanneste est philosophe et pas historien, mais invoquer Voltaire au soutien de sa cause, c'est grandiose.

Eolas est trop bon. Si je ne m'abuse le Lévitique légitime le droit de vie et de mort du patriarche, l'esclavage, le meurtre, les mutilations et d'autres joyeusetés du même genre. Dans le genre référence morale, on peut trouver mieux, mais dans le genre barbare et obscurantiste (et drôle), difficilement. J'ai déjà eu l'occasion de l'écrire, j'admire l'ouverture de l'Assemblée Nationale à la diversité, notamment sa capacité à donner du travail à des gens atteint de crétinisme aigu.

[Mise à jour] Phersu a fait une charmante liste de principes sortis du Lévitique, jugez-vous même des références humanistes de M. Vanneste :

On attend de voir l'ex-prof de philo (dans le privé) être cohérent et adhérer aussi au sacrifice rituel de pigeons et tourterelles (Lévitique 1-10), refuser de manger non seulement le porc mais aussi le lapin, le homard et les crevettes (Lévitique 11), refuser de toucher sa femme pendant 2 semaines après un accouchement, ou même refuser de toucher ce qu'a touché sa femme pendant une semaine si elle a eu ses règles (Lévitique 12-15), se raser les cheveux en cas de maladie de peau, interdire le boudin (Lévitique 17), condamner à mort tous les adultères (Lévitique 20 - il y a même une chouette ordalie pour les reconnaître en Nombres 5, où le sacrificateur doit tester les épouses), interdire tous les handicappés physiques dans les temples (Lévitique 21 - le décret anti-Lourdes), la peine de mort pour ceux qui disent "Yavhé" (Lévitique 24, zut, je viens de le dire), le droit inaliénable de posséder des esclaves (Lévitique 25), l'interdiction de la sculpture et du feu le samedi (Lévitique 26 et passim), plus une dîme obligatoire au temple (Lévitique 27 - le texte écrit par des prêtres finit par ce qui leur paraît le plus important).

Un commentaire

D'un autre côté, normer ces comportements par un texte de loi devait être une sacrée avancée à l'époque de la rédaction du lévitique...

Faut juste continuer d'avancer avec la civilisation.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes