Le charme des blogs

Elle regarde l'homme qui lui fait face et elle brille. C'est un soleil nouveau. Moi a leur cotê je profite de leur chaleur... et je pense à la femme que j'aime et qui m'aime. Je suis heureux de cette cohue. De cette promiscuité. de cette foule. De ces odeurs et contacts entre manteaux. De ces gueules en long. Je ne descend plus à la mine, je gravis les marches de la vie.

Ludovic Roubaudi : Le bonheur d'un sourire [blog et auteur à claque, découvert via Laurent : Ludovic Roubaudi, “Le 18”].

Tout à l’heure, en faisant le trajet en sens inverse, j’avais en face de moi un bel homme. Je me suis demandée, simple exercice mental, comment il réagirait si en sortant, je lui disais simplement qu’il avait du charme. En choisissant mes mots pour qu’ils ne soient pas séducteurs, pas enjôleurs, mais juste pour dire, puisque c’était vrai. Bien, sûr, je ne l’ai pas fait. Ce que la pensée s’autorise, notre éducation bien propre et bien pudique le censure la plupart du temps. Ne serions nous pas plus heureux, plus sereins, si nous savions parfois dire simplement ces choses, sans arrières pensées ? Et mieux, si nous savions les recevoir, sans spéculer sur ce que peut penser de louche quelqu’un qui dit ça ? J’avoue que je me pose la question.

Fréhelle, dans un commentaire au moins aussi beau que le billet précité.

Un peu du charme des blogs, découvrir un blog par un autre, l'explorer, trouver des billets dont les commentaires leur répondent avec (b)honneur, partager, recommencer...

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes