Les standards web pour l'entreprise (dépoussiérage)

Juste au moment où j'en ai besoin pour préparer ma présentation à Paris Web 2006, le site OpenWeb est aux abonnés absents, et avec lui mon article sur les standards web pour l'entreprise, que du coup j'ai republié sur ce blog pour l'avoir sous la main (merci le cache de Google).

J'ai écrit cet article fin 2003, de l'eau a coulé sous les ponts depuis cette époque. Mais s'il vous prend l'envie de le relire et de me donner vos commentaires sur sa pertinence actuelle, je vous en saurais gré :-). A l'époque je ne peux pas dire qu'il avait suscité l'engouement des foules, vu que le seul commentaire était une remarque sur le code HTML utilisé par OpenWeb par quelqu'un qui semblait très préoccupé qu'on massacre quelques électrons en trop avec des URLs absolues :-p.

6 commentaires

Hello,

J'avais particulièrement apprécié cet article car à l'époque ma société lancait un site internet.

Je m'en étais très fortement inspiré pour les idées afin de pouvoir présenter une directive de construction de site.

Ils ne m'ont pas suivis dans ma direction et ont confié la tache totalement au "webmaster" qui construisait ses sites 'encore en tableau' (malheureusement).

Actuellement ils s'en mordent les doigts et face à la mise à jour du site, je pense que prochainement j'aurais ouie attentive.
Et crois-moi je compte bien me reservir de cet article pour pouvoir représenter ces différents points.

Je tiens toutefois à te souligner qu'il faudrais revoir le point sur la guerre des navigateurs, de nombreux éléments sont entré en jeux notament dans la course à la nouveauté, à la technologie, etc.

Ne penses-tu pas aussi qu'un point sur l'accessibilité via les technologies clients, technologies imbriquées (Flash, etc.) et une utilisation de celles-ci avec parcimonie devrait se faire ?

Vu la spécificité des acteurs et de ceux qui assisteront à cette conférence ne t'orienterais-tu pas plus vers le technique que vers la décision ?

A te lire,

G.

@Groupmphy : content que ça ait pu inspirer au moins quelqu'un :-). Je ne pense pas orienter ma prez vers la technique, même s'il y en aura p-e un peu, je compte surtout raconter comment j'ai converti Capgemini aux standards web, et c'est plus du décisionnel, de la méthode, que de la technique. Mais je n'ai p-e pas saisi ton point ?!

Sur les navigateurs, à la lecture de certains blogueurs comme Karl, Daniel et Tristan, j'ai bien peur que le W3C lui-même ne nous lance dans une nouvelle guerre entre le web "fixe" et le web "mobile", contrairement à ce que je pensais il y trois ans. Je suis aussi particulièrement déçu par ce qui s'est passé du côté d'Adobe, après l'absorption de Macromedia (l'an dernier c'était le grand retour de PDF).

tu as vu l'article du journal du net?
http://developpeur.journaldunet.com/itws/060731-nextweb-issler.shtml

Pour ce qui est du W3C… pas assez de place ici pour vraiment avoir une discussion ouverte.

@ François > Non tu as parfaitement compris ce que je voulais dire dès ce point de vue.
Mais il est vrai que l'article est plus d'un point de vue décisionnel que développement (je me confine dedans...) et je pense que passer non seulement d'une théorie que tu as parfaitement illustrée vers un cas pratique basé sur cette dernière est une bien meilleure chose.

Il est dommage que je ne puisse en dire autant que toi, je t'aurais apporté les résultats sur un plateau en or pour ne pas dire que l'impossible ne soit pas réalisable.

D'un point de vue technique, je ne pense pas que le W3C oriente vers deux branches simultanée mais plutôt vers un tout embarqué et un tout lisible... Et ce peut importe le média utilisé que ce soit "web mobile", "web fixe" ou encore un combiné de ceux-ci.

Il est toutefois judicieux de noter que deux grandes branches se distingue : celles que tu as citées.
Quant à savoir si c'est un schisme, je dirais non ; je dirais une collaboration avec des techniques divergeantes.

Quant à l'histoire d'Adobe, je n'en pense pas moins, mais il est évident que ce "rachat" donne un essort à ce que beaucoup de société appellent "un standard de communication bureautique" et qui est en passe de le devenir via le web.

@ Karl > Sympa le lien :)

G.

@Groumphy : l'article était destiné aux décisionnaires, ça faisait partie du cahier des charges avant que je ne l'écrive (OpenWeb classifie les articles par publics). Par contre ma prez à Paris Web 2006, c'est autre chose...

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes