Capgemini.com — histoire d'un redesign

La conférence Paris Web 2006 s'est terminée aujourd'hui, et j'ai vraiment beaucoup aimé. Félicitations aux organisateurs, c'était vraiment très intéressant et... accessible ! Les conférences avec une telle quantité d'information de qualité à ce prix sont très rares.

J'y ai eu le grand plaisir de raconter l'histoire du dernier redesign que j'ai mené des sites de Capgemini. Ce fut mon plus important et plus visible projet sur les huit ans que j'aurais passé dans cette auguste maison, mais ce qui est plus intéressant à partager est l'approche, et mon choix de composer une "dream team", une équipe de choc de freelances au lieu de céder à la facilité de confier un tel projet à une grande agence. Outre le plaisir d'avoir pu travailler avec des pointures qui ont jalonné mon parcours de veille et d'autoformation sur le web et les standards, j'ai la conviction d'avoir trouvé une alternative efficiente(1) à des voies plus classiques, et qui pourrait tout à fait s'appliquer à des refontes d'envergure du même genre. Si quelqu'un veut tenter l'aventure, vous avez le chef d'orchestre en la personne de votre serviteur !

Vous pouvez télécharger la présentation : Capgemini.com, histoire d'un redesign (PDF).

[23/10/06] Toutes les présentations Paris Web 2006 sont en ligne, avec l'audio et des extraits vidéo.

[3/10/06] Luc Legay a mis en ligne une vidéo résumée de ma présentation.

Si des participants à la conférence passent par ici, je suis preneur de vos commentaires sur ma présentation !

P.S. : je voudrais clarifier quelques points importants...
- dans quelques semaines, j'aurais quitté Capgemini (voilà pourquoi j'ai barré mon titre dans le transparent de présentation),
- à la suite de Sam Latchman, j'ai indiqué que je cherchais de très bons freelances (sur tous les aspects design et programmation web). Ce n'est pas pour Capgemini (à ma connaissance il n'y a pas d'ouverture de poste pour un corporate webmaster, mais vous pouvez toujours regarder dans quelques mois :p), mais pour enrichir mon réseau d'experts avec des pointures françaises ou européennes du niveau d'un Douglas Bowman par exemple. Pourquoi faire ? Pour le jour où une entreprise voudra bien me confier une orchestration de ce genre !
- cette présentation est sous copyright, donc merci de ne pas la copier et la republier intégralement ailleurs (les hyperliens sur le web c'est bien, utilisez-les ! en plus ça permet de centraliser les commentaires ici). Si vous souhaitez la réutiliser, au delà de votre droit de courte citation, je vous remercie de prendre contact avec moi par courriel (il s'agit essentiellement de savoir pourquoi elle vous intéresse et comment vous comptez l'utilisez, pour ma propre éducation).

(1) si j'ai bien compris Elie Sloïm, c'est de l'efficacité efficace ;-).

2 Trackbacks

Jeudi et vendredi, j'ai assisté à Paris Web 2006, un ensemble de conférences sur les standards et l'accessibilité dans le domaine du web. Pour aller droit au but, je suis ravi d'avoir été à cet evênement. L'organisation était sans faille, Lire la suite

Du design web institutionnel depuis François Nonnenmacher (FR) sur 9 novembre 2009 17h49

Coïncidence amusante, au moment même où j'écrivais sur le design web institutionnel (j'ai du mal à traduire "corporate" en français), mon ancien "bébé" capgemini.com a fait peau neuve. Je l'avais dans la tête en 2002 et il aura quand même... Lire la suite

18 commentaires

Salut,
Concernant ta conf', j'aurais bien aimé dire que les textes étaient trop lourds, que ça manquait un peu de vécu, que tu t'étais mal exprimé, qu'on avait rien compris, mais rien de tout ça n'est vrai, donc, bon, je ne trouve rien à dire.... Ca tenait méchamment la route, en gros. Je pense que cet avis est partagé.
L'efficience, c'est l'efficacité au meilleur coût (social, humain, financier). Alors, à moins que tu n'aies enjolivé les choses ;-), il me semble qu'effectivement, le cas du redesign de CapGemini correspond assez à cette définition.

j'ai adoré cette conf. J'y ai trouvé un argumentaire bien plus solide sur le passage aux standards que dans la présentation de Laurent (Gloaguen) par exemple (mais ce n'est qu'un avis personnel).

Durant la présentation il y a quand même quelques "trucs" sur lequel j'ai tiqué. Notamment la slide 16 qui me paraissait un peu ambiguë. Comme si tu appuyais sur le fait que le "problème" de la grosse agence c'était ses livrables intermédiaires en PowerPoint. Alors que l'argument c'est plutôt que pour une partie du prix de la prestation de cette agence, on peut réaliser la presta complète avec des freelances de qualités.
Bref, j'ai trouvé ça bizarrement dis (ou j'ai bizarement compris, ce qui reviens finalement au même).

Ensuite j'ai mieux compris ce que entendait par le "problème agence" lorsque que tu as parlé de la hiérarchie verticale a l'intérieur de celles-ci (Laurent a évoqué le sujet également en évoquant le fait que dans son agence le passage aux standards avait entraîné une "délinearisation" du process de fonctionnement).

Ceci étant dit, le modeste développeur XHTML/CSS que je suis a trouvé beaucoup beaucoup (trop ? :) ) de piste de réflexion dans ce Paris Web 2006. (merci à toi et à tous les autres)

Hello,

J'aurais tant aimé participer ! Cela m'aurait fait plaisir de voir d'autres horizon, d'autres idées.

A ce propos, François, ta présentation me donne des nouvelles frontières. Etant en pleine étude sur un Intranet, et un projet de reconstruction web pour le site de ma société, pourrais-tu me donner l'autorisation de piquer du contenu de ta présentation ?
(Evidement tu as droit de regard et tu seras cités !)

G.

@Elie : menfin, pourquoi donc aurais-tu aimé dire de telles choses ? :p - Je te retourne le compliment ;-).

@engy : le problème de la Grosse Agence c'était que ses livrables n'étaient pas "intermédiaires", mais tout ce qu'ils me proposaient. Pour LA MEME EXPRESSION du besoin, à savoir une refonte complète de site web, on ait le culot (ou l'incompétence) de me proposer un PPT et "démerde toi" pour en faire un site web, ou paye encore plus cher. Je savais déjà que certaines agences ont des trains de vie élevés et qu'il faut le payer, mais là ça dépassait vraiment l'entendement. Désolé si ça n'était pas clair, mais tu as bien compris le message qu'on peut arriver effectivement à quelque chose de plus efficient (au sens Sloïmien du terme ;-) avec des freelances et une bonne orchestration.

@Groumphy : sur ces bases là, oui tu peux.

@ François > Thanks, mais je t'assure, que je copierais rien... Si tu veux contacte-moi par mail pour savoir vers quoi je veux m'orienter. C'est vraiment les idées simples etc. Que je compte développer par la suite.

Pfff, Paris Web c'était nul, je n'ai réussi à suivre aucune présentation. L'année prochaine je n'y vais pas. Au prix qu'on paye... tssss.

Bonjour,

>J'y ai eu le grand plaisir de raconter l'histoire...

C'était vraiment cela, tu nous tenais en haleine et même si on connaissait la fin de l'histoire, on attendait la suite avec impatience !

Amicalement,
Monique

@Marc : merci, ça ne me froisse pas le moins du monde, au contraire :-). Il serait dommage d'avoir côtoyé le monde de la communication et du marketing pendant huit ans sans en avoir retenu quelque chose ! J'ai en fait un grand respect pour les professionnels qui exercent leur métier, ce sont les mauvaises pratiques qui me hérissent. [Aparté : idem pour Flash, rien contre la techno en elle-même mais haro sur ses abus.]

Il me reste une question que je n'ai pas voulu poser à la fin (faute de temps): qu'est devenue l'armée de webmasters qui existait avant la refonte ? Ont-ils reçu une formation ? Ont-ils trouvé un autre job ?

@Maurice Svay : la majorité est toujours là mais s'occupe plus de gestion de projet et d'éditorial que de technique, cette dernière étant principalement reportée sur le CMS et l'hébergement qui sont maintenant centralisés.

Et hop ! un remix vidéos des deux journées :
http://newsme.org/parisweb2006/21-09-06/PARISWEB-2006-REMIX.mov

Et pour ceux qui ne lisent pas les fichiers QuickTime dans leur navigateur :
http://ru3.com/luc/2006/09/parisweb-invite-les-stars-des.html

C'est promis la présentation de Padawan arrive bientôt !

Bonjour François,

Le CMS utilisé qui a permis d' "industrialiser" les bonnes pratiques (aka standards) a-t-il été créé pour l'occasion ou est-il issu d'un produit du marché (libre ou pas) ?

Merci, Christophe

Mouais... C'était pas au Sénat, ça causait pas de blogs : nul, quoi!
OK, je sors... :-)

J'etais venu ecouter "les Gourous Francais du web" car je souhaite (faire) monter un site et me familiariser avec les standards/ bonnes pratiques du Web et meme si certaines presentations techniques m'ont un peu "echappees" (background Marketing/je faisais partie d'un grand groupe avec la meme problematique de communication, remontee d'infos autour des projets web, la main droite ne sachant pas tjs ce que la main gauche faisait), la tienne fait partie de celles que j'ai pu comprendre, adherer et retenir jusqu'a ce jour. Bravo et un grand Merci aussi aux organisateurs/intervenants de Paris web 2006. slts/yan

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes