Web 2.0 : l'effet « plat c'est beau »

En admettant que Web 2.0 ne veuille rien dire, le terme postule du moins qu'il y a eu un Web 1.0. Se définissant en référence à une mémoire, il trahit sa dimension cachée, celle d'une commémoration. Web 2.0 est la nostalgie inconsciente de l'explosion festive aux accents à la fois subversifs et prometteurs qui s'est produite il y a six ans.

Didier Toussaint : Web 2.0 : l'effet « plat c'est beau », dans une belle déconstruction d'une « demande à la recherche d'elle-même ».

4 commentaires

Effet "plat c'est beau" : j'adore. Un marrant, ce Didier Toussaint.
Pas de doute que cette insistance à répéter la ritournelle du 2.0 fait penser à une danse rituelle destinée à faire revenir la pluie de dollars de la bulle 1.0.

Eh bien merci Padawan de m'avoir fait découvrir le blog de Didier Toussaint dont, en dehors de cette histoire de Web 2.0 dont tout le "buzz" est finalement quelquechose d'anecdotique, les réflexions me semblent tout simplement passionantes et mériter d'être creusées en profondeur.

Merci François pour ce commentaire sur le pouvoir des mots et la nécessité de montrer ce qu'ils veulent dire.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes