Insomnie

Celui ou celle qui invente un remède efficace contre le rhume et la rhinite, je lui taille une statue en bronze grandeur nature, avec les dents.

Et pourquoi le type qui décrivait les symptômes de l'apnée du sommeil l'autre matin sur France Inter parlait-il si bien de mes nuits ? Va falloir que j'en touche un mot à mon médecin.

17 commentaires

Rhinospray, disponible sans ordonnance dans toutes les bonnes pharmacies...en Belgique :-(
Sinon, Derinox en France mais c'est moins bon.

De mon côté, celui qui empèchera ma pharyngite naissante de me faire tousser et donc de me réveiller gagnera ma considération éternelle, parce que ici aussi l'insomnie ça fait ch***...

Y a le dristan, c'est très efficace mais il ne faut l'utiliser plus de 5 jours sinon y a un effet rebond. Mais je me demande si ce n'est pas seulement dispo en amérique du nord...

Ma femme utilise de infusions de citron chaud (eau bouillante, jus de citron et beaucoup de sucre), plus des inhalations d'eau + gros sel.

C'est du vrai remède de grand mère auquel je ne toucherai probablement jamais, mais ça a l'air de plutôt pas mal lui réussir.

Ahem ! Ne jamais demander de conseils aux gens, chaque corps humain a son médicament miracle qui n'est pas si miraculeux pour les autres.

Deux signes évidents d'apnée : Tu es épuisé le matin, tu t'endors beaucoup en journée. Deux signes moins évidents : tu pisses beaucoup la nuit, tu ronfles très fort. Deux derniers signes semblant peu liés : tu es légèrement déprimé, tu as des douleurs articulaires.

(L'apnée, c'est mon dada. Parle-en à ton médecin qui te fera faire si besoin une polysomnographie)

@Daniel : le Dérinox c'est ce que me prescrit toujours mon médecin, je trouve que ça marche pô :(

@Stéphane Z. : le Dristan (des labos Nidot ?), connais pas.

@Frédéric de Villamil : quand j'aurais épuisé l'Actisoufre je passe à l'eau de mer.

@ron : t'as gagné avec au moins 4 sur 6 et peut-être 5 sur 6 (j'ai pas de douleurs articulaires, des raideurs le matin oui). La rhinite augmentant bien évidemment les ronflements. Et puis tu peux ajouter un reflux gastrique qui me fait tousser la nuit, la joie quoi :(.

@J.-C. : hélas...

François : bon jeu de mot ;) Quand chercher Dristan dans Google, il propose plutôt Tristan (qui sonne pareil quand on a le nez bouché), et quand on clique sur Tristan, on tombe sur Standblog forcément.

Pour les reflux : c'est également à prendre au sérieux. Personnellement j'ai passé plusieurs années avec des reflux et brulures ; mon médecin me filait uniquement du Maalox (qui est plus un pansement qu'un traitement). Entre autres, c'en était rendu que ça me dérangeant pas mal la nuit. En arrivant au Québec, je suis tombé sur un médecin qui m'a filé un vrai médicament (un inhibiteur de pompe à proton... on se croirait dans Star trek) plus quelques conseils, notamment pour la nuit. Depuis, ça va nettement mieux. Ça ne règle pas complètement le problème de reflux, mais ça les rends nettement moins désagréables... mais là aussi, je ne suis pas médecin, je parle seulement de mon expérience

@Stéphane Z. : les inhibiteurs de la pompe à proton (oui, ça fait assez ST ;-) je connais bien, j'en prends régulièrement. Les avis divergent apparemment, mon médecin est contre l'usage régulier mais j'en ai vu un autre qui dit qu'on vit très bien sans acide chlorhydrique dans l'estomac et que ça peut se prendre au long cour. Qui croire ?

En Amérique du Nord, les IPP sont utilisés depuis pas mal de temps et donc des statistiques d'utilisation avec une bonne durée. Résultat: beaucoup de gens comme moi sont sous traitement de manière permanente, surement à vie. A contrario mon médecin traitant en France ne m'a même jamais proposé d'en prendre.

À noter que selon des études, le fait d'avoir des brûlures récurrentes (non ou mal traité) pendant plus de 3 à 5 ans augmente les risques de cancer œsophagien (pas drole-drole).

Pour ma part j'utilise un IPP depuis 3 ans, ça marche très, pas d'effet secondaire et une qualité de vie tellement améliorée.

Il y a aussi un effort à faire sur la nourriture et quelques astuces comme mettre relever un peu la tête de lit de manière à avoir un léger angle d'un ou deux degré par rapport à l'horizontal.

Pour les IPP, en France, on prefere restreindre leur utilisation à 1 mois par cure. Ce sont des molecules relativement recentes, et on ne connait pas encore leur incidence sur le controle endocrinien de l'estomac (et nottament leur implication dans les cancers a gastrine, en gros principe de precaution). Par contre faut effectivement traiter ton reflux. A la longue c'est pas trés bon pour ton oesophage. Et aussi ca interagit avec la rhinite (je parie par exemple que tu est asthmatique...).

Par contre 2 bons conseil pour ton reflux. Evite le stress et les excitants. Surtout que les excitants sont en plus acides, je parle surtout du café, et des boissons gazeuses. Evite la clope aussi.

Pour ta rhinite, pas de solution miracle. J'arrive a supporter, mais c'est vrai que ca peut etre penible des fois. Tu devrais trouver ton equilibre avec un medicament (ce qui est tres variable selon les individus comme a dis ron). N'hesite pas à passer par ton medecin et à lui demander de modifier ton traitement et à changer de molecule (quitte à essayer tous les antihistaminiques s'il le faut).

AAAhhh ! Le fameux RGO (reflux gastro-oesophagien) ! Les anglais appellent ça "heartburn" ou un truc comme ça, c'est assez bien trouvé...

J'ai souffert de ça pendant 10 ans, jai pris toutes les solutions médicamenteuses possibles (Mopral, Gaviscon, Maalox etc.) puis j'ai fini par vaincre quasiment d'un seul coup, en changeant mes habitudes.

Je ne prend plus aucun traitement depuis 5 ans.

Les règles à suivre :

- pas de plats relevés (genre resto indien super piquant, piment oiseau ou harrisa qui déchire), pas de clopes, moins de café, pas de thé (en plus de contenir de la théine, cela prend plus du volume)
- ne pas rester le ventre trop vide (ou boire 12 cafés sans manger par exemple...) mais surtout trop plein (éviter de boire 1 litre d'eau après un énorme couscous :) ). Et ne pas s'allonger immédiatement après avoir mangé. Le principe est assez simple : le RGO est causé par une mauvaise fermeture du muscle qui ferme l'oesophage. Donc c'est comme une bouteille d'eau ouverte que tu couches : l'acide se répand, et les vapeurs remontent dans les poumons (aïe!). Il faut donc limiter le volume contenu dans l'estomac, mais ne pas non plus le laisser vide car l'acide n'a plus rien à attaquer). Idéalement, toujours attendre 1 heure avant de se mettre en position alllongée, et ne jamais sauter de repas.
- ne pas manger entre les repas (cela habitue l'estomac à une production d'acide à des mauvaises heures)
- ne pas dormir sans oreiller
- ne pas porter de vétements trop serrés à la taille (effet baggy assuré, mais tant pis...)
- éviter la menthe (sait pas pourquoi...)
- éviter de manière générale les fritures, graisses cuites, viandes en sauce de manière trop importante (mais je ne me prive de rien pour autant)
- éviter le stress (la bonne blague)

L'arrêt du tabac (même passif) rentre quand même pour 90% dans le succès de la formule.

@Omar et Joël :
- asthme : ça doit être la 20è fois qu'on me pose la question mais je ne crois pas (ou alors faut me décrire les symptômes). Pas de problèmes respiratoires et capacité thoracique/respiratoire normale.
- IPP: mon médecin m'avait prescrit une cure de 3 mois, super efficace. Maintenant je prends sporadiquement en fonction des crises (c'est aléatoire).
- éviter le stress : la bonne blague. Bon, j'ai déjà quitté Cap... ça aide :p
- éviter le thé : JAMAIS ! D'abord j'ai besoin de boire 1,5 à 2l d'eau par jour (cause régime et sport), et le thé ça aide bien (mais j'en bois du peu ou pas théiné l'après-midi).
- la menthe j'avais vu aussi avant, aucune explication non plus !?
- boissons gazeuses : c'est sûr, là l'effet est garanti (avec le pain blanc aussi). Le champagne le 31 va être précédé d'un bon pansement gastrique !
- je nage dans mon jean (du 28 :p)
- je ne fume pas
- je ne mange ni gras ni sauces
- j'ai compris depuis un moment qu'il fallait attendre 1h30 avant de se mettre à l'horizontale (je le faisais plutôt à la romaine avant, pas bon du tout !)
- brûlures : en fait je n'ai de brûlures que très, très rarement (et seulement récemment). Le RGO ne se manifeste vraiment que par la toux chronique persistante, et le fait qu'un IPP la fait disparaître. J'ai eu une période où j'évitais comme la peste d'avoir à prendre la parole plus de quelques secondes en réunion car c'était le meilleur moyen pour déclencher une bonne quinte :(.

si vous voulez, je me joins à vous pour la statue, en créant avec les dents toujours, sa jumelle, à celui ou celle qui trouve un remède à l'insomnie...

personne n'a ressenti de sensation d'oppression respiratoire et ou serrement à la gorge?

@vincent : euh, bin parfois du mal à respirer quand le nez est bouché, et mal à la gorge le matin quand j'ai passé la nuit à ronfler.

moi j'ai un bon truc j'achete en pharmacie climarome du docteur valnet je fais beaucoup de rhino mais grace a ce produit naturel jamais le nez bouché donc passe de bonne nuit a prendre des le debut des symptomes
merci de me repondre

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes