Ouvrez les portes du dialogue social sur l'intranet

A l'intérieur de l'entreprise, les internautes deviennent des intranautes. Cette transformation incroyable fait que nos dirigeants pensent qu'ils n'apportent rien à la communauté par ce biais, qu'ils communiquent de la même façon depuis 50 ans... L'entreprise se plaint des représentants du personnel mais n'aide pas à leur évolution, à la transformation du dialogue social dans l'entreprise et surtout à une redynamisation de la vie d'entreprise qui passe aussi par là.

Messieurs les DG et les DRH, vous avez tout à gagner en ouvrant les portes du Dialogue Social sur l'intranet. Si vous voulez des RP responsables, confrontez-les aux yeux des salariés qui vont auto réguler très rapidement ce nouveau champs politique.

Du web social à l'Intranet social ... Messieurs les DG et les DRH réagissez!!, un point de vue décapant de Xavier Aucompte (Responsable des Intranets - Groupe GROUPAMA) sur B-r-ent.

Ca me change des réactions paniquées ou horrifiées à chaque fois que je mentionnais les mots blogs et syndicats dans la même phrase. Ces réactions sont irrationnelles, elles empêchent une vraie réflexion sur ce sujet.

J'ajouterais cette hypothèse iconoclaste : l'expression libre des salariés dans les blogs d'entreprise, aussi bien de managers que de syndicats, pourrait être vus par ces derniers comme une façon de les contourner, donc comme une perte de leur pouvoir représentatif.

5 commentaires

Je me demande même si l'ouverture de l'intranet au dialogue social n'aurait pas des vertus, permettant l'expression de voix nouvelles et pertinentes.

Je partage complètement ce point de vue, mais je constate que le souci est double :

- les relations sociales dans l'entreprise sont strictement régies par le Code du travail. Le Code précise qui doit parler, qui doit répondre, qui représente les salariés. Les salariés eux-mêmes n'ont pas une grande place et la sollicitation directe des salariés n'est pas expressément définie.

- les directions souhaitent conserver le contrôle et la maitrise de ce dialogue social, particulièrement dans les formes où il remettrait en cause les décisions de la dite direction

Comment faire la part entre ce qui relève du dialogue social ou plus exactement de la communication de ce dialogue aux salariés, ce qui est déjà le cas sur la plupart des Intranets par la mise en ligne des différents comptes-rendus de réunion (CE, CHSCT, DP) et sur ce qui serait considéré comme de l'agitation inutile.

Je reconnais qu'un travail collaboratif public de groupes de travail serait un bon début.

Je connais un peu moins le contexte exact en France, mais je pense pouvoir dire qu'une telle initiative au Québec devrait même obtenir l'aval du syndicat en place (un seul syndicat/entreprise ici). Effectivement un tel outil court-circuite complètement les systèmes de représentation classique, ce qui est difficilement tolérable ceux qui se spécialisent à défendre leur pré carré de pouvoir.

A l'Assemblée nationale, notre organisation syndicale parie sur le blog... une île de modernité dans un océan de "ringardise" et de mépris du dialogue social !

A l'Assemblée nationale, notre organisation syndicale parie sur le blog... une île de modernité dans un océan de "ringardise" et de mépris du dialogue social !

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes