Noos-Numericable prêt à s'emparer de Free ?

Ce serait une rumeur provenant de l'Expansion, comme le rapporte 01Net. Peut-être le signe d'un avenir meilleur pour les clients de Noos, mais certainement pas, à première vue, pour ceux de Free. J'ai quitté Noos il y a bien longtemps, excédé par leur médiocrité et le plus mauvais rapport qualité (nulle) / prix (cher) du marché, lequel n'a apparemment pas cessé de se dégrader si j'en crois l'actualité récente de Noos.

Mise à part la logique financière (loi du marché ?), la seule logique d'entreprise que je peux y voir concerne le développement de la fibre optique. Mais d'un point de vue général, Free est à des années lumières devant Noos-Numericable en matière de technologie et d'innovation. Sans parler de la fiabilité, certes pas irréprochable chez Free, mais absolument lamentable chez Noos où j'avais des coupures allant d'une demi à une journée chaque semaine sans jamais pouvoir joindre le service client ni obtenir le moindre dédommagement. Ils ont même poussé le vice jusqu'à vouloir conserver la caution au prétexte qu'on n'avait pas rendu le modem, alors que je l'ai rendu, par erreur, puisque nous l'avions acheté et non loué.

5 commentaires

Encore faudrait-il que Free accepte. Parce que le petit détail qui n'est pas mentionné par 01 ou Le Monde, et précisé dans l'article http://www.lexpansion.com/art/0.154055.0.html , c'est que même si Iliad est côté en bourse, Xavier Niel a toujours 67% du capital...

@OI : tu as lu l'article ? Parce que moi j'y lis bien ceci : "Encore faut-il que la direction d'Iliad et en l'occurrence Xavier Niel, qui détient deux tiers de son capital, accepte la proposition de Cinven".

Cela dit l'affaire du COSIP, dans laquelle les cablo-opérateurs ont obtenus discrétement le maintien de leur condition priviligiée qui les exempte de payer, démontre le pouvoir politique étonnant des cablo. Il semble qu'il y aura éternellement les coups de pouces nécessaires pour leur éviter de couler, et ça peut pousser à réfléchir s'il ne vaudrait pas mieux être du bon coté du pouce.

Cf :
http://www.assemblee-nationale.fr/12/dossiers/television_futur.asp
http://www.assemblee-nationale.fr/12/ta/ta0667.asp
La phrase à retenir dans le texte est celle-ci, elle est toujours là après le vote et les amendements :
"Lorsque le redevable exploite plusieurs réseaux de communications électroniques et a conclu à cette fin avec des collectivités territoriales des conventions d’exploitation distinctes, la taxe est assise sur le produit des abonnements et autres sommes précités, dans le cadre de chacune de ces conventions"
Les seuls à travailler dans ces conditions sont les cablo-opérateurs, le CA ainsi fractionné reste dans une tranche non ou très faiblement taxée pour le COSIP.

Damn. Alors j'ai transféré mon énervement de la lecture de l'article du Monde sur celui de 01. Toutes mes confuses.

J'ai partagé ce même enfer en tant que client de Noos dès le départ.
Je me souviens des inepties proférées par les gens de la hotline (quand je parvenais à en avoir un au téléphone, s'entend).
Récemment encore, ma compagne qui utilise Free pour le Net et Noos pour la télé a eu une panne de l'un comme de l'autre. Free a réglé le problème à distance en 24 heures, Noos a envoyé des techniciens bien plus tard, mais pas le jour du rdv donc il n'y avait personne.
Quand ils sont finalement arrivés, il leur a fallu une seconde pour nous dire que notre modem n'était plus conforme, et que cela aurait dû être perceptible depuis le support..
Bref, cette annonce d'une possible reprise de Free, qui a toujours été en pointe me donne envie de me trouver un F3 à Séoul.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes