Bordeaux.fr, le portail municipal qui arrose bien

« Un, ce portail a représenté un coût élevé en développement. Deux, il n'en existe pas un seul au niveau national qui ait son niveau d'aboutissement. Et on va encore progresser, on veut surtout travailler à ça. »

Le portail de luxe de la mairie de Bordeaux, lièvre levé par Matthieu Rouveyre, commence à se faire remarquer.

Je ne révèlerai strictement aucun secret pour ceux qui sont dans la partie, mais il y a une règle en matière de projets de communication : plus vous pouvez claquer de pognon dans l'emballage (ce que j'appelle « Flash et paillettes » pour le web), moins vous avez à vous enquiquiner avec du contenu. Je souhaite donc bon vent aux contribuables bordelais qui vont payer une fortune pour permettre au service communication de la ville de Bordeaux de continuer à se tourner les pouces tout en se gargarisant d'avoir le site le plus avancé au niveau national. Site qui, si je résume bien les propos du secrétaire général de la mairie, M. Alain de Bouteiller, a déjà coûté bonbon et devrait voir son rapport contenu / matière grasse passer de quasi vide à néant absolu. Le tout en permettant à Sopra de se goinfrer royalement au passage (sans marché public, donc sans frais significatifs d'avant-vente, toutes mes félicitations*).

Sinon, pour ceux qui doivent produire de bons sites avec peu d'argent (ce qui est un autre petit secret caché du métier, et ça marche !) je recommande chaudement le livre de Carrie Bickner : Web design on a Shoestring (c'est la femme du monsieur là avec qui j'ai eu l'occasion de travailler avec des budgets beaucoup plus raisonnables qu'à Bordeaux :p).

Voir aussi :
- Ce billet de Laurent chez qui j'ai trouvé cette perle.
- Joël Ronez en remet une couche en disant en d'autres termes ce que je disais sur le fait que les (mauvais) communicants se prélassent dans la forme plutôt que de s'emm... avec le fond : « Le fait que le site ne soit pas aux normes (de qualité, d’accessibilité), avec une mise en page qui bugue sous Mozilla, et sans vidéo des conseils municipaux (ce que Paris fait pour moins cher) est bien entendu un détail. » [Merci Alexis pour le lien].

(*) Tous les bons commerciaux de SSII que je connais font leur ce proverbe irlandais : « il est immoral de laisser les pigeons garder leur argent ».

1 Trackback

Sopra s'agite sur l'affaire du portail bordeaux.fr. Quand j'ai lu ce commentaire chez Laurent, je me suis immédiatement douté qu'il s'agissait de quelqu'un du groupe Sopra. « architecture n tiers » ça ne peut venir que d'une SSII, de même... Lire la suite

2 commentaires

Voir aussi chez CupOfTea : http://blog.ronez.net/?p=552
Moi aussi je trouve ça (très) cher, et l'absence de fonds dans ce site assez éclairant. Cela dit, le verrouillage du dossier est ce qui est quand même le plus croustillant.
Pour le reste, et comme je l'ai déjà dis, certains se sont bien payés un blog sous DotClear l'an dernier pour 180 000€. Certes il y avait la soirée qui va bien dans le tarif, mais tout de même. Pour Bordeaux, c'est un peu pareil. Au-delà du site visible, quel est le contours de prestations, mystère.
Enfin, la mairie de Borderaux a l'air satisfaire, quand c'est le client qui le dis, que veux tu rajouter. La réponse aux bonnes questions posées est ailleurs !

cela me fait penser au blog d'Asnières sur Seine qui n'a même pas de fil rss.
http://www.blogasnieres.fr/
J'ai commenté plusieurs fois pour le signaler, mes commentaires (modérés par défaut) n'ont jamais été publiés.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Billets plus ou moins similaires

Archives mensuelles

Notes récentes

  • Un repas de fête

    Un repas de réveillon improvisé et entièrement fait maison, à quatre mains : En apéritif, des bretzels (graines de pavot, sésame et mélange de graines...

  • Une simple question d'égalité

    L'indifférence est pire que la haine. En particulier l'indifférence de cette fameuse catin qu'on appelle « opinion publique ». L'avantage des opinions anti-mariage pour tous...

  • François, sans filtre

    Hier matin, un homme bien ne s’est pas réveillé. Un hommage sans filtre à un François, par celui grâce à qui j'ai eu le plaisir...

  • Ce qu’il faut pour être heureux

    Ce qu’il faut pour être heureux Il faut penser ; sans quoi l’homme devient, Malgré son âme, un vrai cheval de somme. Il faut...

  • La Nouvelle Calédonie en 6 minutes

    À huit jours du second tour de l'élection présidentielle française 2012 (cuvée « Casse-toi pov’con ! »), je voudrais partager cet aperçu de la Nouvelle-Calédonie...