Etrange campagne

Etrange campagne, où les candidats sont entièrement d’accord sur ce qui sera de leur compétence et se disputent sur ce qui ne le sera pas. Comme s’ils voulaient échapper au seul débat important, celui qui porterait sur le seul sujet qui pourrait permettre de les départager : leur caractère. Et en particulier leur courage face à l’inattendu, à l’urgence, à la menace, à l’intimidation, à la crise, à des attentats. Une qualité qu’aucun programme écrit par d’autres ne permet d’évaluer, qu’aucune envolée lyrique ne permet d’appréhender, qu’aucun applaudissement ne permet de mesurer.

Jacques Attali : Du courage ? Lire aussi Les petits riens chez Pierre Bilger.

Un commentaire

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes