Petite Anglaise vs Dixon Wilson, blogueuse 1 - employeur 0

Le scoop chez Eolas :

Petite Anglaise a gagné son procès aux prud'hommes. Le Conseil vient de rendre son délibéré, et a condamné l'employeur de Petite Anglaise à lui payer presque 44.000 euros de dommages intérêts[1], outre 500 euros d'article 700, c'est à dire de frais d'avocat, et le remboursement aux ASSEDIC de six mois d'indemnité de chômage de Petite Anglaise.

Et chez l'intéressée :

I read it here first, because no-one is faster than Maître Eolas.

I won. A year’s salary, plus costs. I will only get this compensation if my ex-employer does not lodge an appeal (they will have one month in which to do so once the written version of the decision is published in about a fortnight’s time). But right now, the principle is enough for me. Round one to petite anglaise!

What a relief.

Anyone fancy babysitting for Tadpole tonight so I can go out and paint the town red?

Dixon Wilson a un mois pour faire appel, et c'est un jugement de première instance, donc pas de conclusions hâtives sur une éventuelle jurisprudence. Mais c'est une excellente nouvelle pour elle, et de mon point de vue pour la liberté d'expression des salariés.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes