Cannes renonce au vote électronique

Cannes renonce à l'expérimentation du vote électronique !

La ville de Cannes a décidé de jouer la carte prudence en matière de vote électronique. Dans un communiqué envoyé ce matin, la mairie de Cannes annonce qu'elle renonce à l'expérimentation des machines à voter et dénonce les risques de fraudes. Le député-maire, Bernard Brochand tiendra ainsi une conférence de presse jeudi 5 avril à 11h30 en mairie, pour préciser sa position sur cette question du vote électronique. Cannes avait en effet envisagé d'expérimenter cette nouvelle formule de vote dans plusieurs sites pilotes. Le conseil municipal avait délibéré en ce sens. Mais compte tenu des mises en garde contre les risques de fraudes qui ont surgi notamment dans la presse spécialisée pour les collectivités locales, Cannes a choisi de remettre l'expérimentation à plus tard quand des réponses auront été apportées aux interrogations qui se sont faites jour. Pas de vote électronique donc ni pour la présidentielle ni pour les prochaines législatives. Alors que le débat est engagé sur le vote électronique, la position cannoise devrait apporter de l'eau au moulin de ceux qui dénoncent les incertitudes et les risques des machines à voter.

Le vent tourne !

2 commentaires

Etant novice dans ce débat, je propose une solution relativement simple, qui a sans doute déjà été discutée, mais au cas où...

Cette solution est basée sur l'émission d'un bulletin de vote par l'ordinateur, bulletin qui sera mis dans une urne et conservé.

Procédure:

1. Le votant fait son choix sur l'ordinateur, puis le valide.

2. L'ordinateur imprime un bulletin.

3. Si le bulletin est correct, le votant valide le bulletin sur l'ordinateur. Son vote est alors définitivement saisi. Sinon, le responsable du vote est alerté (procédure spécifique à définir).

4. Le votant dépose son bulletin dans une urne.

Ce système présente plusieurs avantages:

1. La traçabilité du vote est assuré, le comptage des bulletins étant possible. Les bulletins de vote continuent à faire foi.

2. Les risques de mauvaise interprétation du vote sont fortement diminués (orthographe, perforations, etc.).

3. Le bourrage des urnes devient beaucoup plus difficile.

4. Le dépouillement est grandement facilité.

@japarthur : la solution est TRES loin d'être simple, même pour des gens qui réfléchissent à ce problème depuis des années. Le moment n'est pas à raffiner le procédé mais à stopper les machines pour cesser le délire actuel, et prendre le temps d'une vraie réflexion publique pour éviter un nouveau bricolage derrière notre dos.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes