Le ministère de l'intérieur donne un nouvel agrément à un ordinateur de vote

A dix jours du premier tour de l'élection présidentielle, et rendu public le 14 avril 2007, le ministère de l'intérieur a signé un nouvel agrément pour un ordinateur de vote de marque Nedap, précisément le modèle « ESF1 (HW 1.06/2.01 - FW 4.02) ». Quel timing ! J'imagine que ça nous donne la température du côté de la place Beauvau sur le sujet du vote électronique.

Le décret fait mention du « rapport de la société Bureau Veritas en date des 22 février et 5 mars 2007 » (pourquoi le singulier s'il y en a deux ?). Or il semble que personne n'arrive à mettre la main sur ces fameux rapports. L'argument d'autorité prend encore un peu plus de plomb dans l'aile.

Sur la sémantique utilisée, vous remarquerez que le vocabulaire officiel s'en tient à la dénomination de « machine à voter » qui date de 1969. Il s'agit bel et bien d'ordinateurs de vote. Sur le discours marketing mensonger des fabricants, que reprennent sans réfléchir les promoteurs du vote électronique, je vous invite à lire l'article de Chantal Enguehard qui décrypte très bien « les mots pour ne pas dire ».
.
Pour illustration, puisqu'on parle de Nedap, voici la plaque d'identification qu'on trouve sur leurs « machines ». Leur importateur français tente de faire croire qu'il ne s'agit pas d'ordinateurs, vous apprécierez le nom que le fabricant batave leur donne dans son pays d'origine (stem = vote, stemcomputer = ordinateur de vote) :

ordinateur de vote Nedap

[Via la chronique de Bertrand Lemaire : Des élections sous le signe des TIC]

P.S. Betapolitique annonce un dépot collectif de plaintes contre les machines à voter pour demain, mardi 17 avril a 11H30 au Tribunal Administratif de Versailles. Les plaintes jouent sur deux motifs : « le Ministère de l’Intérieur n’a donné son agrément qu’à un seul modèle de machines à voter, en 2005, alors que les machines installées à Issy-les-Moulineaux exploitent un logiciel développé le 11 janvier 2007, selon le procès-verbal » ainsi que l'affirmation par Betapolitique que les machines ES&S iVotronic installées à Issy-les-Moulineaux ne fonctionnent pas avec deux clés différentes et uniques.

Pétition pour le maintien du vote papier
Actuellement signatures !

Un commentaire

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes