Vote électronique, revue de presse en RSS

Pour ceux que ça intéresse, je propose une revue de presse sur le vote électronique sous forme de flux RSS ou consultable sur le web.

L'actualité est très nombreuse à quelques semaines du premier tour de la présidentielle, et l'hypothèse d'une interdiction des ordinateurs de vote commence à faire son chemin. Il y a pleins d'articles là-dedans que je n'ai pas le temps d'analyser, mais qui sont particulièrement intéressants, notamment :

  • Le congrès américain envisage une réforme complète du vote électronique — en résumé : interdiction des machines sans trace papier vérifiable par l'électeur, trace papier comme seule faisant foi en cas de recompte, audit automatique de 3% des votes pour repérer des écarts anormaux entre électronique et papier, interdiction de toute connection des machines en réseau sans fil ou internet, code source rendu public. Autant dire que le cahier des charges du Ministère de l'intérieur, et l'ensemble du parc français sont totalement à côté de la plaque.
  • Sciences et Avenir se demande si le vote électronique est fiable — A la question "les machines à voter sont-elles piratables ?", "la réponse est bien évidemment oui", souligne le mensuel.
  • Plus affirmatif cette fois, Sciences et Avenir et le Nouvel Obs proposent demain un forum sous le titre Les fraudes sont possibles sur les machines à voter. Bernard Lang, chercheur à l´Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA), répondra demain, mercredi 4 avril, en direct de 14h00 à 15h30, aux questions des internautes sur les machines à voter. Vous pouvez d’ores et déjà poser vos questions (accéder au forum).

Sinon, on commence à observer des réactions radicales avec des propositions de sabotage des machines ou de perturbation du scrutin, dont une dans la mouvance et sur le modèle des anti-pubs. Ces actions sont parfaitement illégales et contre-productives, sachant que les partisans du vote électronique, fabricants de machines en tête, sont à l'affut du moindre faux-pas pour discréditer ceux qui s'y opposent. Mais ceci devrait réellement inquiéter les autorités, car c'est un vrai symptôme du profond, et mérité, manque de confiance qu'ont les citoyens dans ce système qu'on leur impose. La pétition contre les ordinateurs de vote approche par ailleurs les 40 000 signatures, ceci devrait aussi les faire réfléchir.

Il faut maintenir la pression, maintenant plus que jamais, et peut-être même le jour de l'élection.

3 commentaires

URGENT

A des fins de contrôle du déroulement des votes électroniques, ne serait il pas important d'organiser à titre privé des votes
"papier" avec enveloppe et isoloir à la sortie des bureaux de votes électroniques?

il conviendrait de s'assurer d'une surveillance la plus rigoureuse et proche possible du code électoral de ces scrutins.

En examinant les resultats, on pourrait ainsi déterminer quel écart observe t'on entre ce vote officieux
et le vote officiel mal sécurisé, si cet écart dépasse un écart type explicable par les abstentions et refus de re-voter
d'une part des votants, et ainsi avoir un argument solide pour demander une annulation ou une reconsidération
des résultats électroniques dans le cas d'une telle éventualité.

FAITES CIRCULER AUTOUR DE VOUS, MERCI DE VOTRE ATTENTION ET DE VOTRE VIGILANCE, DIFFUSEZ Au MAXIMUM CETTE INFORMATION

Si vous avez conaissance d'une autre initiative de ce type, il conviendrait de coordonner ces efforts pour mettre au point
la procédure et la façon de présenter ce vote de test au public.

pour ce faire, contactez moi ici:

pour-un-vote-sans-erreurs-ni-fraudes(at)hotmail.fr

(remplacer "(at)" par @)


toute contribution permettant d'organiser un scrutin alternatif dans les bureaux de vote concernés par les "machines a voter"
serait la bienvenue,aussi bien de la part de bénévoles que par le pret de matériels mais aussi et tout particulierement
par la contribution bénévole d'huissiers ou de magistrats pour s'assurer du bon déroulement de ces scrutins et leur conférer
la légitimité nécessaire.

toute proposition pour héberger cette initiative sur une page internet sera aussi chaleureusement accueillie et étudiée.
(pour y prodiguer les conseils mis au points quand à l'organisation d'une telle opération)

merci d'avoir lu ce message et merci d'avance à tout ceux qui le feront circuler.

Plus simplement, des sondages en sortie des urnes devraient permettre de détecter un problème, si l'écart dépasse un certain seuil. Problème : trouver la bonne méthodo professionnelle pour faire ça (ce que font les instituts qui permettent d'avoir des résultats à 20h00).

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes