Les machines à voter d'Aulnay-sous-Bois ne peuvent être agréées

L'association AulnayCitoyen affirme que les machines à voter utilisées à Aulnay-sous-Bois ne sont pas agréées. En effet, l'agrément est donné pour des machines équipées de dispositifs sonores pour déficients visuels, ce que stipule explicitement la déclaration de conformité accompagnant les machines. Or au moins 32 des 38 machines livrées par la société Nedap à la mairie d'Aulnay n'étaient pas équipées d'un tel dispositif. Selon l'association, ce problème s'est reproduit dans plusieurs villes de France.

AulnayCitoyen se demande : « Comment se fait-il que la mairie, de bonne foi ai été mise dans une situation pareille ? Est-ce que nous ne sommes pas piégés par des vendeurs qui voulant réduire le prix apparent de leur machine (déjà entre 4000 et 6000 euros) rendrait optionnel des éléments obligatoires constitutifs de l’agrément ? »

On pourrait surtout se demander combien les constructeurs facturent des équipements qui ne leur coûtent rien (ici on parle d'un simple casque audio) mais qu'ils revendent avec des marges faramineuses, poussant les maires à faire des économies de bouts de chandelles, au mépris du code électoral (et des handicapés*) ?

Encore un cas de bricolage par les tenants du vote électronique et dont vous n'auriez jamais entendu parler sans le travail de fourmi de citoyens qui ne se laissent pas faire.

(*) Dans ces villes, on les oblige à se signaler à l'avance, ou bien à attendre lorsqu'ils se présentent, le temps qu'on aille chercher l'un des rares casques disponibles dans un autre bureau de vote. Une discrimination de plus sur leur handicap, pour une question d'argent.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes