NEDAP bientôt hors course ?

Le fabricant d'ordinateur de vote NEDAP semble résolument contre toute trace papier vérifiable par l'électeur. Dans son style inimitable, Grégoire Reyns de Nedap-France Election voit en effet dans trace papier et scrutin démocratique une incompatibilité irrémédiable (PDF).

Il faut absolument lire ce texte, c'est délectable. Pas tant pour les absurdités comme « La méconnaissance des opérations électorales font raconter beaucoup de choses fausses aux personnes opposées au déploiement des machines à voter » (on rappellera utilement que n'importe quel gamin de dix ans peut comprendre comment fonctionnent les opérations électorales basées sur le scrutin papier et l'urne transparente), ou la croisade anti-liberté d'expression sur internet dont M. Reyns est coutumier (sans jamais donner la moindre précision sur ces pseudos racontars qui l'empêcheraient de vendre son matériel tranquillement, et pour cause, il ne sait pas y répondre !).

Non, le morceau de choix, c'est la conclusion : « Tout système de contrôle des machines à voter au sein du bureau n’ont pour unique conséquence que d’instaurer la défiance des électeurs vis-à-vis du système de vote. »

Brillant ! Bon, mes lecteurs assidus auront reconnu l'antienne habituelle de Nedap : dormez tranquilles citoyens, le ministère de l'intérieur contrôle tout avec nous et quelques prestataires privés, en protégeant notre secret industriel parce que faut pas déconner hein, et puis de toute façon vous n'y connaissez rien et nous fabriquons des machines qui sont fiables à 100% (si si, relisez bien il affirme cette énormité à la dernière phrase, si Grégoire Reyns n'existait pas, il faudrait l'inventer !).

Conclusion, hormis le fait qu'il n'existe aujourd'hui aucun système d'ordinateur de vote digne de confiance avec ou sans trace papier, la tendance de fond actuelle des politiques qui s'entêtent dans le vote électronique est d'imposer la trace papier pour tenter de contourner le manque de confiance des électeurs (avant de nous imposer le vote par internet, mais c'est une autre histoire). Nedap vient par la voix de M. Reyns d'indiquer qu'ils se retiraient de la course de leur propre industrie, puisque dans tous les cas l'avenir des machines non vérifiables par l'électeur est compté.

Ca me confirme dans l'idée que j'avais depuis un certain moment, cette société, dont le consortium de tête a un comportement de fuite en avant pour le moins inquiétant, n'a d'autre échappatoire que de vendre le maximum d'exemplaires d'un modèle dont l'obsolescence est aussi acquise que celle d'un melon du mois dernier laissé en plein soleil. Et tous les moyens sont bons pour vendre, y compris livrer des machines non agréées, pratiquer le chantage, raconter n'importe quoi, faire de la désinformation...

3 commentaires

Ce Pdf est un nectar, merci.
Cela rejoint un "Votez bien nous ferons le reste" mais ça c'est une autre histoire

La cible PDF a été supprimée sur le site de france-élection. Etonnant non ? Pourtant ils n'ont rien à se reprocher ;p non ? si ? on s'y perd...

Exact, le PDF a été supprimé du site de France Election, mais ce n'est pas la première fois qu'ils n'ont pas le courage de leurs propos en les supprimant en douce après leur publication. Désaveu ou accès temporaire de réalisme, nous ne saurons sans doute jamais.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes