Un poids deux mesures ?

Maître Eolas nous livre un nouveau billet didactique pour aider à comprendre pourquoi le policier stagiaire qui a tué un adolescent de 14 ans est placé sous contrôle judiciaire et non en détention provisoire. A sa lecture, je me dis que tout ça tombe sous le sens.

Et puis, télescopage comme il arrive souvent dans mon agrégateur de nouvelles, Maëster publie ce dessin : la justice s'en balance ?

Et là, encore une fois, je me dis que de la froideur de l'analyse cartésienne du droit à la perception que les vulgaires que nous sommes pouvons nous faire de la réalité de la justice des hommes, il y aura toujours un pas, sinon un gouffre.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes