Charlatanisme quantique

Est-ce un effet des vacances ou bien Le Monde a perdu toute rigueur journalistique en faisant tribune au charlatanisme ? Pierre Vandeginste dénonce cette étrange psychique quantique du Monde, et Jean-Paul Krivine nous révèle que Le Monde promeut la version moderne de l’électromètre de l’Église de Scientologie.

Comme le dit Jean-Christophe Courte chez Pierre, la seule chose de vraiment quantique là-dedans c'est le gros quantum de pognon que ces escrocs vont délester dans le porte-monnaie de leurs victimes. Toutes mes félicitations à la rédaction du Monde, ainsi qu'à leurs confrères en détresse journalistique qui ont repris cette « information ».

4 commentaires

J'ai aussi vu ça... y a un ou deux mois sur France 2, au JT de 20h. Le journaliste disait que le résultat était troublant, mais il mettait aussi en contradiction le psy disant que la machine pouvait détecter si on était amoureux avec son pronostic erroné sur ce sujet.
Je suis pas contre qu'on parle de ces techniques, ça peut être un bon moyen de les dénoncer, mais quand on se fait abuser ça devient plus dérangeant.

Cela me fait tout à fait penser à cette trilogie pour enfant dont un film sera bientôt tiré, A la croisée des mondes, de Philip Pulman...

Incroyable... Je ne parle pas de la machine (les inventions grotesques, ce n'est pas ce qui manque) mais du fait qu'un journal comme Le Monde accrédite cela...

que ce soit Le Monde où un autre qui rapporte de tels propos, ça fait flipper (car ça signifie que tôt ou tard si ce n'est pas déjà fait en loucedé, ça le sera) :

"QPM est officiellement "interdit aux recruteurs et aux DRH des entreprises". "Ce ne serait pas éthique qu'ils l'utilisent, car on en apprend trop sur la personne", insiste Mme Chaperon."

Cela dit et hors champ du charlatanisme des sectes qui lui font beaucoup de tort je pense que dans de futurs développements de la physique quantique on trouvera la clef de bien des choses qui nous paraissent mystérieuses et un peu "magiques" aujourd'hui. Et qu'on n'en a pas fini d'explorer ce qu'en "vulgarisation" (je n'aime pas ce terme, mais je ne trouve pas le mot juste) on appelle "les mondes parallèles" et qui seraient plutôt des dimensions de l'univers que l'être humain ne capte pas.
Il y aura toujours quelque malin gourou pour faire son miel et beaucoup de blé en exploitant ces thèmes là et plein de gogos désespérés (dont des journalistes du Monde ou d'aillerus) pour se raccrocher d'y voir la solution de tous leurs maux et l'explication de leurs malheurs, non ?

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes