Les Pays-Bas s'apprêteraient à revenir au vote papier

Selon DutchNews.nl, la Hollande s'apprête à remiser le vote électronique pour revenir au vote papier traditionnel. Une commission gouvernementale chargée d'étudier le système électoral hollandais vient de conclure qu'il faut revenir au vote papier tant que les problèmes du vote électronique ne sont pas résolus.

La commission a conclu que le vote à bulletins papier est préférable car il est plus facile de contrôler le résultat du vote, alors qu'il est extrêmement difficile de contrôler les résultats stockés dans une mémoire d'ordinateur. La commission a également dit que le moment n'était pas arrivé de permettre aux électeurs de voter par internet. Un ministre du gouvernement a indiqué à l'ANP (l'AFP locale) qu'il était désormais extrêmement probable que les prochaines élections (les européennes de 2009) soient conduites en utilisant les crayons rouges et bulletins papiers traditionnels aux Pays-Bas.

Si cette nouvelle se confirme, c'est une victoire pour les partisans d'un vote transparent et vérifiable par les électeurs, et un vrai coup dur pour Nedap, le fabricant batave d'ordinateurs de vote. A toutes fins utiles et pour vous donner une idée de l'allergie de ce fabricant à toute notion de transparence, je rappelle que le représentant français de Nedap a dit : « [t]out système de contrôle des machines à voter au sein du bureau n’ont [sic] pour unique conséquence que d’instaurer la défiance des électeurs vis-à-vis du système de vote. » Nedap risque donc bel et bien de se retrouver hors course.

Il semble que les politiques hollandais aient enfin compris où se place la confiance des électeurs. En france, on se demande toujours si, à défaut de clairvoyance, nos propres responsables politiques sont capable de la même prudence, somme toute déjà exprimée par le Conseil constitutionnel après les présidentielles.

P.S. Si vous lisez le batave, le rapport de la commission est disponible en ligne. A noter que si le vote préconisé est bien sur bulletin papier, le rapport fait mention de la possibilité d'imprimer les bulletins à la demande, de leur dépôt dans une urne et de leur décompte sur scanner optique, sans lien quel qu'il soit entre l'imprimante et le scanner et avec l'obligation de pouvoir recompter manuellement les bulletins si nécessaire. Il s'agit donc d'une évolution vers un système hybride machines/papier où existe une trace papier vérifiable manuellement.

3 commentaires

Excellente nouvelle. On va enfin découvrir que le problème ne doit pas être posé en termes de high-tech ou low-tech : il s'agit de choisir "the right tech" ! Et depuis le temps qu'on tourne autour du problème, il est largement démontré que la technologie qui répond au cahier des charges du vote en démocratie, c'est l'urne transparente (merci la pétrochimie) et le bulletin en papier.
Le vote par Internet, qui séduit quelques pseudo-geeks qui n'ont rien compris au problème, peut également aller se rhabiller : comment ma voisine du dessous va faire pour se convaincre qu'il n'y a pas de trucage ? Et le principe de la démocratie veut que l'on rassure à ce sujet ma voisine du dessous, qui a du mal à s'adapter aux nouveaux francs… pardon à l'€.

Espérons qu'après cette victoire aux Pays-Bas la France adoptera la proposition de Loi de Philippe DALLIER (Sénateur de la Seine-Saint-Denis) visant à interdire l'utilisation des machines à voter :
http://www.senat.fr/leg/ppl06-336.html

D'apres engadget :

http://www.engadget.com/2007/09/27/dutch-government-abandons-e-voting-for-red-pencil/

L'autorisation d'utiliser des machines a voter a été immédiatement retirée aux Pays-Bas suite au rapport. Il y aura une décision plus étudiée par le gouvernement (qui a commandé ce rapport) dans deux mois.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes